Publi info

Caberg modulable Levo : l'essai

Dans Moto / Equipement

Le Levo est LA nouveauté 2019 chez Caberg. Présenté lors du dernier salon de Milan, le modulable en fibre compte s'imposer sur le segment touring en proposant notamment un champ de vision grandissime. En a-t-il les moyens ? C'est ce que nous allons découvrir dans cet essai.

Caberg modulable Levo : l'essai

S'il y a encore quelques années les périphériques pouvaient encore faire la différence, permettant de valider un achat, c'est désormais révolu. Aujourd'hui la quasi-totalité de la production propose les mêmes choses : un double écran solaire, un intérieur amovible, une prédisposition Bluetooth, une double homologation… Pour se démarquer la marque italienne augmente considérablement le champ de vision avec un Levo promettant 82° d'angle vertical. Le Grand Canyon en somme…

Belvédère

Le fabricant de Bergame (Italie) a souvent marqué sa différence par son style, cette nouveauté 2019 ne fait pas exception. Un look hors du commun pour un champ de vision qui l'est tout autant, le Levo a droit à une mentonnière spécialement découpée sur la partie supérieure afin d'être raccord avec un écran très plongeant ouvert à 82° sur la hauteur.

Caberg modulable Levo : l'essai
La jupe anti-turbulance est redoutable d'efficacité, résulat un max de confort en dynamique.
La jupe anti-turbulance est redoutable d'efficacité, résulat un max de confort en dynamique.

De quoi faire réfléchir les détracteurs des casques fermés, intégral ou modulable qui auront désormais du mal à évoquer la carte claustrophobie du couvre-chef. Outre la vision grand écran on retrouve les standards actuels, allant de l'écran solaire amovible à la fermeture micrométrique en passant par la double homologation (ici avec levier permettant de bloquer la mentonnière en position ouverte), la lentille Pinlock, l'intérieur amovible… bref la totale.

Nous nous attarderons néanmoins sur ce dernier point avec un travail particulier de la partie inférieure de la garniture, équipée d'une jupe anti-turbulance aussi couvrante que douce. Bon point pour Caberg.

Suffisamment teinté le double écran solaire fait le job.
Suffisamment teinté le double écran solaire fait le job.

Point de vue touristique

Avec un petit côté police nationale dans cette livrée blanche pas des plus joyeuses, le casque peut compter sur un design actuel sympa. Arrêtes saillantes, curseurs bien intégrés, spoiler et extracteurs d'air joliment présentés, le Levo n’usurpe en rien son côté haut de gamme même si le bouton d'ouverture de jugulaire aurait pu faire moins cheap. On se rassurera par la bonne qualité de la garniture avec un tissu agréable et doux.

Bon point au niveau des garnitures, douces à souhait, avec un bon dégagement au niveau des oreilles.
Bon point au niveau des garnitures, douces à souhait, avec un bon dégagement au niveau des oreilles.

Facile à enfiler, le casque se met immédiatement en place laissant une bonne place à vos oreilles. Orienté touring, l'italien ne craint aucunement les longues distances, au contraire, il vous permet de cruiser dans un bon niveau de confort et une insonorisation dans la moyenne.

Le curseur situé au niveau des platines permet de bloquer la mentonnière en position ouverte.
Le curseur situé au niveau des platines permet de bloquer la mentonnière en position ouverte.

On appréciera l'excellent maintien des joues, suffisamment couvrantes pour permettre de rouler la mentonnière levée.

Avec une cinématique sans reproche le positionnement en mode ouvert se veut franc tout comme le clip de fermeture pour faire du Levo un intégral. Pratique, la manipulation n'a pu être mise en défaut durant nos tests. On aimera l'efficacité des ventilations ainsi que leur préhension même si lors des premiers kilomètres la main gantée peut confondre le curseur de mentonnière avec celui d'ouverture.

Le curseur demande un temps d'adaptation.
Le curseur demande un temps d'adaptation.

Suffisamment teinté le double écran solaire prend son rôle au sérieux tout comme la lentille antibuée Pinlock. Rien à redire. Mais la force de ce heaume se situe au niveau du champ de vision, magistral pour un modulable, avec un effet de profondeur que l'on appréciera. Un seul bémol néanmoins. Les 82° de hauteur donnent l'impression que l'écran solaire ne descend pas assez bas. Un effet d'optique qui pourra déranger certains, lui reprochant les rayons du soleil reflétés par le tableau de bord. Une question d'habitude…

Le champ de vision de 82° offre un véritable confort de conduite.
Le champ de vision de 82° offre un véritable confort de conduite.

En dynamique, le Caberg fait recette avec un comportement routier sain, un bon équilibre général et un poids dans la moyenne (1 606 grammes vérifiés pour un heaume tout équipé, taille M). Aucune remontée d'air ni remous interne n'ont été constatés, que vous rouliez en maxi-trail, GT et même sportive. Un plus en confort surtout lorsque les kilomètres n'en finissent plus de s'enchaîner.

Caberg modulable Levo : l'essai

Bilan

Envie de grands espaces, d'un champ de vision dégagé, le Levo est le modulable qu'il vous faut. Caberg dégaine une nouveauté des plus séduisantes, capable de répondre aux besoins des voyageurs au long cours ainsi qu'au motard du quotidien avec un bon niveau de confort et un comportement en dynamique qui l'est tout autant !!

Caberg soigne sa copie avec des extracteurs bien intégrés.
Caberg soigne sa copie avec des extracteurs bien intégrés.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire