Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Des scientifiques japonais transforment l'eau en carburant !

Dans Moto / Nouveauté

Encore en retard technologiquement par rapport aux voitures électriques, les motos électriques restent très minoritaires sur le marché malgré une évolution constante de leurs ventes. Des chiffres qui pourraient être boostés dans un avenir plus ou moins proche par le développement d’une nouvelle technologie mise au point par des scientifiques japonais, une pile à hydrogène alimentée par de l’eau et de la lumière.

Bientôt une moto à hydrogène ?
Bientôt une moto à hydrogène ?

Même si les constructeurs sont de plus en plus concernés par le marché de la moto électrique et que de nombreux véhicules sont en cours de développement, la technologie actuelle pose des limites d’autonomie toujours rédhibitoires pour de nombreux clients potentiels.

Moins coûteux et moins polluants à l’usage, les véhicules électriques posent tout de même question quant à la pollution engendrée par leur production et les métaux rares qu’ils embarquent. Certains sont aussi nocifs pour l'environnement lors de l'extraction que les moteurs à combustion interne le sont dans leur vie entière. De quoi relativiser leur impact total sur la planète.

Encore peu répandue, une technologie pourrait bouleverser les codes, la pile à hydrogène. Une équipe de scientifiques japonais vient en effet de créer un cristal qui produit de l’hydrogène par électrolyse de l’eau et de la lumière. Une pile à combustible est composée d'une anode, d'une cathode et d'une membrane électrolytique. Une pile à combustible typique fonctionne en faisant passer de l'hydrogène à travers l'anode d'une pile à combustible et de l'oxygène à travers la cathode. Au sein de l'anode, un catalyseur divise les molécules d'hydrogène en électrons et protons. Les protons traversent la membrane électrolytique poreuse, tandis que les électrons sont dirigés vers un circuit fermé générant un courant électrique et un excès de chaleur. Dans la cathode, les protons, les électrons et l'oxygène se combinent pour produire des molécules d'eau. Comme il n'y a pas de pièces mobiles, les piles à combustible fonctionnent en silence et sont très fiables et durables.

Aujourd’hui, les plus gros points d’achoppement dans l'utilisation générale des piles à combustible à hydrogène sont la production et le stockage du carburant qu'elles utilisent. En effet, le processus de fabrication de l'hydrogène est énergivore, coûteux et complexe.

C’est précisément sur ce point que les scientifiques japonais ont progressé en développant des photocatalyseurs (matériaux semi-conducteurs sous forme de cristaux) immergés dans l'eau pour produire de l'hydrogène. Un processus a transformé la quasi-totalité (96 % !) de la lumière reçue en hydrogène. À ce stade, la lumière du jour n’est pas suffisante pour assurer un rendement suffisant. C’est sur ce point que les chercheurs doivent concentrer leurs efforts.

Les piles à hydrogène sont souvent considérées comme la seule véritable alternative propre aux batteries Lithium-Ion conventionnelles. Permettront-elles demain de rouler en faisant un plein d’eau ? Il faudra encore quelques découvertes d’ici là.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le moteur a eau existe depuis bien longtemps mais sa production en serie est stoppée par devinez qui ? Les lobby du petrole bien sur. Ils n pnt aucun interet a ce su un moteur comme ca voit le jour

Par

En réponse à Xerian

Le moteur a eau existe depuis bien longtemps mais sa production en serie est stoppée par devinez qui ? Les lobby du petrole bien sur. Ils n pnt aucun interet a ce su un moteur comme ca voit le jour

oui et puis on a pas marché sur la Lune.

Après il faut juste réfléchir un petit peu. Se renseigner surtout. L'eau douce est une denrée RARE sur terre, les gens comme toi oublie qu'on ne peu pas utiliser l'eau de mer qui représente 97.5% de l'H2O. La dessalinisation est un processus extrêmement coûteux, énergivore et difficile.

Le moteur à eau n'est pas produit juste parce qu'il est impossible à mettre en place et imaginer des milliards de voitures consommer l'eau douce est un délire totale. Tout comme croire que le VE à batterie serait la solution alros que déjà à 2.8% de l'ensemble mondial du parc routier il y a déjà des études d'impact (passée aussi sur auto moto sur TF1 et M6) très négative sur la production des batteries et l'extraction des métaux lourds pour les fabriquer.

Par

En réponse à lorenzozozo

oui et puis on a pas marché sur la Lune.

Après il faut juste réfléchir un petit peu. Se renseigner surtout. L'eau douce est une denrée RARE sur terre, les gens comme toi oublie qu'on ne peu pas utiliser l'eau de mer qui représente 97.5% de l'H2O. La dessalinisation est un processus extrêmement coûteux, énergivore et difficile.

Le moteur à eau n'est pas produit juste parce qu'il est impossible à mettre en place et imaginer des milliards de voitures consommer l'eau douce est un délire totale. Tout comme croire que le VE à batterie serait la solution alros que déjà à 2.8% de l'ensemble mondial du parc routier il y a déjà des études d'impact (passée aussi sur auto moto sur TF1 et M6) très négative sur la production des batteries et l'extraction des métaux lourds pour les fabriquer.

D'accord sur le début mais la déssalinisation de l'eau de mer progresse: les pays du Golf, qui manquent d'eau mais ni de pétrodollars ni de soleil, investissent dans des usines solaires.

Le problème est en réalité technique: si ce moteur à eau était réellement au point, il y aurait certainement quelqu'un pour s'y lancer...tout le monde n'est pas cheikh arabe (sans aucune connotation raciste....)!

Par

En réponse à lotus621

D'accord sur le début mais la déssalinisation de l'eau de mer progresse: les pays du Golf, qui manquent d'eau mais ni de pétrodollars ni de soleil, investissent dans des usines solaires.

Le problème est en réalité technique: si ce moteur à eau était réellement au point, il y aurait certainement quelqu'un pour s'y lancer...tout le monde n'est pas cheikh arabe (sans aucune connotation raciste....)!

Actuellement il est inimaginable d'appliquer cette technologie. totalement impossible à l'heure ou l'eau devient plus rare que l'Or pour de nombreux pays. Je suis très loin d 'être écolo mais le sujet de l'eau douce est extrêmement inquiétant.

Par

En réponse à lotus621

D'accord sur le début mais la déssalinisation de l'eau de mer progresse: les pays du Golf, qui manquent d'eau mais ni de pétrodollars ni de soleil, investissent dans des usines solaires.

Le problème est en réalité technique: si ce moteur à eau était réellement au point, il y aurait certainement quelqu'un pour s'y lancer...tout le monde n'est pas cheikh arabe (sans aucune connotation raciste....)!

Sauf que le moteur a eau ça s'appel... Un moteur à vapeur.

Pas plus.

Le fumeux moteur à eau style moteur à essence tout le monde sait que.... Mais personne ne l'a jamais vu.

Et pour cause.

Il existe pas.

Mais c'est bien plus facile dans le petit monde du Complot qu'on raconte pour faire croire qu'on sait, de dire que c'est la faute des pétroliers...

On attend encore le moteur a rendement 120%. Comme ça ce sera parfait.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire