Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Méduse, le premier radar sonore, vient d'être installé dans les Yvelines

Dans Moto / Pratique

Les vacanciers se méfient des méduses pouvant s'inviter sur les côtes, les motards devront désormais faire de même. Le premier radar sonore, "Méduse", est installé au pied de la route des 17 tournants à Saint-Forget dans les Yvelines.

Méduse, le premier radar sonore, vient d'être installé dans les Yvelines

La chasse aux pots d'échappement non homologués est ouverte. Terrain de jeu des motards la route des 17 tournants vient de s'équiper d'un radar d'un nouveau genre. "Méduse" n'a pas pour vocation de mesurer la vitesse mais le bruit. En phase de test, ce radar, premier en Ile-de-France, vient d'être implanté en haut d'un mât à la sortie de Dampierre-en-Yvelines, un tronçon particulièrement fréquenté par les motards.

« En 2018, nos mesures ont permis de détecter, sur plusieurs points de cette route, jusqu'à 450 pics de bruit pour un seul dimanche. Il était logique d'aller plus loin avec une technologie innovante », précise la directrice du député Jean-Noël Barrot a qui l'on doit l'amendement ayant rendu possible ce test, Fanny Mietlicki.

Avec ses capteurs paramétrables, Méduse détecte les bruits (à la fréquence de dix par secondes) via quatre microphones tout prenant un cliché de la route toutes les quinze secondes. Des informations quelque peu aléatoires en somme lorsque le motard évolue en groupe. Si actuellement ce nouveau radar n'est pas encore pourvu d'un détecteur de plaque il peut sans difficulté être pris en compte lors d'un contrôle routier mis en place en aval. Actuellement Méduse est en phase de test pour une durée de 30 jours avant d'être implanté pour une durée minimum de 18 mois.

« Les nuisances sonores ne sont pas seulement une gêne mais une question de santé publique avec des répercussions graves sur de nombreuses pathologies. Cette expérience a été conduite avec tous les acteurs de ce dossier, y compris les motards eux-mêmes. Il restera ensuite à traduire la chose en dispositif législatif et réglementaire. C'est un premier jalon vers une régulation et dissuasion du bruit », précise Jean-Noël Barrot.

« Le bruit est complexe à mesurer. Celui d'une moto est calculé selon un rapport de tours par minute bien précis. Or, quand on passera devant ce capteur, on aura du mal à faire la comparaison avec ce régime. Comment va-t-on prouver que je suis en faute, surtout si c'est un groupe de motards qui passe ? », Hubert Gourden de la FFMC 78 (Fédération Française des Motards en Colère).

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On rajoute du bruit.. au bruit. Qu'en pense le voisinage.

Par

Le bruit c'est pas que les motos.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire