Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

MZ 125 RT : passage à quatre temps réussi.

Dans Moto / Nouveauté

David Hodo

MZ 125 RT : passage à quatre temps réussi.

Avec sa motorisation 4 temps soignée, la 125 MZ RT s'éloigne du côté utilitaire rustique et affiche des qualités routières et dynamique très respectables.


La marque allemande spécialisée dans les grosses cylindrées, a rangé au placard son moteur à deux temps qui équipait cet utilitaire pour revenir sur le devant de la scène avec une technologie plus avancée. Au programme, un bloc moderne, 4 temps à quatre soupapes et refroidissement liquide. Avec pour résultat 15 ch. à 10 000 tr/mn. Mais ce n'est pas tout, le constructeur a tenu à bâtir un châssis à la hauteur et offrir un équipement sobre mais pas au rabais. A première vue, la MZ en impose par ses dimensions et accepte sans problème un passager. Les plus grands gabarits n'auront pas de peine à prendre place.


Pour la ligne, pas de doute, la simplicité germanique est belle et bien présente. MZ a relooké le réservoir de sa RT et lui a apposé une nouvelle selle noire. A bord, l'instrumentation est fournie (compte-tours, compteurs, témoin d'huile et température) si ce n'est l'absence d'une jauge à essence. Pour ceux qui souhaitent étoffer son look, MZ propose un kit d'habillage comprenant un dosseret de selle, une tête de fourche et des écopes de radiateur. Pour 2005 la RT reçoit deux nouveaux coloris : orange et argent.



Un moteur performant


Son point fort est son moteur. Le monocylindre mêle une esthétique très pure et des performances étonnantes. Dès le démarrage, on est séduit pas son joli ronronnement. Un bruit sympathique sans trop de vibrations. Une plage de régime vaste permet de profiter pleinement des 15cv proposés. Les 6 rapports se passent avec précision et la vitesse atteint sans trop de difficultés les 120 km/h.


Moins vif que son équivalent fonctionnant au mélange, le bloc de la RT fait preuve de souplesse et c'est en milieu urbain qu'il tire son épingle du jeu, bien aidé par sa plus grande souplesse. Son autonomie est elle aussi à souligner puisqu'elle avoisine les 300km, point fort non négligeable quand on connaît le prix actuel de l'essence.



Un châssis à la hauteur


Pour le comportement, les ingénieurs allemands ont fait des efforts aux niveaux du châssis et des suspensions. En utilisation normale, il n'appelle globalement aucune critique. Les suspensions font merveille et la tenue de cap est sans reproche. La RT vire avec précision et ne rechigne pas à prendre de l'angle.


Côté freinage, ici aussi point de surprise : ça freine bien, le feeling est bon et le frein avant reste facilement dosable. Si on devait faire un reproche à la partie cycle, on parlerait sûrement des pneus résolument taillés trop large, pas l'idéal sur sol mouillé.


Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Mz

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire