Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - CF Moto 650 NK : China Powa* !

Dans Moto / Nouveauté

La moto est un melting-pot, mais seriez vos prêts à opter pour une chinoise ? Avec la 650 NK, CF Moto et son importateur français GD France proposent un roadster sportif milieu de gamme au prix de l'entrée. Alors, une CF Moto, qu'est-ce que ça vaut ?

Essai CF Moto 650 NK

*China Powa : la puissance de la Chine

5 790 €, voici ce que vaut en juin 2019 une CF Moto 650 NK, mais avant de parler chiffre, parlons tout court. Qui est donc cette petite nouveauté, récemment apparue sur le vieux continent ?
C’est par une chaude journée que nous avons fait connaissance. Elle était là, sous le préau, à nous attendre à la sortie des bureaux de CF Moto, la petite NK. Jolie tout plein dans sa robe blanche et bleue, fraîche en diable et pour tout dire franchement sexy et attrayante. Elle avait de sérieux arguments. Ceux de la jeunesse, peut-être, ou de la nouveauté, tout simplement, avec sa ligne vaguement connue, mais pas immédiatement identifiable. En tout cas, elle détourne aisément les regards, et ne laisse personne indifférent. La curiosité, dit-on, est un vilain défaut, mais en l’occurrence, c’est tout le contraire : elle mérite qu’on la découvre. L’absence de fausse note la rend attrayante, et pour tout dire, niveau finition, elle est même plus agréable que sa sœur de concession : la 650 MT. Pourquoi ? La (relative) sobriété. Tout simplement.

Essai CF Moto 650 NK
KTM/Kawasaki Mix. Très habillée et courte, la 650 NK est plaisante de ligne. Si son trait, original, évoque KTM, son architecture évoque pour sa part Kawasaki. Voici l'ER-6 Duke. Vous en avez rêvé ? Les chinois l'ont fait ! (Et plutôt bien)

Un air de famille

Polie, un tantinet polissonne, mais bien sous tous rapports, rien ou presque ne laisse deviner ses origines chinoises derrière des lignes très caucasiennes. Son faux air de duchesse (Duke) est d’ailleurs plus ou moins directement issu du studio Kiska, lequel commet également les designs KTM. Quelques détails mettent cependant la puce à l’oreille quand à sa provenance et à celle lui ayant servi de modèle de référence. En s’attardant sur le levier d’embrayage ou encore sur le commodo gauche, on tilte. Celui-ci révèle deux boutons-poussoirs : l’un permettant soi-disant de passer d’un mode moteur Sport à un mode Eco, l’autre enclenchant les feux de détresse. Qui fait ça aujourd’hui ?

Essai CF Moto 650 NK - poste pilotage
Sympa. Guidon relevé, court, rétros design, petite instrumentation, ça respire le sport et c'est plutôt bien léché niveau finition. La CF Moto 650 NK tient bon niveau ressenti. Restent quelques détails amusants et non gênants. Cf ci-dessous.
Essai CF Moto 650 NK - commodo gauche
Curieux. Il y a une injection, un accélérateur à câble et… un bouton magique (S/E). Ce commodo fleure bon l'Asie, tout en restant très propre de présentation.
Essai CF Moto 650 NK - Radiateur
À la chinoise. Un bouchon de radiateur à chaîne ? Provenance chinoise assurée. On enlève de suite, non ? Heureusement, ceci est masqué par les écopes latérales.

Rapidement on retrouve de petits airs de famille. Même si elle cherche à se différencier de la Kawasaki ER6 première génération, l’influence architecturale est bien là, résurgence d’une collaboration passée entre les deux marques. Le pot court en position basse, le mono amortisseur placé latéralement et transversalement, mais aussi et surtout le bras oscillant de section ovale et la partie apparente du cadre, ne sont pas sans rappeler la japonaise. Si elle fait légère, la 650 NK affiche pourtant un petit embonpoint sur la balance. La faute à un acier lourd utilisé en masse et au recours important à des plastiques de bonne constitution. Pourtant, rien ne transparaît des 206 kg à vide en ordre de marche annoncés ! La 650 NK nous est même apparue bien plus agréable à pousser que la 650 MT. Le guidon de diam. 22 mm, standard dans la catégorie des entrées de gamme, est de bonne forme et bien positionné. Il aide grandement lors de manœuvres à l’arrêt et à la poussette, mais également lors des évolutions à allure lente.

Essai CF Moto 650 NK - mono amortisseur KYB
Question pour un champion. J'ai un mono amortisseur de bonne marque, en position latérale droite et je tiens la route. Je suis, je suis... "Une ER-6" ! Perdu. Une 650 NK !
Essai CF Moto 650 NK - Pot d'achappement
Tambour. Sans les trompettes, heureusement. Pour autant, la sonorité du twin chinois est assez rauqye et agréable, au travers de cet élément bien habillé.

Essai CF Moto 650 NK - cadre

 

Une qualité et des qualités

Toujours dans le petit air de famille (même éloignée aujourd'hui), regardons à présent le moteur. Déjà, il s'agit d'un bicylindre vertical (ou parallèle si vous préférez, les deux pistons étant côte à côte) de 649,3 cm3. S'il est compatible A2 nativement, on note également une puissance de 61 CV sans que le point de mesure ne soit précisé (roue ou vilebrequin). Dans les faits, ce "petit" moulin emmené par une injection Bosch, donne dans le sonore et l'expressif. Une fois encore, difficile de ne pas penser à l'ER-6 et pour cause. Cela étant dit, CF Moto a su développer sa propre motorisation et lui offrir un caractère et des caractéristiques propres, au nombre desquelles un couple très intéressant distribué bas dans les tours, comme nous le démontrera l'essai complet de la 650 NK.

Essai CF Moto 650 NK - Moteur
Dans le mouv'. Les bicylindre parallèle plaisent, son robustes et ils sont compacts. Celui-ci titre seulement 61 CV et 649,3 cm3, mais sa fiche technique ne saurait le définir à elle seule. Il est très plaisant à exploiter !
Essai CF Moto 650 NK - Bavette
Elle en impose ! La 650 NK dispose d'une bavette armée d'un tube d'acier. Solide, mais démontable, pour qui souhaiterait alléger ligne et balance. 
Essai CF Moto 650 NK - Selle
Siège. Chez CF Moto, on l'appelle siège et non selle. Joliment piqué, ledit siège affiche 815 mm de haut, très peu intimidants : il est étroit dans sa partie avant.

 

Au rayon des bonnes marques et des bons points pour la 650 NK, nous noterons également la fourche et l'amortisseur KYB, et un ABS à la centrale issue d'une grande marque allemande, déjà citée : Bosch. Plutôt que de l'exotique, CF Moto a donc opté pour des fournisseurs de renom à même de convaincre les plus rétifs et de justifier un tarif certes placé, mais évoquant la qualité. On notera également l'exigence de l'importateur français en matière de pneumatiques : les gommes équipant nos modèles sont elles aussi teutonnes et proviennent de chez Metzeler. Avec 120/70 et 160/60 affichés, les sport routiers Z8 parent de très jolies jantes de 17 pouces bien entendu.

 

Pour le reste, avec la qualité générale perçue, notamment celle des plastiques ou de la visserie, on est juste un petit cran en dessous du niveau de la production japonaise. Reste une fois encore à pouvoir évaluer le vieillissement des matériaux, ce que notre essai du jour ne nous aura pas permis de faire. En parlant de jour, la 650 NK est à jour niveau accastillage, et les éléments choisis sont valorisants. Comme à l’accoutumée dans le pays de production, on en fait un maximum pour impressionner. Chez nous, cela donne parfois un côté kitch, auquel la 650 NK échappe volontiers. Ouf.

Essai CF Moto 650 NK - intrumentation bloc compteur
Simple et efficace. Complet, également. Voici ce qui caractérise le mieux ce bloc exhaustif. Seul défaut, sa sensibilité aux reflets, qui le rendent éblouissant à certains moments de la journée. Même lorsqu'on ne le regarde pas. 
Essai CF Moto 650 NK - feu avant.
Warrior. Un optique à feux de jour au look guerrier et une belle finition, que demander de plus ? Une inspiration Honda pour la forme et un élément réussi.
Essai CF Moto 650 NK - feu arrière
Souligné. L'arrière est très réussi et agrémenté d'un feu à LEDs, Notes les échancrures servant de maintien passager. Bertrand, notre photographe les a appréciées.

 

L’instrumentation digitale, aussi complète qu’elle peut être compacte, n’est cela dit éblouissante - au sens propre - qu’en plein soleil. En contrepartie, elle fait parfaitement le job et intègre même un indicateur de rapport engagé. Les standards de qualité sont là ! De même niveau éclairage, avec des éléments à Led et des feux de jour du meilleur effet. On pourra par contre sourire de la présence de disques type pétale à l’avant, mais pas à l’arrière, tout en appréciant les étriers de frein J-Juan et leurs durites tressées. La fourche est donc de type standard, tout comme la fixation desdits étriers. D’une manière générale, la CF Moto 650 NK est donc une moto simple et présentant très bien. Une de celles que l’on emmène d’autant plus volontiers en balade qu’elle semble avoir un petit quelque chose en plus, un petit truc des plus agréable. Peut-on être une moto chinoise et tenir la route - au sens propre comme au sens figuré - ? Voyons ça…

 

Portfolio (34 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et hop, après Benalli qui copie tout en cheap, l'autre marque de chine qui nous a pondue une immonde copie de la Diavel, voici une autre marque qui pompe Honda en cheap.

Il n'y a pas de copyright sur le design des motos ?

Par

En réponse à lorenzozozo

Et hop, après Benalli qui copie tout en cheap, l'autre marque de chine qui nous a pondue une immonde copie de la Diavel, voici une autre marque qui pompe Honda en cheap.

Il n'y a pas de copyright sur le design des motos ?

Immonde la bEnelli, bah pas tellement en fait.. À moins de n'aimer que les bécanes façon grosse bmw lourdes et pas bandantes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire