Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions

Dans Moto / Nouveauté

Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions

« Se réinventer ». Voici la phrase d'accroche pour le nouveau TMax millésime 2017. Et ce n'est pas une, mais trois fois que le maxi-scooter se réinvente cette année avec l'arrivée de 3 versions, 3 niveaux de finitions et d'équipements de série. Histoire de coller encore plus avec le besoin des citadins, mais aussi de ceux qui ne veulent pas négliger les performances. Car maxi-scooter ne rime pas forcément avec somnifère.


Et c'est au milieu de la chaleur caniculaire du Sud de l'Afrique que nous avons pu prendre en main l'un des plus gros succès de la marque dans sa version « SX ». Sous les yeux c'est surtout la face avant qui tranche avec l'ancien millésime et le nouveau dessin de la selle. Plus stylisé, il donne un effet plus classieux. Les finitions sont propres et les matériaux utilisés sont de bonne qualité. L'ensemble est esthétique et on reconnaît du premier coup d'œil qu'il s'agit du TMax. Le pot d'échappement a été raccourci et remonté, et la jante arrière est légèrement plus étroite qu'avant mais tout en conservant la même monte de pneu. En plus de gagner un peu de poids, cela exacerbe l'arrière donnant l'impression que le pneu est imposant. L'intégration de la bulle est bien plus jolie sur la version DX, étant électrique elle retire toute l'armature du montage manuel. L'intégration des nouveaux compteurs est particulièrement réussie


La base

La base de ce TMax est la même pour les trois versions : le moteur bicylindre de 530 cm3 qui développe en puissance maximale 34,2 kW à 6 750 tr/min et un couple de 52,3 N.m à 5 250 tr/min. Sauf que maintenant il est monté dans un cadre léger en aluminium coulé sous pression. L'ensemble du travail des ingénieurs était de lui faire gagner du poids, ce qui est chose faite avec un moins neuf kilos sur la balance (moins six pour la version DX). Le bras oscillant est rallongé lui de 40 mm pour augmenter la sensation de conduire une moto. Il est équipé de série du Traction Control (TSC), de l'ABS et du contrôle électronique de l'ouverture des gaz YCC-T qui, via un calculateur, diminue le temps de réponse à la poignée de gaz et diminue l'inertie sur les relances. La suspension arrière change et passe à bielettes, ce qui permet de gagner en stabilité sur les sorties de courbes et est réglable.


Pour l'ensemble des trois modèles, la fourche avant télescopique a un débattement de 120 mm, des doubles disques de 267 mm à l'avant et un simple disque de 282 mm à l'arrière. Sur les pneumatiques, nous sommes en 120/70 à l'avant et 160/60 à l'arrière. Le réservoir annonce 15 litres de contenance.


Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions


En ce qui concerne les équipements de série sur la version basique, nous avons toujours la bulle réglable, l'apparition d'un écran TFT avec compteur de vitesse, compte-tours, un trip total et deux partiels, l'indicateur de consommation moyenne et instantanée, un thermomètre, une jauge d'essence ou encore une horloge. La navigation dans les menus demanderont un peu de temps d'adaptation, surtout que pour enclencher le siège chauffant, il faudra aller chercher le paramètre dans les sous-menus. Pas franchement pratique.


Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions


Comme sur la version précédente, le Smart Key est présent. Il permet de démarrer le scooter sans clé mais aussi d'ouvrir la selle, verrouiller la béquille centrale ou encore possède un antidémarrage. Pour ceux qui seraient équipés du système D-air de Dainese, le T-max peut être pourvu en option du câblage et du boitier servant à déclencher l'airbag en cas de chute. Le coffre sous selle peut accueillir deux casques demi-jet au lieu d'un intégral.


Le SX

Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions


En plus des équipements cités ci-au-dessus. La version SX opte pour un coloris spécifique blanc et des jantes bleues et un autre niveau de finition. Il y a le double optique à LED ou encore les caches latéraux redessinés. La version SX est pourvue du D-Mode qui permet de choisir entre deux cartographies spécifiques de puissance. Il est possible, en option, d'être équipé du système D-air de Dainese et de l'application My TMAX Connect, avec un traqueur intégré au scooter.


Le DX

Essai Yamaha TMAX 530 2017 : disponible en 3 versions


Et on finit avec la version la plus haut de gamme du scooter Yamaha, le DX affiche presque complet au niveau des équipements avec un régulateur de vitesse de série, le D-Mode qui permet de choisir entre deux cartographies (S et T), la bulle est maintenant réglable de manière électrique, les poignées et la selle sont chauffantes. La présence du système D-air de Dainese et de l'application My TMAX Connect, avec un traqueur intégré au scooter. Niveau esthétique, les finitions sont plus poussées avec des phares à LED, le corps du tunnel n'est plus noir mais gris et un coloris spécifique bleu et gris.


Portfolio (34 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire