Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

Traverser en regardant son smartphone c'est 100 dollars d'amende !

Dans Moto / Pratique

Traverser en regardant son smartphone c'est 100 dollars d'amende !

Le piéton en ville est ce qu’il y a de plus vulnérable dans un flot de circulation continue. Sur le trottoir il est de plus en plus invectivé par les sonnettes des cyclistes toujours pressés et lorsqu’ils traversent la chaussée, ils doivent redoubler de vigilance même en étant dans leur bon droit. Mais le même piéton est aussi un distrait, une vigilance altérée par une addiction à un téléphone portable qui inhibe du monde extérieur. La dure réalité peut s’imposer avec l’accident. Comment faire pour réduire ce risque ? À Honolulu, sur l’île d’Hawaï, on a coupé court au débat en mettant en place une sanction a priori dissuasive.

L’expression veut que la vie ne tienne qu’à un fil, mais à notre époque moderne, c’est le coup de fil qui peut enlever la vie. Et encore, l’image est désuète puisque de fil, il n’y en a plus. Mais le téléphone, lui, est bien là. Et il sert de moins en moins à appeler. C’est un écran hypnotisant qui peut entraîner bien des drames une fois plongés dans la collectivité.

Traverser en regardant l’écran de son smartphone est loin d’être une scène d’exception. Un confort sans doute, mais une vulnérabilité, certainement. À Honolulu on a décidé le remède de cheval pour traiter le mal : l’amende forte. Toute personne qui regarde son mobile en traversant un passage piéton risque maintenant de payer une amende. Le tarif de la sanction varie entre 35 dollars et 99 dollars, en fonction des antécédents. Si une personne enfreint la règle pour la première fois, elle sera obligée de payer 35 dollars. Pour la deuxième fois, le montant de l’amende sera de 75 dollars. Et pour la troisième infraction, elle aura à payer la somme de 99 dollars.

Il y a tout de même des aménagements : la sanction ne s’applique pas aux professionnels comme les pompiers qui ont besoin d’effectuer des appels téléphoniques en traversant la rue dans le cadre de leur travail. Elle épargne aussi les personnes qui sont contraintes d’émettre des appels d’urgence. Un exemple à suivre ?..

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

tout les moyens sont bons pour faire les poches du contribuables, l'imagination des Etats n'a pas de limite,il faut dire que les besoins des Etats sont sans limite vus qu'il se mêlent de tout et de rien,tant qu'il ya des gens qui bossent en vie et qui se reproduisent , qui ne mouftent pas,alors les ressources de l"'Etat sont là, sans limites

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire