Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Scooter électrique : quel bilan après 100 000 kilomètres ?

Dans Moto / Pratique

En pleine expansion, le marché des deux-roues électriques suscite néanmoins des interrogations quant à la durée de vie de ces véhicules de nouvelle génération. Si la technologie est encore très récente, il est déjà l’heure des premiers bilans. Et ils sont plutôt rassurants.

La société Ara Vinc possède une flotte de 25 scooters électriques.
La société Ara Vinc possède une flotte de 25 scooters électriques.

Les doutes suscités par les véhicules électriques sont nombreux. La faute à une technologie encore en plein développement, et au manque de recul que nous avons sur ce type de mobilité. Un constat encore plus criant en ce qui concerne les deux-roues électriques.

Fiabilité du moteur électrique ou encore durée de vie des batteries, il semble que les véhicules électriques n’aient rien à envier à leurs équivalents thermiques. Bien au contraire.

Réalisée par la société spécialisée dans la mobilité électrique Silence, qui commercialise des scooters électriques depuis plusieurs années maintenant, une étude révèle des résultats étonnants. Les ingénieurs espagnols ont notamment suivi de près les scooters électriques utilisés par la société de messagerie catalane Ara Vinc. Des véhicules dont certains totalisent même plus de 100 000 kilomètres.

Scooter électrique : quel bilan après 100 000 kilomètres ?

Soumis à une batterie de tests, le cobaye est un scooter électrique Silence S02 totalisant d'ailleurs plus de 100 000 kilomètres en service depuis 2017. Le verdict est sans appel, et très favorable puisque malgré un kilométrage conséquent, le scooter n’a rien perdu de sa puissance.

Scooter électrique : quel bilan après 100 000 kilomètres ?

Plus surprenant encore, la batterie affiche encore 85 % de performance par rapport à un véhicule neuf, conférant au scooter une durée de vie plus que satisfaisante pour une utilisation aussi intense que celle d’un service de livraison.

Selon Silence, cette longévité est possible grâce au processus de recharge complète de la batterie durant une nuit entière afin que les véhicules soient toujours pleinement chargés au moment de leur départ en livraisons le matin, assurant une autonomie d’environ 100 kilomètres à la flotte de véhicules de l’entreprise.

Scooter électrique : quel bilan après 100 000 kilomètres ?

En outre, hormis différents dommages esthétiques liés à leur utilisation quotidienne, les vingt-cinq scooters électriques utilisés par Ara Vinc, dont celui qui a parcouru le moins de kilomètres en affiche tout de même 60 000, n’ont pas connu de pannes ni rencontré quelconque défaut. Une satisfaction qui a poussé l’entreprise à passer commande de trente scooters électriques supplémentaires.

Une étude qui démontre une fiabilité sans faille et une première victoire pour la mobilité électrique. Tout juste peut-on regretter qu’elle émane du propre fabricant et non d'une entité indépendante.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A titre de comparaison mon beverly 500 m'a coûté, hors carburant, le double du prix du neuf après 80.000km une fois intégré tout l'entretien (pneu inclus) et les réparations. Mais les équivalents EV sont encore vendus près du triple de son prix...

Par

On sait produire aujourd'hui des scooters 125 qui consomment 2 litres aux 100 km, tout en respectant l'ultra stricte norme Euro 5... le tout pour un tarif bien moindre.

Alors mon prochain sera un modèle fonctionnant à l'essence !!

Par

Les 2 roues thermiques c'est la premiere chose a interdire tellement c'est bruyant et chiant.

Par

Vivement qu'il n'y ait plus que des scooters électriques. Marre des scooters tout pété qui crachent noir et qui hurlent à la moindre petite accélération.

Par

En réponse à Taro.H

Les 2 roues thermiques c'est la premiere chose a interdire tellement c'est bruyant et chiant.

Pourquoi interdire, alors qu'il suffit de mettre des normes de bruit et verbaliser les contrevenants ?

Une fois de plus, tout le monde doit payer pour ceux qui abusent !

Par

Le bruit des motos et des scooters en ville est une aberration avec des pots plus ou moins homologue, imaginez si les voitures particulières causées autant de bruit cela deviendrai invivable. Les utilisateurs de ce genre d'engin sont d'un égoïsme incroyable des moi je. Vivement le 100% électrique. La petite Mani des motards je démarre la moto elle chauffe je mets le casque les lunettes les gants, je rentre le barda, on monte sur la moto quelques coup d'accélérateur histoire de vérifier et enfin il dégage.

Par

En réponse à Taro.H

Les 2 roues thermiques c'est la premiere chose a interdire tellement c'est bruyant et chiant.

100% d’accord

Par

L électrique est pas mal sur de petit engins et encore sur un scooter l.autonomie peut etre un peu juste sur une journée de livraison.

Par

En réponse à Taro.H

Les 2 roues thermiques c'est la premiere chose a interdire tellement c'est bruyant et chiant.

L'autre jour il avait des connards égoïste qui fessait explosé des truc dans le Ciel a 23h, il faudrait aussi interdite ceci, c'est d'un chiant pour dormir

Par

Je déteste les véhicules électriques pour l'image qu'il dégage (c'est à dire des véhicules acheter par des connards qui juge les utilisateurs de véhicules thermique comment des méchant pollueurs digne de nanard Américain)

Mais preuve en est que pour des véhicules utilitaires en ville, c'est plus qu'adapté. Par de bruit, pas de vibrations, pas d'odeur, c'est parfait pour un outil de travail

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire