Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Comment bien choisir son gant moto été ?

Dans Moto / Equipement

Désormais obligatoires, les gants font partie intégrante de l'équipement lorsque l'on se déplace en deux-roues… même en été. Bonne nouvelle, il existe des gants spécialement adaptés à ces conditions particulières. Caradisiac vous explique comment bien les choisir.

Conception cuir et manchette haute… la protection est ici le mot d'ordre.
Conception cuir et manchette haute… la protection est ici le mot d'ordre.

La quasi-totalité des fabricants proposent des gammes complètes avec des prix qui feront le grand écart en fonction de la marque, de la matière et du niveau de protection. Globalement pour une utilisation traditionnelle, il faudra compter une soixantaine d'euros pour trouver gant à sa main. Outre le côté légal, ne boycottez pas les gants car en cas de chute les mains sont en première ligne et la canicule ne sera pas un va-tout évitant les graves blessures lors d’un accident. C'est donc un choix de centaines de modèles qui s'offre à vous…

Ce que dit la loi

Depuis le 20 novembre 2016, le port des gants (pilote et passager) est obligatoire, leur absence est passible d'une amende de 68 euros (pour les deux mains) et d'un retrait d'un point sur le permis de conduire… À y regarder de plus près, la sanction financière avoisine le tarif d'une paire de gants été. Bien différents de leurs homologues pensés pour vous protéger entre autres du froid, ces gants au contraire doivent laisser passer le plus d'air possible…

Définir ses besoins

Comment bien choisir son gant moto été ?

Clairement un "gant couteau suisse" capable de répondre à toutes les conditions n'existe pas, aussi technique qu'il puisse être. Ciblez donc vos besoins pour éviter de vous planter. Si le gant été se doit d'être léger et aéré il sera différent en fonction notamment de l'utilisation que vous en faites. Autrement dit vous ne choisirez pas votre équipement de la même façon que vous rouliez sur de petits trajets urbains ou que vous preniez la moto au minimum pour de grandes balades plus ou moins endiablées. Bien évidemment qui peut le plus peut le moins mais par souci d'économie un gant sportif n'aura pas spécialement sa place en ville et ce pour différentes raisons : poids, matière, nombre de protections, facilité et praticité d'usage…

Votre localisation est aussi à prendre en compte avec des conditions météo différentes que vous rouliez généralement à Nice ou à Quimper.

La matière a son importance

Deux écoles s'affrontent : les fans de textile et les inconditionnels du cuir. Si pour un gant sportif le cuir fait l'unanimité et que le textile est souvent la meilleure solution pour les petits trajets en ville le choix de la matière pour les balades dominicales n'est pas si évident que ça.

Du cuir pour la résistance à l'abrasion et de la Mesh pour un maximum d’aération.
Du cuir pour la résistance à l'abrasion et de la Mesh pour un maximum d’aération.

L’aération (perforation ou tissu mesh*) est un facteur crucial lors de l'achat d'un gant été mais il est loin d'être le seul. Lorsque le trajet devient roulant une paume (endroit très exposé en cas de chute) se doit de résister le plus possible à l'abrasion. Le cuir est une excellente solution qui peut-être complétée de textile renforcé (de Kevlar par exemple) pour gagner en souplesse mais aussi en aération, donc en confort au quotidien. La matière a donc son importance mais une fois encore elle ne fera pas tout. Les coutures jouent leur rôle. Pour résister le plus possible elles doivent être multiples (et plates) à certains endroits et externes à d'autres pour un gain en confort. Quoi qu’il en soit les matières faiblement résistantes (Mesh par exemple) doivent impérativement être placées sur des zones qui ne seront pas en contact avec le bitume en cas de perte d'équilibre.

Une importance de taille

Le choix de la taille ne se fera pas comme un gant hiver imposant une couche d'air protectrice entre les doigts et le gant lui-même. En effet, l'équipement estival se doit d'être ajusté pour un meilleur confort (fatigue, feeling…).

Le taillant doit être adapté le plus possible aussi bien à chaque doigt qu'au niveau de la paume de la main. Attention à la doublure.

Voici un exemple de certification intermédiaire 1KP avec des coques de protection.
Voici un exemple de certification intermédiaire 1KP avec des coques de protection.

Si cette dernière évite tout transfert de couleur dû à la sueur, elle se doit d'être irréprochable (sans fronces et parfaitement raccordée au gant lui-même) mais aussi confortable.

Essayer vos gants avant de les acheter en tenant un guidon et en jouant avec les leviers peut vous permettre de voir si le taillant vous convient et si les coutures ne posent pas de problème en mouvement.

Vous aurez ainsi une vision plus juste du rendu des coques, si elles sont bien placées sur vos mains (pas de point dur), si elles ne limitent aucunement la mobilité générale et la préhension du guidon (sportive, trail…)

Coques et sliders

L'abrasion est à prendre en compte, l'impact tout autant. Si les protections ne sont pas indispensables elles sont néanmoins conseillées, qu'elles soient en matière dure comme le carbone ou souple comme le d3O (matière souple et malléable qui durcit immédiatement en cas de choc).  Elles permettront de limiter la casse en cas de choc mais aussi joueront le rôle de slider lors des longues glissades en limitant l'usure du gant lui-même.

La patte de serrage est aux gants ce qu'est la jugulaire au casque, tout simplement indispensable.
La patte de serrage est aux gants ce qu'est la jugulaire au casque, tout simplement indispensable.

Et la norme dans tout ça ?

Comme pour tout équipement moto une norme (comme EPI) régit les gants, il s'agit de la EN 13594 : 2015. On retrouve comme d'hab' deux niveaux (niveau 1 moins protecteur que le niveau 2) et 3 types de certification :

  • 1 : gant sans coque de protection. Ils s'affichent en moyenne dans les 50 euros.
  • 1KP (KP pour Nuckle Protection) : gant avec coques de protection. Vous les trouverez à des prix avoisinant les 65 euros.
  • 2KP : gant avec coques de protection répondant au niveau 2. La facture passe rapidement à 150 euros.

Quelle que soit la protection pensez à serrer la ou les sangles de maintien afin que le gant ne se fasse pas la malle en cas de chute… Ces pattes sont aux gants ce qu'est la jugulaire au casque.

Conclusion

Pour un usage standard nous vous conseillons d'opter pour un gant mixant cuir et mesh avec des protections sur le dessus et le dessous, le d3O est une excellente option. Le français Five propose généralement une excellente coupe et une finition soignée. Moins connu, il mérite votre attention au même titre que les marques propres aux distributeurs. Dafy ou encore Louis-Moto proposent des gants bien placés qui seront généralement de bons alliés estivaux…

 

* Tissu aéré qui répond à une technique de fabrication spécifique par large tissage (aspect maille).

En achetant un gant certifié de niveau 2, vous aurez une protection optimale.
En achetant un gant certifié de niveau 2, vous aurez une protection optimale.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire