Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

FFMC: le gouvernement Philippe dans la lignée des politiques précédentes (répressions, limitations, restrictions)

Dans Moto / Pratique

Pour la FFMC les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement Philippe sont dans la lignée des gouvernements précédents pour toujours plus de répression, de limitations et de surveillance...

FFMC: le gouvernement Philippe dans la lignée des politiques précédentes (répressions, limitations, restrictions)

Pour la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) le gouvernement Philippe renforce les conditions de l'insécurité routière: "en ne faisant rien pour réguler, ou mieux supprimer, les péages autoroutiers alors qu’un accès facilité au réseau le plus sûr permettrait à l’évidence de limiter l’accidentalité du réseau secondaire, et en ménageant ainsi la sécurité des plus aisés au détriment de celle des plus défavorisés, le gouvernement Philippe crée les conditions de l’insécurité routière.

Depuis 2015, la Direction de la Sécurité Routière s’est montrée incapable d’améliorer la sécurité routière en France comme le montre l’accidentalité en hausse des usagers les plus vulnérables. En développant à outrance les contrôles automatisés (radars, vidéo, LAPI), elle n’a fait qu’exaspérer encore davantage les usagers qui de ce fait se détournent de la sécurité routière et de ses enjeux, la DSCR crée les conditions de l’insécurité routière. La démagogie de la mesure annoncée d’abaissement de la limitation de vitesse à 80 est symptomatique : l’expérimentation bâclée du 80 sur 81 km de routes a été biaisée par des travaux et des modalités de contrôle de vitesse changées. La non-publication des résultats de l’expérimentation est une démonstration d’incompétence par laquelle le gouvernement Philippe crée les conditions de l’insécurité routière."

La FFMC siégeant au CNS (Conseil National de Sécurité Routière) propose un retour au contrôle humain face à une répression automatisée des contrôles afin de réhabiliter le rôle de prévention... Elle propose également des mesures constructives comme le fait de renforcer la gestion publique du réseau routier, rendre le réseau autoroutier plus sûr, renforcer la prévention et la formation de tous ou encore limiter les "distracteurs" (téléphone, manger, boire, regarder une vidéo...) à bord des véhicules...

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La France ne fait que s'inspirer des législation en vigueur dans l'UE : limitation à 80 km/h, loi travail, baisse de l'impot sur les société, réforme du controle techique, article 39 du TFUE qui impose le productivisme agricole sans limite, l'évasion fiscale rendue possible par l'article 63 du TFUE. Mais promis, l'Europe c'est la paix donc nous ne pouvons pas rever mieux !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire