Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Code de la route moto : êtes-vous sûr de bien le maîtriser ?

Dans Conseils assurance Moto

, mis à jour

On l’appelle « code moto », « fiches moto » ou « interrogation orale » Au menu : 12 fiches thématiques à connaître par cœur et un sujet tiré au sort le jour du permis. Découvrez nos astuces pour mettre toutes les chances de votre côté !

Code de la route moto : êtes-vous sûr de bien le maîtriser ?

Bête noire des candidats, source de stress, l’épreuve orale du permis moto a pourtant été simplifiée suite à la réforme de 2013 : le nombre de fiches a été réduit, passant de 20 à 12. Portant sur divers aspects de la sécurité à moto, elles contiennent des données statistiques régulièrement actualisées : assurez-vous donc de disposer de la dernière version en date !

Comment se déroule l’interrogation orale du permis moto ?

L’interrogation orale fait suite aux épreuves pratiques du plateau. Elle peut avoir lieu dans une pièce prévue à cet effet ou en extérieur, selon la volonté de l’inspecteur. Le candidat tire au sort l’une des douze fiches, sur laquelle figure un titre, divers points à aborder… et c’est à vous de jouer !

Les textes officiels sont très clairs : personne ne vous demande de réciter les fiches « par cœur » ! Votre mission, puisque vous l’avez acceptée, sera de restituer avec vos propres mots les éléments les plus importants de la fiche. Vous démontrerez ainsi que vous êtes désormais familier des risques et règles de sécurité spécifiques à la conduite d’une moto. À vous de prouver à l’inspecteur que vous serez un motard responsable dont la conduite ne mettra en danger personne : ni vous, ni les autres usagers de la route.

L’épreuve est courte : de 3 à 5 minutes suffisent généralement pour développer les différents points de la fiche. La règle veut que le candidat aborde ces points dans l’ordre qu’il souhaite, même si l’inspecteur peut choisir de l’orienter en lui posant des questions.

Enfin, les critères de notation sont standardisés : si le candidat aborde plus de deux tiers des informations de la fiche, il obtient A ; entre un tiers et deux tiers, il obtient B ; moins d’un tiers, il obtient C, la note éliminatoire. Mieux vaut donc bien se préparer !

Réussir l’interrogation orale sans pression

Comme tout examen oral, deux facteurs sont déterminants : vos connaissances et votre attitude, c’est-à-dire votre capacité à être à la fois sérieux et à l’aise.

Côté connaissances, il n’y a pas de secret : il faut apprendre. Tous les moyens sont bons : Internet regorge de versions intégrales ou simplifiées des fiches, de podcasts, de vidéos, de tutoriels ou de quiz. Mais ne vous contentez pas de lire ou écouter les fiches, impliquez-vous ! N’hésitez pas à faire vos propres versions écrites des fiches, avec les codes couleur qui vous aideront à les retenir. Relisez-les ou écoutez-les au moins une fois par semaine, lorsque vous êtes dans les transports par exemple : la répétition est la clef de l’acquisition des connaissances.

Afin de travailler votre aisance à l’oral et éviter tout stress inutile le jour J, entraînez-vous avec un ami qui jouera le rôle de l’inspecteur. C’est l’exercice idéal pour évacuer la pression, mais surtout vous permettre de présenter les fiches à votre manière, avec vos formulations et vos enchaînements logiques. Votre performance le jour de l’examen n’en sera que plus fluide et, surtout, vous devriez éviter les fameux trous de mémoire.

Dernier conseil : ne restez jamais sans réponse le jour de l’examen. Vous avez la possibilité de traiter les points dans l’ordre que vous le souhaitez : en cas de blocage, développez un autre point et revenez plus tard sur celui qui vous pose problème. Entre-temps, la mémoire vous sera sans doute revenue !

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire