Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions

Dans Moto / Nouveauté

Le groupe italien Askoll commercialise depuis trois ans des vélos et des scooters électriques sur le marché français. La gamme dédiée principalement aux particuliers se compose des modèles eS2 et eS3. Bien implantés dans le réseau qui compte environ une cinquantaine de points de vente, ces deux véhicules bénéficient d’une version Evolution. Focus sur l’eS2 pour les premières impressions à son guidon.

Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions

Le marché des scooters électriques continue de prendre de l’ampleur sur le territoire français. Aujourd’hui, de nombreux acteurs majeurs comme plus modestes viennent se positionner et la flotte disponible en France grossit chaque année. Askoll, marque italienne située proche de Venise, poursuit son ascension avec le lancement d’une version Evolution sur ses eS2 et eS3. Le modèle eS2, dont nous avons effectué une rapide prise en mains, se distingue de la version précédente par quelques retouches cosmétiques intéressantes : outre la teinte argentée, il faut noter la présence d’un petit saute-vent fumé, tandis que les fourreaux de fourche sont désormais revêtus d’un coloris noir. L’instrumentation est entièrement digitale via un cadran où s’affichent la plupart des informations utiles au quotidien. La boîte à gants verrouillable à clé accueille maintenant une prise 12V, toujours très utile à la recharge d’un smartphone. En revanche, la surface de rangement n’évolue pas d’un iota, et sur ce point, quelques objets personnels peuvent trouver leur place.

Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions
Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions
Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions

 La deuxième évolution est visible au niveau de l’assise avec l’allongement de quelques centimètres de la selle. De quoi accueillir un passager de petite corpulence durant des trajets urbains effectués sur une courte distance. Ce changement se montre bénéfique puisque le moelleux de la selle et les suspensions bien réglées apportent un excellent confort et ce, même lorsque la route se dégrade. Enfin, le troisième et dernier changement se situe sur la partie cycle avec l’introduction d’un disque arrière succédant ainsi au tambour. La réaction aux leviers est instantanée, cependant, ils manquent un peu de feeling.

À l’instar de la précédente génération. La mise en route se fait de manière intuitive : une longue pression sur le démarreur suffit à enclencher la mécanique, le pictogramme représentant le véhicule s’illumine d’une teinte orangée. Un signal sonore indique que le scooter est sous tension, il ne reste plus qu’à tourner la poignée des ‘’gaz’’. Cependant, l’émission sonore retentit à chaque arrêt , ce qui peut s’avérer pénible à la fin de la journée. Trois modes de conduite sont disponibles (Eco, Standard, Power) :pour notre modèle d’essai, qui, rappelons-le, est un équivalent 50 cm3 (l’Es3 constitue un équivalent 100 cm3). Le moteur Brushless est alimenté par deux batteries extractibles de 7,6 kilos chacune, un poids contenu qui permet de recharger à son domicile via une prise domestique (le temps de charge est estimé à 3 heures). Les performances restent conformes à la petite cylindrée avec des accélérations douces selon le mode de conduite adopté. Cependant, nous saurions trop vous conseiller de privilégier les modes standard et Power durant vos trajets urbains car le mode Eco apparaît un peu juste pour s’extirper en toute sécurité de la circulation. Grâce à ses grandes roues de 16 pouces et à une bonne répartition des masses, l’eS3 excelle en matière d’agilité et de maniabilité. Il est vrai que se frayer un chemin entre les voitures au son d’un sifflement, certes strident, devient un véritable bonheur.

Askoll eS2 Evo - premières impressions de conduite : douces évolutions

Et l’autonomie dans tout ça ? Il faut savoir que les deux batteries se déchargent simultanément et un système de récupération d’énergie est disponible par l’intermédiaire d’une commande que l’on actionne au commodo gauche. Lors de notre prise en mains, nous avons effectué un parcours d’une vingtaine de kilomètres avec la moitié des deux sources énergétiques. Une quarantaine de kilomètres peut être envisageable si l’on adopte une conduite économique.

Reste à évoquer la question tarifaire car ces évolutions bienvenues engendrent un surcoût de 500 € par rapport aux versions précédentes, qui par ailleurs, sont conservées au catalogue. Ainsi, la version eS2 est affichée au prix de 3490 € avant bonus. Cependant, l’eS2 est un parfait outil pour les petits déplacements urbains.

Fiche technique :

  • Moteur : type Brushless à aimants permanents
  • Puissance : 2200 W alimenté par deux batteries
  • Transmission : poulie avec courroie dentée
  • Batterie : Lithium-ion/poids (7,6 kilos chacune)
  • Cadre : tubulaire en acier
  • Suspension AV : fourche télescopique hydraulique
  • Suspension AR : amortisseur hydraulique
  • Frein AV : disque ø 190 mm
  • Frein AR : disque ø 190 mm
  • Pneu AV : 80/80-16
  • Pneu AR : 90/80-16
  • Hauteur de selle : 760 mm
  • Poids en ordre de marche : 67 kilos

Portfolio (12 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire