Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Presse et livres moto : l'une disparaît, un autre arrive

Olivier Cottrel

Presse et livres moto : l'une disparaît, un autre arrive

Déposer un commentaire

Par

C'est quand même dommage de passer d'une revue technique focalisée sur une seule moto et qui la décortique à une revue on ne peut plus généraliste...

Par

Une raison de plus pour rouler en ancienne.

Avec les usines à gaz actuelles, sans documentation technique

je souhaite bien du plaisir aux bricoleurs des prochaines décennies.

La seule option sera de se trouver une copie du manuel atelier édité par le constructeur

dans la bonne langue de préférence.

C'est comme ça que j'ai procédé pour une de mes voitures qui n'a pas de revue technique.

c'est une page qui se tourne, mais pas la bonne.

Tout n'était pas parfait mais bon, ça rendait service quand même.

Pour les RTA ( automobile )ça viendra aussi puisqu'ils s'amusent à ne pas transmettre

les informations de base indispensables. Ils imaginent que le bon temps pourra durer mais

tel qu'ils procèdent, ils se tirent une balle dans le pied.

Ils conçoivent une revue technique dans les années 2000 comme celles des années 70 mais

il y a eu plusieurs révolutions depuis. Une GS ou une 404 ce n'est pas comparable

à une Mégane ou une 308.

La technique de l'autruche ça ne marche qu'en Australie.

Triste période...:bah:

 

Par

Un livre généraliste? Youpi, il y en a des rayonnages déjà.

Ce qui nous intéresse, c'est d'avoir les abaques de tolérances de jeu de soupapes, d'avoir les éclatés du montage du bras oscillant ou je ne sais quoi d'autre, pour savoir où se cale les cales qui ont fait «gling» sur le sol par surprise, etc… et ça, c'est toujours du archi spécifique.

Pour ma future moto, j'ai trouvé un site américain qui vend le manuel d'atelier au format électronique, va pas falloir faire un contre-sens en le lisant sans être bilingue… même si il y avait des erreurs dans les RMT, avoir les 2 m'a souvent permis de mieux comprendre comment bien faire les choses.

Dommage. Mais bon, quand on n'aura plus que des ventilateurs électriques, ce sera plus simple, ce sera un oscilloscope qu'il faudra dans l'atelier, et le logiciel propriétaire de la machine pour déplanter un contrôleur…

 

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires