Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Disparition de Rémy Julienne

Dans Moto / Sport

Disparition de Rémy Julienne

 Le célèbre cascadeur Rémy Julienne est décédé à l'âge de 90 ans. Avant d'être incontournable dans le monde du doublage au cinéma, c'est par le motocross qu'il a entamé sa brillante carrière... 

 Rémy Julienne est décédé des suites de ce fichu virus. Il avait 90 ans. Sa carrière de cascadeur professionnel l'a élevé au même rang que les stars qu'il doublait (voir ici l'article de nos collègues en charge de l'automobile). Mais avant d'embrasser ce métier à hauts risques, Rémy Julienne s'est adonné aux joies du motocross avec succès, au point de remporter le championnat de France National catégorie 500cc en 1957 au guidon d'une Gilera Saturno.

 Remy Julienne est né le 17 avril 1930 dans le Loiret. Après avoir sillonné les routes au guidon d'une Peugeot, puis d'une Gnome & Rhône, il se lance dans le motocross en 1954 avec une 250cc Monet Goyon. Dans une interview accordée à Moto Revue à l'époque, il raconte que sa machine avait la fâcheuse tendance à perdre sa roue avant ainsi que les deux bras de fourche inférieurs!!!...

Disparition de Rémy Julienne

 Cela ne l'empêchera pas de terminer à la 2e place de six courses sur les 8 qu'il a disputées. En 1955, à bord d'une BSA 500cc Gold Star et d'une 350cc, il continue son apprentissage en remportant 8 courses. Il s'inscrit à l'épreuve qualificative pour accéder à la finale du championnat de France et remporte l'épreuve. Une crevaison l'empêchera de se mesurer aux cadors de l'époque lors de la finale.

 Pour la saison 1956, il s'offre une Gilera neuve. Il dispute 6 courses sur les 7 du calendrier, mais des problèmes de fiabilité ne lui permettent pas de faire mieux que 10e au classement final. La consécration viendra en 1957 avec le titre de Champion de France National catégorie 500cc, toujours au guidon de sa Gilera fiabilisée par le pilote Raphaël Olivotti.

 De 1958 à 1965, c'est dans le Championnat de France Inter, toujours en 500cc, qu'il s'alignera avant de se consacrer entièrement à sa carrière de cascadeur.

 À sa famille et à ses proches, Caradisiac Moto présente ses plus sincères condoléances.

 (photo logo: Joël Villy photo article: Moto Revue 1957).

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire