Publi info

Comparatif - BMW F750 GS Vs Moto Guzzi V85 TT : nouvelles références

Dans Moto / Nouveauté

On connaît BMW pour la performance et l’efficacité redoutable de ses modèles. Moto Guzzi est pour sa part passée maître dans l'art de cultiver la forte personnalité de ses motos. Alors, lorsque l’on oppose la toute nouvelle V85 TT à la méconnue F750 GS, l’aigle prend-il son envol, ou bien se prend-il les ailes dans l’hélice ?

Essai Comparatif BMW F750 GS Moto Guzzi V85 TT

Lorsqu’il nous aura fallu opposer la Moto Guzzi V85 TT, moto passion par excellence et par naissance à un autre trail routier, les choix se faisaient rares. Deux concurrentes d’un tout autre style nous sont apparues : la dernière mise à jour de la Triumph Tiger 800, apparue en 2018, ou la toute récente BMW F 850 GS. La seconde n’étant pas disponible en parc presse au moment de remplacer l’anglaise, qui avait filé de même, nous avons opté pour un challenger de taille, à la notoriété bien moins établie. BMW propose en effet une autre GS, plus simple et moins onéreuse : 9 950 € de base, 13 980 € pour notre version d’essai. Une moto également équipée du moteur bicylindre vertical de 853 cm³. Son nom ? F750 GS… Une GS contre une TT ? Bingo !

Les adversaires du jour : BMW F750 GS et Moto Guzzi V85 TT

BMW F750 GS
BMW F 750 GS. Les GS ont imposé leur style comme référence en matière de trail baroudeur. La 750 adopte le style si reconnaissable et bénéficie d'une ligne légère. 
Moto Guzzi V85 TT
Moto Guzzi V85 TT. Trapue et pourtant aérienne, la ligne la Moto Guzzi reste dans la tradition de la marque italienne tout en apportant un vent de fraîcheur. 

Un cran au dessus ? Matthieu avait été très positivement impressionné par la prestation de la V85 TT lors de sa présentation officielle. Il arrive aujourd’hui au guidon de la BMW F750 GS, avec l’envie de la retrouver. La Guzzi incarne selon lui un trail à la fois fort et suffisamment puissant, bien dimensionné, résolument moderne, avec ce petite chose esthétique en plus qui séduit au premier regard. Il a pourtant déjà parcouru près de 1 000 km au guidon de l’allemande, mais n’a pas encore succombé à son charme froid. On lui pardonne volontiers. En comparaison avec la Guzzi, très naturelle et accessible, la GS hyperaccessoirisée dont nous disposons a tout d’une princesse. Cette bête de podium, véritable machine à gagner tout comparatif de sa catégorie, constitue de facto un outil ultime et exhaustif, exempt de la moindre fantaisie. Quant à savoir si elle est également vierge de tout défaut, nous n’allons pas tarder à le savoir. Pour l’instant, la beauté glaciale et presque artificielle de la « 750 » semble inatteignable à première vue, là où la transalpine se montre bien plus accessible et accueillante, chaleureuse et chaude à souhaits, au sens propre comme au sens figuré !

On devine pourtant la F750 GS capable de tout faire et surtout de tout mieux faire que la Guzzi. Ach. Peut-être cette austérité perçue est-elle aussi l’une des conséquences de son coloris gris/noir, une teinte optionnelle s'il est besoin de le préciser ? À côté de la livrée tricolore blanc/rouge/noir de la V85 TT (optionnelle également), « Grisouille » - pardon Mat Métal Stereo - GS fait austère. Au travers du travail des volumes, des couleurs et des matières, ou encore de son double optique rond et de son garde-boue suspendu façon motocross à l’ancienne, la V85 TT légitime visuellement sa double consonne évoquant le Tout-Terrain ou Très Tendance. Du coup, la BMW fronce le sourcil de son optique asymétrique et regarde d’un mauvais œil la « duchesse » d’Italie. La F750 GS a l'assurance et les gènes d'une lignée de trails ultimes.

BMW F750 GS
Mauvais œil. La F750 GS verrait-elle la V85 TT d'un mauvais œil ? La signature optique GS asymétrique est bien là, tandis que l'on remarque de suite la fourche standard et la monte pneumatique orientée route. Le ton est donné. La GS en impose niveau écopes, de radiateur mais elle est trompeuse, son réservoir ne titre que 15 litres. 
Moto Guzzi V85 TT
Aigle de lumière. L'éclairage de jour rappelle le logo de la marque. C'est beau, et de plus, c'est efficace. 
BMW F750 GS
Sans Clef. En option, BMW propose le "sans clef". Le transpondeur est un bel objet, un symbole à emporter. 

 


MotoGuzzi V85 TT
Donald ! Avec ses yeux ronds à éclairage de jour à LED et son garde-boue façon bec de canard, son réservoir de 23 litres aussi proéminent que son moteur en position transversale, la V85 TT sort du lot avec brio. Son style est à la fois classique et original, une réussite donnant envie de la toucher, de la posséder. La bulle GT est en option.

Duel équilibré. À la lecture des fiches techniques, on devine la V85 TT et la F750 GS très proches « dans l’absolu », notamment avec leur bicylindre de 853 cm³ chacun. Il affiche une puissance de 80 cv pour la Guzzi et 77 pour la 750 GS, pour une moto d’un poids supérieur à 220 kg. Autant dire que l’on pouvait difficilement espérer plus proche en matière de rapport poids/puissance et d’architecture. Pour autant, tout les oppose dans leurs choix techniques, à commencer par l’architecture moteur. En parallèle pour l’allemande, en V transversal pour la V85 TT, le type de bicylindre tout comme son comportement est radicalement opposé. Et cela se voit tout autant que cela se ressent !

BMW F750 GS
Concentré d'énergie. 77 cv et une compacité redoutable, le twin parallèle à refroidissement liquide de la F750 GS est aussi féroce visuellement que véloce. 
Moto Guzzi V85 TT
Transe. 80 cv et une pureté rare grâce à son refroidissement par air et sa position transversale. Le Bi Guz' offre force visuelle et force dynamique.

Le bi transalpin est parfaitement intégré dans le design italien, et seul le haut des culasses apparaît derrière le réservoir de 23 litres. Un élément reprenant la forme caractéristique de la famille des V Guzzi et pouvant entrer en contact avec les genoux des plus de 1,85 m ne se reculant pas assez en selle. Le twin italien est tout simplement magnifique et aussi épuré de ligne que peut l’être le reste de la moto. Son refroidissement - par air uniquement - permet bien des originalités esthétiques, tandis que la mécanique plus complexe et une tradition du « on montre tout » ont dicté le design de à la teutonne. Pour autant, la transmission se fait par chaîne sur celle-ci, et par cardan sur la V85 TT. Un cardan plus lourd, d’une part et grévant en théorie la puissance mesurée à la roue arrière par rapport à celle de son opposante (un point à vérifier lors de notre roulage). BMW propose un shifter à la montée et à la descente en option (pack Dynamic à 740 €), ainsi que l'anti patinage DTC. le contrôle de traction présent d'origine sur la Guzzi et très simplement désactivable, tout comme l'ABS. Un ABS que l'on retrouve "Pro" une fois la case Pack Dynamic cochée chez BMW.  

BMW F750 GS
Acérée. Sportive et légère de ligne, la F750 GS fond son treillis dans le noir de sa ligne. Elle ne passe pourtant à côté d'aucune sophistication malgré son train avant standard. Les jantes à rayons soulignent la vocation routière de la moto
BMW F750 GS - Chaine
Clac. La chaîne allège et simplifie la transmission. La béquille centrale (pack Confort à 780 € ou à l'unité) est un plus notable pour son entretien.
Moto Guzzi V85 TT - Cardan
Épuré. Beau comme tout, cet arbre de transmission. Efficace, son fonctionnement est peu ressenti en action, on devine par contre qu'il grève la puissance à la roue. 

 

Moto Guzzi V85 TT
Parée pour l'aventure. Seule à proposer un sabot, la V85 TT dispose de superbes treillis (cadre, boucle et support d'optique) servant son design. Avec ses jantes à rayons et ses pneus mixtes, elle fait instinctivement plus baroudeuse. 

À propos de roue, justement, on retrouve la panoplie de tout bon trail polyvalent : des jantes de 19 pouces à l’avant pour 17 pouces à l’arrière. Charmantes, celles de la Guzzi sont à rayons, mais contrairement à celles à bâtons de la BMW, elles ne sont pas tubeless et obligent donc à rouler avec une chambre à air. Sur l'allemande, on apprécie du coup les valves intégrées dans un bâton de jante. Un must du genre pour ajuster la pression, surtout couplé avec l’option TPMS, mesurant et affichant en direct ladite pression. Classe. Les cercles de chacune des protagonistes sont chaussés de pneumatiques dont la taille est identique, avec 110/80 x 19 à l’avant et 150/70 x 17 à l’arrière.

Moto Guzzi V85 TT
Oversize. Le freinage est radial et la fourche inversée de grand diamètre de la V85 TT font sensations. Le guidage est feutré et le ralentissement redoutable. Ce train avant est une réussite !
BMW F7502 GS
Rikiki mais précis ! Démonstration du fait que la taille ou le type de fixation ne font pas tout, la fourche et l'étrier de frein 4 pistons standards officient avec doigté et rigueur. Léger, certes, mais moins valorisant que l'ensemble de la Guzzi. 

À côté de sa concurrente du jour, la GS paraît moins léchée niveau détails de finition ou d’intégration d’éléments mécaniques, mais surtout bien menue : sa fourche standard et son guidon de diamètre 22, ne peuvent rivaliser visuellement avec l’élément inversé de la V85 TT. 41 mm et un guidon large de section variable font bien plus costaud, tout comme les étriers de frein à fixation radiale. Malgré son réservoir imposant en apparence, la 750 GS n’emporte que 15 litres de carburant contre 23 pour la V85 TT. Autant dire que l’autonomie risque de s’en ressentir au regard de la concurrente du jour.

Ambiance techno. En attendant, l’ambiance à bord de la BMW est beaucoup plus sportive et recherchée, mais aussi très technologique. Un style GS incarnant aujourd’hui la quintessence du trail baroudeur léger. Imposé au fil du temps, il prend une claque de la part du dessin moderno rétro de la Guzzi. Le modèle à l’hélice, fait cela dit bien plus léger visuellement. Le treillis arrière de la V85 TT n’est pas étranger à l’affaire, lui qui constitue également des poignées passager et un support pour platine porte-paquets. L’équivalent chez BMW est bien mieux intégré et reprend le système de fixation des valises GS. Niveau présentation et "inspiration", la Guzzi emporte les suffrages.

BMW F750 GS
Sans plus. 815 mm de haut et une arcade assez fine, mais en cuvette et moins agréable, la selle BMW est en retrait par rapport à l'italienne. Y compris niveau look.
BMW F750 GS
Pratique ! Quel plaisir de trouver un compartiment ample et exploitable sous la selle de la F750 GS. On y met un bloc disque, un pantalon de pluie, et une trousse à outils.

Moto Guzzi V85 TT
Utile… mais pas trop. Quelques outils, de quoi resserrer les vis ou régler la bulle, mais pas de quoi placer un U ou un bloc disque. Dommage. 
Moto Guzzi V85 TT
Esthète. Belle, anti dérapante, protectrice pour le réservoir, durablement confortable, ample et de bonne forme. Un sans-faute pour le sellier de chez Guzzi !

Niveau physique, nos deux trails sont accessibles naturellement aux 1,70 m et plus. Leur hauteur de selle se situe entre 815 et 830 mm (dans l’ordre BMW et Moto Guzzi). Avantage toutefois niveau confort à la plus haute des deux : la V85 TT. Par contre, aucune place en dessous, contrairement au petit coffre bien pratique présent sous la selle de la BMW. On appréciera cela dit la présence de clefs Allen sur le cache batterie de la Guzzi, offrant la possibilité de redresser la bulle sur 2 cm par exemple.

La position de conduite est également légèrement plus agréable. Le revêtement de selle comme sa forme sont particulièrement agréables et invitent davantage au voyage, là où l’accueil est un tantinet plus spartiate sur l’allemande, dont l’arcade de selle se révèle plus agréable pour les moins bien pourvus en jambes. Pour autant, la V85 TT paraît moins intimidante, même si elle en impose physiquement. D’une part la Guzzi semble plus forte en cylindrée, d’autre part, la F750 GS se rapproche d’un Suzuki DL 650 en termes de gabarit. En bref : aucune des deux ne fait sa cylindrée réelle au premier abord, mais toutes deux sont de véritables trails haut de gamme.

BMW F750 GS
Colorama. L'écran TFT géant optionnel ne lésine pas sur le contraste ou les couleurs. À lui seul, il fait remonter la cote du poste de pilotage de la BMW. Une réussite, même si les manipulations peuvent rapidement devenir complexes pour maîtriser l'ensemble de ses possibles ou tout simplement remettre un trip à 0.
 

 

Moto Guzzi V85 TT
À la peine. Difficile de rivaliser avec la qualité de l'afficher BMW. L'habillage du compteur est réussi, les informations et les indicateurs lisibles, et des fonctionnalités pourront être ajoutées, mais pour l'instant, la V85 TT s'incline. On apprécie grandement la prise USB et la casquette anti reflets. La V85 TT est une moto attentionnée.

En témoigne le superbe « écran géant » TFT couleur (connecté si l’on opte pour l’option à 615 €) dispose d’une définition redoutable. Il relègue l’instrumentation de l’italienne au rang de petit afficheur bicolore… Dur dur. C’est bien simple, on a l’impression de passer d’un iPhone X bourré d’applis dernier cri à un Wikio d’entrée de gamme, certes futé, mais loin d’être au même niveau en matière de performances ou de confort. L’écran de la BMW occupe à lui seul tout l’espace là où celui de la V85 tente un habillage sympa, mais donnant l’impression de le rétrécir davantage. Cruelle comparaison. Si sa résolution est moindre, il n’en demeure pas moins lisible et très complet, sans jamais pouvoir rivaliser avec le tout intégré allemand, qui tient également compte de toutes les options implémentées. C’est bien simple, il faudrait presque s’enquiller le manuel utilisateur pour retrouver ses petits et exploiter toutes les possibilités offertes par la BMW. Remettre simplement un trip journalier à 0 relève du parcours du combattant ou de l’exploit, là où la moto ailée ne demande que quelques appuis sur les boutons de commande de ses superbes commodos. 

BMW F750 GS
Navigation. La roulette BMW pilote la navigation dans les menus. La pléthore de boutons gère les options du pack Touring (870 €) : Cruiser et ESA. 
BMW F750 GS
SOS. BMW propose… en option (315 €) le système d'appel d'urgence intelligent. Inédit à moto, le dispositif contacte le centre BMW secours en cas de crash.  

BMW F750 GS
Cockpit. Avec le Navigator VI installé, le poste de conduite prend des allures de station multimédia. Et c'est peu dire, on peut ajouter à tout cela une connexion avec son téléphone portable.

On regrettera simplement le commutateur de clignotants pas vraiment agréable, tout en appréciant son arrêt automatique permettant de ne pas y revenir trop souvent. Autre point : le passage des feux de jour aux feux de croisement se fait de manière mécanique et l'on ne peut pas passer en pleins phares si l'on a l'éclairage de jour.
Là où l’affichage de la TT est fixe, la fameuse molette de navigation BMW et le switch Menu haut/bas de validation se montrent indispensables pour progresser dans les menus et explorer les différents tableaux proposés. C’est animé, c’est superbe, c’est techno, mais alors, ce n’est vraiment pas très pratique. Un peu comme Georges*. En suivant les balises et fléchages, on devine la logique allemande, et l’on va des informations de voyage à celles du véhicule en passant par toutes les configurations possibles et nous en passons des meilleures.

Moto Guzzi V85 TT
Sobre. En comparaison de l'univers BMW, celui à bord de la Guzzi prône la simplicité. Pour autant, tout est là. Notons le réglage de la fourche sur un unique fourreau. Le guidon est plus large et plus relevé que celui de la F750 GS. Pour (dé)verrouiller la direction, on râlera souvent contre la clef de contact, encaissée dans un espace trop étroit. 
Moto Guzzi V87 TT
Orignial. La forme et l'érgonomie des commdos Guzzi sont excellents, mis à part le switch de clignotant peu pratique et celui de plein phare, dans lequel on s'accroche souvent en tournant le guidon…
Moto Guzzi V85 TT
Electronique. Le ride by Wire est de la partie, permettant de choisir une cartographie moteur (Pluie, Route, Enduro). La poignée des gaz est très  agréable et l'ensemble bien fini. On adopte ! 

Finalement, la sobriété Guzzi a du bon, d’autant qu’elle proposera d’ici peu une interface Bluetooth optionnelle et une navigation directement sur ce même écran, ainsi que des fonctions sociales connectées. Et toc BMW, qui doit passer par un GPS optionnel (support alimenté en option à 205 €) et de nouvelles manipulations fastidieuses ! La Guzzi, c’est l’éloge de la simplicité, qu’on se le dise, là où BMW met en avant un côté technologique dominant : on paye, on en a pour son argent. Seule ambiguïté : contrairement à ce que l’on a sur la F750 GS, où il agit également sur le réglage de la suspension arrière pour la BMW équipée de l’ESA, le bouton Mode ne permet pas de choisir le mode moteur. Il agit sur un mode d’affichage et une information, voir la réinitialisation des trips (ce qui arrive même par erreur, dommage !). Les cartographies de comportement moteur sont ainsi disponibles via le bouton du démarreur et une fois la moto en marche. Chez BMW, on compte aussi sur le pack Dynamic (740 €), pour ajouter un mode pilotage Pro.

Nous en oublions sûrement un peu dans cette revue de détails, mais il est temps de rouler. Lorsque l’on oppose une moto coup de cœur à une mal-aimée, que se passe-t-il ? La réponse tout de suite.

LISTE DES  PACKS ACCESSOIRES

Packs Accessoires Moto Guzzi V85 TT

 -Pack Touring : paire de valises latérales, top case aluminium de 41 litres, grand pare-brise touring, petits phares supplémentaires à led, Moto Guzzi MIA.

 -Pack Sport Adventure : échappement Moto Guzzi titane, barre pare-moteur tubulaire, rétroviseurs rabattables, amortisseur Öhlins.

-Pack Urban : paire de valises latérales Urban, Moto Guzzi MIA, antivol électronique, béquille centrale.

 Coloris/tarifs V85 TT 

- Bleu, gris, rouge avec cadre gris : 11 699 €

- Jaune/blanc, rouge/blanc avec cadre rouge : 11 899 €

Packs Accessoires BMW F750 GS

- Pack Touring: Régulateur de vitesse, supports porte-bagages avec supports de valise, Dynamic ESA (Suspensions Electroniques Dynamiques)

- Pack Confort: Béquille centrale, TPC (Capteur de Pression Pneumatiques), Keyless Ride (Démarrage Sans Clef), Poignées chauffantes.

- Pack Dynamique: Modes de conduite Pro dont DTC (Contrôle de Traction), ABS Pro dont feu stop dynamique, Shifter Pro (passage de vitesses à la montée et à la descente sans débrayer).

Portfolio (63 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonjour

Benoît je tiens à te féliciter pour ton article ultra professionnel intéressant fouillé et plein de choses intelligentes.

Je suis un modeste utilisateur de moto après mes 70 motos et mes 1,5 million de km parcours....je roule actuellement en KTM 12 90 s super adventure modifiee , en indian 1800 chier vintage est bientôt en 790 KTM adventure R que j'attends...comme tu l'as bien compris j'ai des liens très proches avec KTM...

ça fait longtemps qu'en disant toute la presse moto je n'ai pas trouvé un article aussi excellent et je tiens à le souligner.

Tu m'as égayé mon après-midi en lisant cet article car les trois quarts du temps des articles d'essais moto sont plutôt médiocres.

encore bravo et félicitations à toi Benoît et Caradisiac moto

A bientôt et merci

Par

Proposition bien sympa que cette Guzzi, avec en plus un cardan que ne peut avoir la BM...même en option. Donc si on résume la proposition allemande est aussi équipée qu'un Motobécane 55TT et il faut passer par tous les packs (Pro que c'est net) pour avoir une moto 850 utilisable au prix d'une 1000 ? Le tout sous le regard dédaigneux d'une concessionnaire mixte voiture/moto qui préférerait vous vendre un X5 full option et vous enverra froidement bouler pour toute demande de SAV ? J'ai les yeux qui brillent, sans nul doute.

Par

Un très bonne article! vraiment très complet, fournit en photos que l'on peut télécharger en géant. Elle me botte vraiment cette Guzzi. Précédemment le virage de l'aigle de Mandelo Del Lario pris en 100% custom m'avait laissé septique, peut-être n'étais-je pas le seul?! en tout cas elle semble bien née cette italienne. Aussi la GS est bien mise en valeur, j'étais le premier à lui "cracher" au visage tant j'avais la sensation que c'était une GS au rabais. Las! j'avais tort, mais il y à un truc qui ne trahis ses gênes: son tarif! payer une petite 800 au prix d'une 1000 c'est bien bavarois ça! rien pour rien, les "schleus" brade jamais leurs matos. Par contre on en à pour son argent. Elle est chouette cette GS, mais je lui préfère largement la V85TT, italienne! (j'aime l'Italie, les italiennes et forcément les ritals ils ont un moteur en lieu et place du cœur!), originale et attachante! en plus il n'y à plus de revendeur BMW sur Brest et en Finistère, "le voleur de la moto" ayant fait faillite...

Par

La Guzzi est une formidable moto qui met une branlée à l'immonde BMW. LA BMW n' aucun charisme, trop chère, pas fiable, invisible dans le paysage motard. La comparer à la Guzzi est une insulte à la V85tt.

Par

En réponse à lorenzozozo

La Guzzi est une formidable moto qui met une branlée à l'immonde BMW. LA BMW n' aucun charisme, trop chère, pas fiable, invisible dans le paysage motard. La comparer à la Guzzi est une insulte à la V85tt.

vive la guzzi.

la bm au moteur "loncin "chinoise est vendue hors de prix .

pour le reste 2 bonnes motos, juste ce qu'il faut.

pas besoin de se ruiner pour se faire plaisir.

Par

Bonjour et bravo pour cet article très intéressant et très complet. C'est très professionnel.

Merci.

Après tout est question de goût et/ou d'affinités pour le choix entte ces 2 motos.

Pour moi, ce sera Guzzi.

Par

BONJOUR

1500 KM EN 8 JOURS AVEC UNE 750 GS DE LOCATION , MAINTENANT PROPRIETAIRE D UNE GUZZI V85 .

J AI ROULE EN TIGER 800 , EN BMW 1200 GS 2015 , EN AFRICA TWIN 1000 2017 .

COMMENT COMPARER UNE 750 GS A 14000 EUROS ET UNE GUZZI A 12000 EUROS ?

LA 750 GS EST TRES AGREABLE A ROULER MAIS C EST SURTOUT CES EQUIPEMENTS DE CONFORT QUI SONT SYMPA !! REGULTEUR DE VITESSE , TABLEAU DE BORD CONNECTEE ET LE RESTE !!

MAIS POUR FAIRE 250 KM DANS LA JOURNEE , LA GUZZI EST BIEN PLUS CONFORTABLE ET DONNE L ?IMPRESSION DE CHEVAUCHER UNE GROSSE MOTO .

ET SI ON PARLAIT DU DUO ? SUR LA GUZZI PAS LE RETOUR DE CHAINE TRES DESAGREABLE POUR LE PASSAGER , UN PEU LE CONFORT DE LA 1200 GS ; DONC AVANTAGE POUR LA GUZZI .

PARLONS DU LOOK , AUTANT LA 750 GS EST FADE QUE LA GUZZI EST PETILLANTE .

AVANR DE FAIRE UN ACHAT , FAIRE UN LONG ESSAI ET NE PAS TROP LIRE LES COMMENTATEURS PROFESSIONNEL .

CORDIALEMENT

Par

En réponse à GOUSSOUM29

BONJOUR

1500 KM EN 8 JOURS AVEC UNE 750 GS DE LOCATION , MAINTENANT PROPRIETAIRE D UNE GUZZI V85 .

J AI ROULE EN TIGER 800 , EN BMW 1200 GS 2015 , EN AFRICA TWIN 1000 2017 .

COMMENT COMPARER UNE 750 GS A 14000 EUROS ET UNE GUZZI A 12000 EUROS ?

LA 750 GS EST TRES AGREABLE A ROULER MAIS C EST SURTOUT CES EQUIPEMENTS DE CONFORT QUI SONT SYMPA !! REGULTEUR DE VITESSE , TABLEAU DE BORD CONNECTEE ET LE RESTE !!

MAIS POUR FAIRE 250 KM DANS LA JOURNEE , LA GUZZI EST BIEN PLUS CONFORTABLE ET DONNE L ?IMPRESSION DE CHEVAUCHER UNE GROSSE MOTO .

ET SI ON PARLAIT DU DUO ? SUR LA GUZZI PAS LE RETOUR DE CHAINE TRES DESAGREABLE POUR LE PASSAGER , UN PEU LE CONFORT DE LA 1200 GS ; DONC AVANTAGE POUR LA GUZZI .

PARLONS DU LOOK , AUTANT LA 750 GS EST FADE QUE LA GUZZI EST PETILLANTE .

AVANR DE FAIRE UN ACHAT , FAIRE UN LONG ESSAI ET NE PAS TROP LIRE LES COMMENTATEURS PROFESSIONNEL .

CORDIALEMENT

TU sais quoi? c'est pas parce que tu écris tout en majuscules que tu as raison.

Par

En réponse à GOUSSOUM29

BONJOUR

1500 KM EN 8 JOURS AVEC UNE 750 GS DE LOCATION , MAINTENANT PROPRIETAIRE D UNE GUZZI V85 .

J AI ROULE EN TIGER 800 , EN BMW 1200 GS 2015 , EN AFRICA TWIN 1000 2017 .

COMMENT COMPARER UNE 750 GS A 14000 EUROS ET UNE GUZZI A 12000 EUROS ?

LA 750 GS EST TRES AGREABLE A ROULER MAIS C EST SURTOUT CES EQUIPEMENTS DE CONFORT QUI SONT SYMPA !! REGULTEUR DE VITESSE , TABLEAU DE BORD CONNECTEE ET LE RESTE !!

MAIS POUR FAIRE 250 KM DANS LA JOURNEE , LA GUZZI EST BIEN PLUS CONFORTABLE ET DONNE L ?IMPRESSION DE CHEVAUCHER UNE GROSSE MOTO .

ET SI ON PARLAIT DU DUO ? SUR LA GUZZI PAS LE RETOUR DE CHAINE TRES DESAGREABLE POUR LE PASSAGER , UN PEU LE CONFORT DE LA 1200 GS ; DONC AVANTAGE POUR LA GUZZI .

PARLONS DU LOOK , AUTANT LA 750 GS EST FADE QUE LA GUZZI EST PETILLANTE .

AVANR DE FAIRE UN ACHAT , FAIRE UN LONG ESSAI ET NE PAS TROP LIRE LES COMMENTATEURS PROFESSIONNEL .

CORDIALEMENT

J'en suis à ma 20ème moto, je me considère comme professionnel. Les BMW c'est de la daube avec un SAV cata. J'en ai eu 5 et une pluie de problèmes. Donc voilà le retour du pro'.

Maintenant t'es pas content que ta marque fétiche se prenne une raclée tant pis pour toi.

La Guzzi c'est une vraie moto qui donne envie de voyager, pas comme la 750 bizarre... Et lol la chaîne sur une moto de touring. Arrêtes de chercher des trucs qui n'existent que dans ta tête.

Par

Bonjour,

Vieux motard ayant possédé une trentaine de bécanes et parcouru l'équivalent de 8 fois le tour de la terre, souvent en BM mais aussi en Guzzi, Harley & Honda, je me permets d'apporter ma modeste contribution avec cet avis.

Intéressant comparatif pour moi qui hésitait entre la V85TT et la F750GS. J'avoue que c'est la selle à 79 cm qui a fait pencher la balance (au moment de la commande Guzzi n'avait que la selle 83 cm) ayant des problèmes à enjamber les motos trop hautes (c'est l'âge), mais le cœur balançait pour la Guzzi en souvenir d'une vieille Calif2.

Après 6000 km en 3 mois avec la F750GS dont un trajet de 780 km en une journée, je peux dire que cette BM est totalement apte aux longs trajets à condition de remplacer le mini saute-vent d'origine par celui de la F850GS qui est un peu plus haut, et de le compléter par le spoiler réglable vendu par Wunderlich.

Et là c'est parfait, pas de turbulences ni de vacarme dans le casque. Avec les valises et un top case, quasi une GT.

Vu le prix de la bécane c'est évidemment scandaleux de devoir encore investir pour un nouveau pare-brise mais cela en vaut la peine. Consommation 4 à 4,2 en usage normal, 6 litres sur autoroute à 130 km/h.

La chaîne peut être considérée comme un handicap, mais ayant cassé le croisillon de cardan sur un 800GS et dû remplacer le cardan sur une R1200GS j'ai un autre regard sur le sujet. Et un cardan aurait rendu la moto encore plus lourde et plus chère….

Que chacun choisisse selon ses besoins et affinités dans le respect de l'autre.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire