Publi info

Politique : le Brexit peut être une opportunité pour les voleurs de moto.

Dans Moto / Pratique

Ken German est un Officier de police à la retraite ayant de l'expérience dans le vol et la fraude de véhicules à l'échelle internationale. Spécialisé dans les voitures et motos modernes et classiques, y compris les véhicules de compétition. Il a 25 ans d’expérience dans la brigade de voitures volées de la police métropolitaine en tant que chef de la technologie obtenant un doctorat en criminalité internationale liée aux véhicules. Il s’est exprimé sur le Brexit qui est en cours, soit la sortie de la Grande Bretagne de l’Europe. Et pour lui, il y aura des conséquences sur les vols de motos.

Politique : le Brexit peut être une opportunité pour les voleurs de moto.

Ken German travaille actuellement avec la police internationale, les compagnies d’assurances, les experts en sinistres, les maisons de vente aux enchères dans les domaines de l’enquête, de l’identification, de la théorie et du signalement des infractions liées aux véhicules. Un sacré parcours qui lui donne autorité pour tirer cette sonnette d’alarme : avec le Brexit, le vol de motos plus facile en Angleterre. Les voleurs pourraient tirer parti de l'insécurité douanière du Brexit pour augmenter le nombre de vols avec transfert de moto à l'étranger.

Le Brexit n’est pas seulement une mesure qui menace de changer le sort de tout un pays et, par conséquent, de l’Union européenne. Il risque également de devenir une occasion de faciliter le travail des voleurs de motos et de voitures. Le Dr Ken German, l'un des principaux experts britanniques en matière de vol de motos, a expliqué lors d'un entretien que les failles législatives et l'incertitude engendrées par le Brexit pouvaient aider les délinquants.

Cette situation rendrait encore plus facile non seulement le vol, mais surtout l’exportation de marchandises frauduleusement appropriées hors des frontières nationales. Un avertissement adressé au ministre britannique de la Sécurité, Ben Wallace, afin qu'un accord solide puisse être rapidement conclu sur les règles qui devront faire sortir l'Angleterre de l'Europe.

La police britannique s’inquiète de son gouvernement qui n’a encore fourni aucune indication sur la manière de protéger les citoyens de ce type de crime transfrontalier et du risque de perdre la capacité de traquer les criminels et les biens volés est actuellement très grave.

Le problème est en fait la déconnexion qui adviendra du Royaume-Uni de tout le réseau européen d’analyse de la criminalité qui opère actuellement sur le territoire : transmission de crimes, analyse de l’ADN, la simple communication entre les deux sera impossible, ou du moins difficile entre la police de différents pays.

Selon les 3 600 membres de l'association internationale des enquêteurs sur le vol de voitures (IAATI), le risque réel est que l'Angleterre risque de perdre d’un coup d’un seul le bénéfice de 20 années de progrès dans ce domaine inhérent au traitement de ce type de délinquance.

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire