Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Vente du 4 décembre à Blois: sur trois roues

Vente du 4 décembre à Blois: des résultats intéressants

 Il y avait également quelque "trois roues" qui, eux aussi, étaient estimés bien en dessous de ce qui se pratique sur le marché.

 S'il est une marque française connue pour ses véhicules à trois roues, c'est bien Monet-Goyon. Avant la fin de la première guerre mondiale, elle proposait déjà des véhicules pour les grands blessés de cet effroyable conflit.  Celui-ci est un Automouche équipé du moteur Villiers 175cc (d'autres motorisations étaient possibles). L’estimation entre 800 et 1 200 euros est largement dépassée pour une adjudication à 3 260 euros.

Vente du 4 décembre à Blois: des résultats intéressants
Monet-Goyon Automouche

 

 La vocation utilitaire n'entame pas le capital sympathie généré par les triporteurs. Le modèle TN de chez Peugeot est un des plus connu. Ici, c'est un 100cc produit par Monet-Goyon qui était proposé. L’estimation entre 150 et 200 euros a bien évidemment été largement dépassée. Ce triporteur trouve preneur contre 1 740 euros.

Vente du 4 décembre à Blois: des résultats intéressants
Monet-Goyon 100cc TPMA

 

  On termine avec un grand classique, le Poirier. Celui-ci a déjà eu droit à une restauration il y a quelque temps. L'estimation attractive, entre 300 et 500 euros, ne résiste pas longtemps. Le marteau tombe contre 1 300 euros.

Vente du 4 décembre à Blois: des résultats intéressants
Tricycle Poirier

 

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire