Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

6. Le trail : Yamaha 125 TW millésime 2003

Cinq 125 cm3 pour 1000 euros : pour tous les goûts

Je me souviens parfaitement de la première fois que j'ai vu une TW, c'était en 1999. Comme pour tout le monde, ce qui marque c'est la taille de son boudin arrière : 180/80. Tout bonnement hallucinant pour un 125 cm3. Directement en concurrence avec un certain Suzuki VanVan, cette petite machine rigolote a pourtant plus des allures de trail. Mais les intentions dès sa sortie on été claires, la TW se visait un segment polyvalent, pouvant satisfaire autant les besoins d'un citadin que l'envie de se promener toute la journée sur les routes de campagne.


Cette moto durant toute son existence n'a eu de cesse d'améliorer ses performances par de petites touches. Et par chance aujourd'hui le marché de l'occasion nous permet de pouvoir profiter de ses dernières évolutions avant son arrêt de production. La TW n'était pas sortie tout droit de l'imagination du designer, c'était une adaptation d'une version 200 cm3 des années 80.


Dans notre comparatif, c'est celle qui pourrait se rapprocher le plus en utilisation à la GN. En revanche, son gros pneu, son énorme porte paquet, son phare chromé, son petit réservoir lui donne un côté beaucoup plus moderne, plus fun. Côté instrumentation, on reste dans le simple (peut être un peu trop), un compteur de vitesse, un totaliseur partiel, les phares, le neutre, les clignos et basta. On regrette que la finition fasse un peu plastoc'. Et dans la finition, ne comptez pas avoir de bloqueur de direction (pensez à un antivol !)


Et même si elle est plutôt considérée comme Trail, la TW pourra convenir parfaitement aux petits gabarits avec une hauteur de selle de 805 mm. La position les jambes légèrement repliées mettra à l'aise dernière le guidon. On prend le même et on recommence, le monocylindre 4 temps de la bestiole a été plus qu'éprouvé car il est issu de la SR 125. Pourquoi changer quand ça marche ? En tout cas, c'est le cas jusqu'à un bon 100 km/h de pointe. L'exploitation du moteur se fera un peu à l'agonie. Même si l'on peut constater de bonnes accélérations, cela reste un peu mou en globalité… Mais bon c'est un 125 cm3, que voulez-vous ? Il saura tout de même vous emmener où vous le désirez dans une mélodie tout à fait agréable.


Par rapport aux versions antérieures, le fait d'avoir changé les pneus à crampons (si vous arrivez à trouver une TW avec ses pneus d'origine, il parait que la durée de vie est de 25 000 km !), fait disparaître les vibrations désagréables à la conduite. Le tout conjugué a des suspensions bien équilibrées, le comportement reste plaisant. Le point noir, c'est la tenue de route sur des passages de routes pavées ou très défoncées où le 180 du pneu arrière vous fera danser. Le freinage quant à lui sur cette version avait aussi été amélioré avec un disque avant hérité de l'XT 225, étrier double piston. Beaucoup plus sécurisant sur des freinages appuyés.


Heureusement car le tambour arrière n'est pas vraiment à son avantage et ne montre ses performances que dans le cas d'un ralentisseur.


La TW trouve son terrain de prédilection en ville, son rayon de braquage et sa garde au sol permettent de se faufiler sans problème et à escalader les trottoirs et autres mobiliers urbains surélevés. Vu sa polyvalence et son succès on se demande bien pourquoi Yamaha a décidé d'arrêter la production ?


Cinq 125 cm3 pour 1000 euros : pour tous les goûts


Les plus :


  • Look
  • Freinage

Les moins :


  • Tenue de route sur sol dégradé
  • Perf' moteur

Côte au 2ième trimestre 2010 :


  • 1020 euros

Coloris du millésime 2003 :


  • Gris
  • Jaune
  • Bleu

Fréquence des révisions :


  • Tout les 6000 km

Problèmes possible sur le TW 125 :


  • Le circuit électrique permettant d'alimenter le dispositif de réchauffage du carburateur qui ne marche pas par grand froid. Panne : la moto ne démarre pas.

Quelques prix de pièces détachées du TW 125 :


  • Plaquettes de freins AV/AR Av 31 / AR 32 €
  • Disque de freins AV/AR AV 141 €
  • Poignée de freins/embrayage (à l'unité) : 21€ / 12 €
  • Rétroviseur (à l'unité) 31 €
  • Clignotant (à l'unité) 34 €
  • Pot d'échappement 161 €
  • Batterie 132 €

Portfolio (26 photos)

Mots clés :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

bjr, dans quelle magasin les 125 a 1000 euros environs merci

Par Anonyme

le 4 temps c'est tabou ont en viendra tous à bout !   la 125cbr et plus petite qu'une 50 faut pas éxagerer !  et elle avance pas en cote vive le 70 à fond avec un deux temps ont est au limitation sans poussé dessus 

Par Anonyme

125cbr année 2004 très bonne moto,bien rodée,elle monte à 140 compteur,j'en ai possédé une,revendue l'an passé pour raison de santé.Excellente tenue de route,bon grip,très facile à prendre en main,un plus:sa boite 6 vitesses.Je la recommande à tous les nouveaux motards en 125.Amitiés

Par Anonyme

GN125 plus rapide que les sportives d aujour d hui :tourne:

Par Anonyme

pour un bon 125 prenez un modele annee 80 avant la norme 15 cv les trail 110 120 et les route 140 160 mais freinage leger a modif a+

Par Anonyme

a oui les 125 de course se taper un bon 250 kmh sur piste a+

Par Anonyme

probleme de clignotant il ne fonctone pas les 4 ca peut etre les fusible ? ou se trouve la boite a fusible merci

Par Anonyme

Jai eu deux GN 125,après avoir été ruiné par les grosses cylindrées, et je suis épaté par la consommation et les performances. En 56 000 km j'ai consommé en moyenne 2,8l aux 100 km; Pourtant j'ai fait remplacer le pignon de sortie de boite (une dent de moins)ce qui me permettait de rouler à 90 stabilisé tout le temps. J'ai souvenir de ces belles années où j'ai rallié Bergerac à Levallois avec passager et gros sac de marin à 83km/h de moyenne sur autoroute, chose impossible maintenant avec l'énorme circulation sur autoroute. En 1996 j'ai participé au Championnat de France de Tourisme et j'ai remporté toutes les catégories. J'avais vendu mon DR 800 S pour acheter la GN, car le budget pour 80 000km cette année là aurait été trop élevé avec le DR 800 S; à l'heure actuelle je suis "caisseux" mais je suis ému quand j'en voit une.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire