Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La régulation automatique de la vitesse concernera-t-elle la moto ?

Dans Moto / Pratique

L'assistance intelligente de la vitesse, à savoir les systèmes capables de réguler automatiquement la vitesse en fonction des limites en vigueur, pourrait bientôt devenir obligatoire pour tous les véhicules vendus dans l'Union Européenne. La norme n'est pas encore "prête" mais si elle devait effectivement devenir loi, les motos seraient-elles concernées ?

La régulation automatique de la vitesse concernera-t-elle la moto ?

Bien que, dans de très nombreux cas, ils soient utiles pour assurer une plus grande sécurité au conducteur et, en général, à tous les autres usagers de la route, l’assistance dite Intelligent Speed ​​Assistance, c’est-à-dire les contrôleurs de vitesse automatiques, est loin d’être obligatoire. En effet, dans la plupart des cas, nous parlons d'options qui, pour certains véhicules, ne sont même pas disponibles. Tout pourrait changer. Il semble que l'Union européenne ait déjà pris des mesures pour rendre l'installation obligatoire. Mais ne vous inquiétez pas, la règle - toujours en cours d’approbation – si elle devient un jour obligatoire, ne concernera que les voitures. Les deux roues ne devraient pas être impactés.

Le "Système intelligent d'adaptation de la vitesse", est un système capable de faire varier la vitesse d'un véhicule en fonction des limites imposées sur la route. Les informations sur la limite peuvent être obtenues à partir de traces GPS ou de caméras installées sur le véhicule, capables de "lire" les panneaux et, en fonction de ces derniers, d’ajuster la vitesse du véhicule. Un système ISA peut être passif ou actif : dans le premier cas, nous parlons d’un simple avertissement (acoustique, visuel ou même tactile, c’est-à-dire par une vibration de la pédale ou, peut-être, du volant). Dans le second cas, le système intervient "automatiquement" en "coupant" le régime moteur et en ajustant la vitesse en conséquence en fonction de la limite "apprise" par les panneaux.

Selon le Conseil européen de la sécurité des transports (CTSE), l'introduction des technologies ISA, assistants au freinage et boîtes noires incluses, pourrait entraîner une réduction de 20 % des accidents dus à une vitesse excessive. En détail, le CTSE a signalé environ 2 100 vies sauvées par an si la vitesse moyenne diminuait même de 1 km/h sur toutes les routes de l’UE, soit un total d’environ 25 000 décès dans les 15 ans après l’entrée en vigueur de la nouvelle législation.

Les constructeurs ne semblent pas trop s’inquiéter sur l’idée selon laquelle les dispositifs ISA seraient tout sauf fiables et sûrs. Cependant, l'introduction ne viendrait pas immédiatement mais progressivement, laissant ainsi le temps nécessaire à la conception de dispositifs "infaillibles".

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire