Publi info

Alpes Aventure Motofestival 2018: l'année du "+"

Dans Moto / Loisirs

Le second opus de l'Alpes Aventure Motofestival est placé sous le signe de la progression avec plus de marques présentes, plus d'activités proposées, plus de participants...

Alpes Aventure Motofestival 2018: l'année du "+"

Dédié au voyage à moto, l'Alpes Aventure Motofestival donnait rendez-vous aux motards le week-end dernier (les 7, 8 et 9 septembre) à Barcelonnette (département 04). Tourisme et art de vivre, le concept dédié au voyage a le vent en poupe : 47 stands, 11 marques présentes et plus de 100 machines en essai dont le Yamaha Niken.

Road-books, ateliers de formation tenus par la Sécurité Routière (angle mort, comportement en groupe...), formation à la cartographie, formation sur les droits d'utilisation des pistes et chemin (Codever), mais aussi balades avec Antoine Meo et Gilles Salvador pour KTM tandis que Jean-Michel Bayle emmenait les motards pour Honda étaient au programme. Du côté du festival du film on retiendra la victoire de Ben Blake pour "L'équipée sauvage"...

Alpes Aventure Motofestival 2018: l'année du "+"

Jean-Pierre Bonato, organisateur : « Au vu de la satisfaction des exposants et des participants,  il semble évident de revenir l’an prochain en Ubaye avec le même objectif d’authenticité en conservant la dimension, l’âme et l’esprit de cette opération pour en garder toute sa qualité. Les pistes de développement d’activités proposées existent tout en respectant l’environnement exceptionnel de la région qui nous accueille. 

Nous ne céderons jamais au gigantisme, il faut rester ciblé pour conserver l’attrait de ce week-end. La plus grande satisfaction d’un organisateur est de voir chaque exposant s’approprier un événement et d’y greffer ses propres rendez-vous avec sa clientèle, les opérations AMV, Honda, Triumph et KTM ont ravi leurs clients et sont le signe de la grande qualité des contacts qui peuvent s’établir à l’Alpes Aventure Motofestival entre les pratiquants et leurs marques favorites. Nous sommes définitivement l’opposé des salons statiques traditionnels, et il est heureux de voir les constructeurs s’en emparer au bénéfice de l’utilisateur».

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je passais ce tunnel du parpaillon il y a 24 ans pour la première fois, avec ma transalp de 91, il n'y avait pas grand monde. On avait peu d'équipement, des pauvres sur bottes en caoutchouc lorsqu'il pleuvait, et aucune technologie embarquée.

Vue la folie du moment pour les gros trail, je ne serais pas étonné que les "officiels" décident de fermer ce tunnel.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire