Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire

Dans Moto / Equipement

Ndj

Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire

Voici une petite histoire, certains pourraient appeler cela une mésaventure, d'autres une grosse prise de tête mais je tiens à vous rassurer ainsi que les juges, avocats et autres expert en droit que toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels serait totalement fortuite.


Voici donc ce qui est arrivé chez son concessionnaire à un motard que l'on va appeler Jay Padbol.


Jay s'est donc rendu dans la concession Hibulaire sous enseigne du constructeur Honsuzaki, pour y faire changer son amortisseur. Jay toujours à la veille de la bonne affaire avait acheté celui ci en Angleterre pour 160 euros (frais de port inclus) contre 264 euros au prix catalogue Honsuzaki.


Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire


Honsuzaki Hibulaire accepte à contre coeur d'opérer le montage contre un forfait de 50 euros et prend la moto dans sa concession le matin même.


En fin d'après midi ils appellent Jay : «Votre amortisseur a énervé tout le monde, c'est pas le bon, on a remonté l'ancien. Comme y'a eu des difficultés, y'a plus de forfait. C'est 3 heures de main d'œuvre...»


Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire


Et Jay se retrouve donc avec d'un côté un amortisseur neuf et de l'autre sa moto équipée comme avant d'un amortisseur qui aurait bien besoin d'être changé, et surtout délesté de trois heures de main d'œuvre pour en arriver à un statu quo mécanique.


Après réflexion Jay contacte rapidement son vendeur, celui ci est très étonné : «25 amortisseurs vendus et pas une plainte...»


Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire


De ses deux avis contraires, Jay décide de démonter son carénage pour en avoir le cœur net, et là quelle surprise. Ce que l'on peut qualifier d'incompétence notoire ou amateurisme surprenant pour des professionnels, les mécano de Honsuzaki Hibulaire avait oublié de remettre un écrou sur le basculeur Pro Link.


Jay retourne donc chez Honsuzaki Hibulaire et là les gars s'emportent, le traitent de menteur : "Nous on est des pros, on oublie pas d'écrou, on vous croit pas et on a dit, votre amortisseur n'est pas montable...."


Jay dépité et déçu par cette attitude rentre chez lui et remonte ses manches afin d'enfin donner à sa moto l'amortisseur qu'elle mérite. Aucun soucis pour l'amateur qu'il est, l'amortisseur est parfaitement adaptable, le tout "torché" en une heure.


Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire


Satisfait de son opération, Jay se dit qu'il est en droit de demander remboursement à son concessionnaire et rédige une demande de remboursement à Honsuzaki Hibulaire accompagnée des photos du montage qu'il a réalisé.


Pas de réponse au courrier ni aux e-mails envoyés à Monsieur Hibulaire qui de plus refuse de le rencontrer, mais certain de son bon droit il se rend à l’atelier où on lui explique que « sa demande n’est pas recevable ».


Lors d'une troisième et dernière visite, juste avant la fermeture, Monsieur Hibulaire fils conduit Jay au fond du magasin, loin des clients.


il se plante devant Jay en lui disant :


« T’as pas encore compris ?


T’as voulu faire le malin en achetant ce truc qu’on peut pas monter, c’est de ta faute, tu nous fais perdre notre temps et c’est toi qui va nous rembourser le temps perdu. »


Jay explique avec courtoisie au commerçant qu'il n’apprécie pas le fait d'être tutoyé et encore moins le ton qu'il employe pour lui parler et enchaine avec la question :


« Pourtant c’est l’amortisseur spécifique pour mon modèle de moto et j’ai réussi à le monter moi même, j’ai des photos, alors pourquoi pas vous ? »


A cela pas de réponse du concessionnaire. Jay continue :


« Pourquoi avoir accepté l’intervention si vous ne vouliez ou ne pouviez pas le monter ? »


Toujours pas de réponse. A ce moment là, Monsieur Hibulaire père arrive.


« C’est lui le connard qui nous fait chier ?


Maintenant tu vas foutre le camp d’ici. »


Banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire


Jay explique la manière dont il envisage la courtoisie cette fois au père mais il n'obtient qu'en toute fin de non recevoir une "expulsion" manu militari de la boutique, les insultes en prime.


Jay a beau rappeler qu'il est client depuis 8 ans, venant régulièrement acheter des pièces ou faire des réparations et qu'il ne supporte pas être traité de la sorte, Monsieur Hibulaire père lui rétorque :


« Dégage, t’es même pas un client, tire-toi. »


Jay hausse le ton et avertit Monsieur Hibulaire père qu'il n'en restera pas là, celui ci le bouscule à nouveau avec l’envie évidente de frapper en disant « Si ça ne tenait qu‘à moi je te casserais la gueule, connard ».


En toute objectivité, il existe bien quelques menteurs, voleurs, arnaqueurs, adepte de la violence, incompétents dans le domaine des concessionnaires qui ternissent l'image dans l'ensemble de la profession et c'est bien regrettable


Voila donc une banale histoire d'amortisseur et de concessionnaire qui pour l'instant ne se termine pas spécialement bien, espérons que cela n'en restera pas là et que notre ami Jay s'en sortira bien.


Salutations à toi Bertrand et bonne route.


Mots clés :

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire