Publi info

Comment bien choisir un blouson moto été ?

Dans Moto / Equipement

L'hiver à moto… il fait froid et l'été il fait souvent trop chaud. À grands coups de technique, les marques proposent des équipements permettant de répondre le mieux possible aux saisons, notamment pour l'été. Pour que vous ne soyez pas perdu devant une offre devenue pléthorique, Caradisiac vous aide à bien choisir votre blouson été. Profitez-en, jusque début août, c’est la période des soldes.

Les blousons en textile mesh offrent un maximum de ventilation mais une protection inférieure à l'abrasion que leurs homologues en cuir.
Les blousons en textile mesh offrent un maximum de ventilation mais une protection inférieure à l'abrasion que leurs homologues en cuir.

Rouler en tee-shirt durant cette période de canicule… c'est tentant. Après tout, rien ne vous en empêche légalement, la loi n’imposant que le porte d’un casque et d’une paire de gants. Si l'idée peut être séduisante elle est à proscrire au même titre que rouler uniquement équipé d'un gilet dorsal en maille, dont la résistance à l'abrasion est considérée comme nulle.

Les fabricants proposent des gammes capables de laisser plus ou moins passer l'air. À vous d'opter pour un blouson ventilé ou très aéré en mesh (tissu aéré qui répond à une technique de fabrication spécifique par large tissage donnant un aspect maille) en fonction de votre situation géographique ou de votre rythme de roulage.

Compromis ou véritablement axé été?

Le blouson moto fait partie des basiques lorsque l'on s'équipe. Généralement, on opte pour un équipement hiver/mi-saison avec une membrane étanche et respirante, une doublure thermique amovible et parfois des zips d'aération. Si ce type de matos est capable de supporter des températures relativement élevées (jusqu'à environ 25 °C) sans trop souffrir, il avouera ses limites en juillet et août pour une raison simple : la membrane joue le rôle de bouclier à l'air avec une respirabilité inefficace. Pour un bon rendement, il faut que la température extérieure du blouson soit inférieure à la température intérieure, sans quoi l'effet sera nul.

Partant de ce constat, les équipementiers ont développé depuis une quinzaine d'années des éléments en mesh capable de laisser passer l'air. Nous vous conseillons de sélectionner uniquement les blousons homologués garantissant résistance aux chocs et à l'abrasion. Si vous n'avez pas encore de blouson, vous pouvez opter pour un système dit 3 en 1 avec doublures thermique et étanche amovibles et panneaux en mesh. L'idée est séduisante tant côté pratique qu'économique mais ce concept type "couteau suisse" sera un compromis : pas toujours assez chaud l'hiver et trop l'été avec en prime un ajustement pas forcément convaincant pour compenser les variations d'épaisseur lorsque l'on passe d'un blouson en mode multicouche (équipé de l'intégralité de ses protections) à la version "à poil" la plus fine possible. À méditer.

Cuir ou textile ?

Les zones aérées sont importantes sur le devant mais aussi au niveau du dos pour un maximum de ventilation.
Les zones aérées sont importantes sur le devant mais aussi au niveau du dos pour un maximum de ventilation.

Si votre compte en banque est bien garni, le choix du cuir perforé (dans les 400 euros contre 100 à 200 pour un textile été) est une option des plus séduisantes avec généralement une finition haut de gamme notamment au niveau de la doublure interne moins collante sur la peau - rappelons que le blouson se portera généralement en tee-shirt sans manche -.

Un blouson en tissu mesh est moins résistant à l'abrasion qu'un cuir perforé plus sportif mais moins rafraîchissant.
Un blouson en tissu mesh est moins résistant à l'abrasion qu'un cuir perforé plus sportif mais moins rafraîchissant.

Si vous ne voulez pas trop dépenser, le textile fera le job même si la résistance est moins importante. Il se destine donc à un usage réservé aux déplacements à vitesse modérée et à un usage urbain. Votre équipement doit répondre aux critères suivants:

  • les zones d'aération se doivent d'être importantes sur le devant mais aussi au niveau du dos
  • le blouson doit être équipé de poches (internes et externes) pour plus de praticité
  • le blouson devra être équipé de serrages d'ajustement
  • la doublure interne doit être confortable
  • des protections homologuées doivent être présentes et si en plus elles sont réglables (coudes), ce n'est que mieux
  • une prédisposition dorsale (poche) est indispensable, elle permettra d'accueillir une dorsale homologuée généralement proposée en option
  • pour les textiles, vérifier qu'ils sont facilement lavables (l'été est favorable aux impacts de moustiques, mouches, guêpes…). Le cuir s'entretiendra comme son homologue du prêt-à-porter

Le blouson en cuir en trois points

  • Résistance à l'abrasion
  • Durée dans le temps
  • Style et référence historique (matière culte)

 

  • Prix
  • Moins aéré que le tissu mesh
  • Poids, souplesse (+ ou -)

 

Le blouson textile en trois points

  • Offre pléthorique capable de répondre à quasiment tous les codes vestimentaires (coupe, couleurs etc.)
  • Possibilité d'avoir une surveste étanche dissimulée dans une poche
  • Aération

 

  • Moins résistant en cas de chute
  • Un éventuel sentiment de ne pas être protéger pouvant être dérangeant
  • Ne peut être réparer en cas de glissade

Tailles et couleurs

Comment bien choisir un blouson moto été ?

De plus en plus de coloris différents sont proposés dans les catalogues même si le noir reste légion. Optez plutôt pour des teintes plutôt claires réfléchissant mieux les rayons du soleil mais aussi plus salissantes. La taille a aussi son importance, choisissez un blouson proche de votre anatomie car vous le porterez sans pull ou autre vêtement à l'exception d'une dorsale type gilet. Mesdames, les équipementiers proposent depuis quelques années de vraies gammes "filles" avec coupe et marquage spécifiques. Pensez-y ! Du côté de votre budget, comptez entre 100 et 200 euros pour un textile, l'addition dépassera les 400 euros pour un cuir perforé.

Certaines marques proposent des vestes en mesh avec doublure étanche rangée dans une poche spécifique. Plus chères (pour une trentaine d'euros de plus), elles seront cependant une bonne option tant lors des retours nocturnes ou les balades qui croiseront la pluie. Cuir ou textile, quoi qu'il en soit fermez toujours votre blouson lorsque vous roulez car il est efficace dans cette configuration. Une chute avec un équipement ouvert peut être synonyme d'arrachement…

Le conseil de Caradisiac

Quitte à acheter un blouson été, optez pour un équipement le plus aéré possible avec cependant une surveste capable de se ranger dans une poche spécifique. Out donc le matos capable de tout  faire (type 3 en 1) sans jamais exceller. Côté couleurs, le noir et le blanc seront délaissés au profit de couleurs intermédiaires (bleu, marron) moins "chaudes" que le noir et plus faciles à entretenir que le blanc. Optez pour des marques reconnues (Bering, Segura, Ixon, Furygan, RST, Held, Spidi, Vanucci, Tucano-Urbano, DMP, Alpinestars, Dainese, Esquad, Rev'it etc.) c'est un gage de SAV efficace… un plus en cas de défaut de fabrication. Bon point pour Helston's qui propose de série un pack de protections complet avec dorsale CE de série. Appréciable d'autant plus que le tarif ne s'envole pas pour autant. Et comme toujours, essayez avant d'acheter!!!

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire