Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Sym Jet 14 125 : dans les pas du PCX

Dans Moto / Nouveauté

Essai Sym Jet 14 125 : dans les pas du PCX

Le constructeur taïwanais Sym complète sa gamme de scooters 125 cm3 avec l'intégration au catalogue du Jet 14, un véhicule compact urbain dans la lignée du Honda PCX, proposé au tarif agressif de 2399 € en version refroidi par air. Sym s'immisce sur ce segment de marché avec une offre pertinente et plus fonctionnelle que son homologue japonais, mais contrairement à son rival ailé, l'asiatique ne dispose pas du système Stop&Start. Mais que vaut ce Jet 14 face à l'ogre japonais ? Petite prise de contact réalisée dans la vallée de Chevreuse.


Dépourvue de nouveautés depuis quelques années, la firme Sym revient sur le devant de la scène et franchement, nous pouvons que nous réjouir du retour d'une certaine force en présence dans la catégorie des scooters. Face à la montée en puissance de sa principale rivale Kymco, Sym a dévoilé deux belles nouveautés au dernier salon Intermot de Cologne : le SymCruise 300 et le Jet 14 125 à l'essai aujourd'hui'. Déjà riche de neuf modèles, la gamme de scooters Sym s'étoffe encore un peu plus avec ce petit nouveau GT compact destiné exclusivement à une utilisation urbaine.


Esthétiquement, le Jet 14 s'inspire largement de son concurrent japonais avec une silhouette ramassée, des dimensions bien proportionnées , tout en ne reniant pas quelques gênes sportives. Cependant, le natif de Taiwan demeure un tantinet plus cossu que le Honda PCX. Toutefois, le Jet 14 reste fidèle aux caractéristiques stylistiques de la marque avec en prime une touche de modernité. La proue se distingue par une double optique de phare surmontées de veilleuses à LED, un héritage emprunté à son grand frère GTS, tandis qu'à l'arrière trône un feu stop pourvu de LED. L'ensemble apporte un certain dynamisme, les plastiques qualitatifs s'ajustent au millimètre, ce qui prouve les progrès réalisés par la marque depuis quelques années. Le guidon cintré et typé ‘'naked'' offre une position de conduite naturelle avec des bras peu écartés. En revanche, si la minuscule bulle fumée renforce le positionnement sportif, la protection n'en reste que moindre dès que le rythme s'accélère. Cependant, le plancher plat permet une meilleure protection au niveau des jambes, ce qui limite par la même occasion les perturbations aérodynamiques, contrairement au PCX doté d'un tunnel central.


Essai Sym Jet 14 125 : dans les pas du PCX


Sym a également limité les frais en matière d'instrumentation : le tableau de bord révèle une instrumentation sobre et minimaliste comme le montre le cadran à lecture analogique affichant la vitesse, le totalisateur kilométrique général, ainsi qu'une jauge à essence. Autant dire qu'il faudra se contenter du strict minimum. Du côté des aspects pratiques, le Jet 14 se défend avec les honneurs face à son concurrent : le plancher plat permet de glisser un sac supplémentaire ou des courses. L'accroche sac repliable est utile pour l'emport d'un casque ou d'un cabas encombrant. Le coffre à casque dont l'ouverture se fait au contacteur libère une superficie suffisante pour un petit intégral mais pas plus. Notons la présence de la commande de coupe-circuit faisant office d'antivol comme sur l'ensemble de la gamme taïwanaise. Enfin, l'utilisateur peut s'appuyer sur deux béquilles pour le stationnement (centrale et latérale), tandis que le passager jouit d'un espace honorable pour un trajet urbain voire extra-urbain et peut compter sur une paire de repose-pieds repliables.


Essai Sym Jet 14 125 : dans les pas du PCX


Portfolio (23 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire