Publi info

Blouson airbag: la bulle intelligente (reportage vidéo)

Dans Moto / Equipement

Motards et scootéristes n’attendaient que le printemps pour reprendre possession du bitume souvent délaissé en hiver. La Sécurité routière en profite donc pour vanter les mérites d'un équipement souvent boudé et pourtant très efficace, le blouson Airbag.

Rien de tel qu'une démonstration par l'exemple. Ici le cascadeur Alain Bour, qui signe une chute volontaire pour démontrer les bienfaits de l'airbag moto.
Rien de tel qu'une démonstration par l'exemple. Ici le cascadeur Alain Bour, qui signe une chute volontaire pour démontrer les bienfaits de l'airbag moto.

L’invention ne date pas d’hier. Et malgré son fort pouvoir protecteur qui a déjà fait ses preuves dans l’automobile, l’airbag pour motard commercialisé depuis 2000 peine pourtant à séduire les foules.   Personne aujourd’hui ne songerait à remettre en cause la nécessité absolue du casque à moto mais un motard ce n’est pas qu’une tête à protéger et il est important de montrer que pour la protection des autres parties du corps, un blouson c’est bien mais un blouson airbag c’est mieux.

Pourtant 20 ans après sa sortie seuls 4 % des trois millions d’usagers de 2 roues motorisés en sont équipés. En cause un prix souvent considéré comme exorbitant (mais finalement assez comparable à celui d’un blouson classique en cuir) soit 400 euros environ pour les premiers prix.

Une technologie gonflée…  

Deux technologies existent à ce jour. La première est dite « filaire »: le blouson est relié à la moto par un câble qui lors d’une chute se rompt, ce qui a pour conséquence de déclencher le gonflement de l’airbag. Le second système, plus perfectionné, fonctionne grâce à un capteur de chute situé dans le blouson. Dans les 2 cas, une cartouche à gaz est à l’origine du gonflement et cette dernière se remplace pour un tarif de 25 euros… Vous ne serez donc pas obligé de jeter votre blouson après une chute s’il n’est pas trop abîmé.

La charte « Plan airbag »

Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la sécurité routière, veut changer les mentalités quant à cet équipement trop marginalisé. A cette fin, les pouvoirs publics sont à l’initiative de la signature d’une charte impliquant assureurs, formateurs et grands acteurs du monde de la moto. Tous s’engagent à sensibiliser les usagers à l’intérêt de l’airbag moto, sachant que c’est au niveau de l’abdomen, du thorax et de la colonne vertébrale que se concentrent 75% des blessures en cas d’accident. Rappelons au passage que les motards ne représentent que 2 % du trafic mais 25 % des tués sur nos routes.

Avec ce « plan airbag », tous se mobilisent pour faire entrer cet équipement dans les habitudes dès la formation. Les motos-écoles feront passer les permis ainsi équipés, les assureurs en tiendront compte dans leurs calculs de cotisations, et les équipementiers tenteront de démocratiser davantage ce produit.

Les forces de l'ordre aussi!

Les forces de l’ordre, gendarmes, douaniers et policiers en sont équipés depuis 2012 et lors de la démonstration organisée par la sécurité routière avec un cascadeur (voir la vidéo accompagnant cet article), ils ont pu nous témoigner de l’importance de cet équipement au quotidien, surtout pour la protection de la colonne vertébrale.

Attenti toutefois, cet airbag n’est pas non plus la parade absolue contre toute chute car le bas du corps reste toujours une partie vulnérable. Reste que l’addition de toutes ces protections ne peut être que bénéfique. Le délégué de la Sécurité Routière a tenu à ajouter que contrairement au casque ou aux gants, le blouson airbag ne sera en aucun cas imposé et que chacun sera libre de s’en équiper ou non. La suite de la sensibilisation passera par une campagne publicitaire et la distribution de flyers lors des rassemblements motards.

Blouson airbag: la bulle intelligente (reportage vidéo)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portfolio (6 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et si vous passiez plutôt à un taux de TVA réduit sur les équipements de sécurité ? Plutôt que de moraliser le motard qui "équipe sa moto avec des équipements plus chers qu'un airbag".

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire