Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?

Dans Moto / Pratique

2016 une vignette d'un nouveau genre fait son apparition : Crit'Air. Classant les véhicules suivant 6 catégories en fonction de leur niveau de pollution, elle est le laissez-passer aux ZCR, tel un passeport donnant accès aux frontières invisibles juste à côté de vous… Juillet 2019, le Grand Paris durcit sa restriction interdisant les deux-roues immatriculés avant 2000.

Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?

1er juillet 2016 la vignette Crit'Air débarque dans l'hexagone, son but : classer les véhicules selon leur efficacité énergétique, leur taux d'émission… bref selon leur année de mise en circulation pointant du doigt les NOx (oxydes d'azote) et les "fameuses" particules fines (PM), le tout bien ficelé dans un décret (2016-858) daté du 29 juin 2016.

Crit'Air se doit d'être imposée à votre machine vous donnant droit (ou non) de passage (et de stationnement) dans certaines zones de Paris, Grenoble, Lyon, Lille, Strasbourg ou encore Toulouse : les ZCR (Zone à circulation Restreinte).

6 mois de concertation pour une restriction

Les ZCR (à ne pas confondre avec les ZPA, Zone de Protection de l'Air) sont demandées par les communes, elles seront mises en place après une période de 6 mois de concertation avec les communes avoisinantes.

Panneau de début et de fin des ZCR
Panneau de début et de fin des ZCR
Les zones ZCR et ZPA françaises
Les zones ZCR et ZPA françaises

Les villes (ou municipalités) sont maîtres à bord et choisissent les catégories de vignettes autorisées à circuler. Matérialisée par un anneau (début et fin de ladite zone) elles restreindront donc l'accès suivant le jour et l'heure (généralement du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures et tous les jours pour les poids lourds). Notons que ces droits de cité sont également applicables pour les plaques d'immatriculation étrangères. En cas de non-respect vous risquez une prune allant de 35 à 375 euros.

À la différence, les ZPA n'ont pas de caractère de permanence et varient donc en fonction des fortes pollutions et de mauvaises conditions climatiques au niveau des métropoles ou de zones géographiques définies suivant un arrêté préfectoral. Notons qu'elles ne sont pas matérialisées par des panneaux.

Le passage en ZPA peut donc se faire sans que l'on s'en rende vraiment compte, faisant d'un conducteur de bonne foi un contrevenant répréhensible. Tout cela devient bien complexe. Pour y voir plus clair différentes applications (et notamment grenn-zones) sont faites pour permettre à tous de voir où il met ses roues. La liberté fond comme neige au soleil.

Le top 6 en 5 couleurs

À l'exception des motos de collection (après dérogation auprès de la mairie concernée) tous les deux-roues devront coller (à côté de l'assurance, à savoir garde-boue avant, fourche…) la vignette tel un laissez-passer vous ouvrant les frontières invisibles concernées. Vert, violet, jaune, orange ou encore marron feront de votre machine un bon ou un mauvais élève, recalé ou non. Le Grand Paris est concerné bannissant les deux-roues mis en circulation avant 2000 et ce dès juillet 2019. D'autres villes suivront, c'est une certitude, bien avant qu'il n'y ait plus de véhicules à carburants fossiles.

Les vignettes Crt'Air en 5 couleurs
Les vignettes Crt'Air en 5 couleurs

Certes l'idée est louable, qui voudrait détruire la planète consciemment ? Personne à l'exception des méchants dans James Bond ou des Super-méchants dans les Marvel mais la classification est-elle juste ? Un gros 4 x 4 de 2015 est-il plus, autant, moins polluant qu'une moto, même moins récente ? Sur le plan social sûrement pas et je serais étonné que Dédé sur son vieux clou ne soit pas tenté par une des dernières productions.

Afin de remédier à ces inégalités, des aides aux financements sont annoncées avec un panier allant de 3 000 à 5 000 euros en fonction de vos revenus. Une bonne idée qui pourrait booster les ventes et inonder le milieu de l'occasion. Outre le fait que ces "aides" seront directement prélevées sur vos impôts une cannibalisation de l'occasion sera difficilement contournable avec des tarifs qui influent directement sur les primes des constructeurs. Une nouvelle façon de consommer arrive avec peut-être des LOA (Location avec Option d'Achat) qui feront loi ?

Passion ou raison et les conséquences dans tout ça…

La moto est un milieu de passion même si la vocation utilitaire du deux-roues est en augmentation. L'acheteur se tournera vers un modèle qui n'aura pas besoin des dernières innovations mais vers une promo où la date a une véritable valeur ajoutée… comme un yaourt en somme. La rotation devient régulière ce qui influencera directement les occasions. Attention à la revente où les prix bas seront les meilleures armes.

Et les passionnés, ceux qui veulent la dernière évolution, achèteront-il suivant la même rotation ? Les primes des constructeurs n'influent-elles pas sur les occasions quand il est possible de trouver du neuf quasiment au prix d'une occas' ? Et les crédits dans tout ça ? Comment se comportera le taux sur le court et le long terme sans parler des garanties supplémentaires visant à rembourser au prix du neuf en cas de destruction totale suite à un accident ou en cas de vol ? Les assurances suivront-elles le mouvement avec des primes plus importantes en vue d'une machine toujours récente ?

Quelles seront les conséquences écologiques d'une arrivée massive de motos d'occasion ? Où allons-nous les stocker ? Dans des pays dits pauvres qui font eux aussi partie d'une même planète… bref on déplace géographiquement un problème lorsque l'on nous parle d'unicité mondiale. Va comprendre Charles…

Quelques exemples de moto interdites

Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
  • Le Grand Paris bannit les deux-roues immatriculés avant 2000
Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
Dossier ZCR : sommes-nous toujours les bienvenus en ville ?
  • Pour Paris l'interdiction concerne les catégories 4 soit les immatriculations avant 2004

Des contrôles encore sporadiques

Ok, les ZCR sont mises en place ici et là mais concrètement qu'est-ce que ça change pour l'usager ? Actuellement pas grand-chose. Outre l'achat de la vignette pouvant être prise pour un impôt dissimulé (Comptez 3,62 euros acheminement postal inclus) les contrôles se font plutôt rares. Une bonne chose me direz-vous ? Certes, même s’ils risquent de devenir de plus en plus présents dans l'avenir pour ne pas dire omniprésents.

À y regarder de plus près ne peut-on pas voir également cette vignette comme une mise à jour des registres des cartes grises avec, lors de la commande du certificat, la mise à jour de l'adresse si différente de celle indiquée sur la carte grise? Peut-être mais dans quel but ? Avoir une meilleure visibilité du parc roulant permettant un jour peut-être de mettre en place une véritable interdiction de rouler pour ces mauvais élèves? Les fans des théories du complot apprécieront… quoiqu’il en soit actuellement le prix à la pompe tend à baisser tandis que celui au compteur (électrique) pointe vers le haut… un signe peut-être...

Les stations essence sont-elles en voie de disparition ?
Les stations essence sont-elles en voie de disparition ?

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

si effectivement "prime a la casse" sur les moto le marché va prendre un coup ( neuf et occaz )

Par

Je posséde une Yamaha Fazer fz6 d'Avril 2004, vignette critair 4, elle est équipée d'un système d'injection et d'un pot catalytique.

Une aberration !!! Mais ce pays fonctionne comme ça....

Par

Comparez un peu avec les normes qui s'imposent aux voitures, et vous verrez ce qui est une aberration! La norme Euro 4 est obligatoire pour rentrer dans Paris avec une voiture diesel. C'est la norme Euro5 avec un poids lourd. Je rappelle que la norme Euro 4 n'existe que depuis très peu sur les motos, la norme Euro 5 n'est même pas en projet. Ma voiture essence Euro4 sera interdite bien avant un 2 roues euro4. Pourquoi? Les 2 roues polluent un air différent, pas respiré par les autres?

:violon:

On objectera qu'il est difficile de dépolluer un véhicule léger, car les catalyseurs, filtres à particules et l'électronique/capteurs sont à la fois plus durs à implémenter, plus lourds, et plus chers. Mais mes petits poumons s'en tapent, de ça!

:tourne:

Bilan: Les 2 roues sont les nantis de la régulation en terme de pollution. D'une part les normes sont sympa car elles ne prennent pas en compte la capacité d'emport: un VW Multivan Euro 4 se verra imposer les mêmes limites légales qu'un scooter 125cc. D'autre part les 2 roues ont 2 normes de retard!

Et il y en a qui ont encore l'audace de se plaindre! :colere:

Par

10 fois plus de polluants pour un même trajet que la voiture selon une étude récente ADEME/Ifsttar, merci les 2 roues...

https://www.sera.asso.fr/index.php/une-etude-de-lademe-et-de-lifsttar-sur-les-2-roues-motorises/

Par

En réponse à Philippe2446

Comparez un peu avec les normes qui s'imposent aux voitures, et vous verrez ce qui est une aberration! La norme Euro 4 est obligatoire pour rentrer dans Paris avec une voiture diesel. C'est la norme Euro5 avec un poids lourd. Je rappelle que la norme Euro 4 n'existe que depuis très peu sur les motos, la norme Euro 5 n'est même pas en projet. Ma voiture essence Euro4 sera interdite bien avant un 2 roues euro4. Pourquoi? Les 2 roues polluent un air différent, pas respiré par les autres?

:violon:

On objectera qu'il est difficile de dépolluer un véhicule léger, car les catalyseurs, filtres à particules et l'électronique/capteurs sont à la fois plus durs à implémenter, plus lourds, et plus chers. Mais mes petits poumons s'en tapent, de ça!

:tourne:

Bilan: Les 2 roues sont les nantis de la régulation en terme de pollution. D'une part les normes sont sympa car elles ne prennent pas en compte la capacité d'emport: un VW Multivan Euro 4 se verra imposer les mêmes limites légales qu'un scooter 125cc. D'autre part les 2 roues ont 2 normes de retard!

Et il y en a qui ont encore l'audace de se plaindre! :colere:

Un 125cc consomme 3l/100, combien consomme ton multivan ?

D’autre part qu’est-ce qui garantit que le multivan et sa fantastique « capacité d’emport » ne rouleront jamais avec une seule personne à bord ?

Raisonnement incomplet encore émis par un génie de l’internet qui pense qu’il est plus écologique de déplacer 2T d’acier qu’un deux roues de 200 kilos pour se balader en ville...

Par

En réponse à Ohm110000

Un 125cc consomme 3l/100, combien consomme ton multivan ?

D’autre part qu’est-ce qui garantit que le multivan et sa fantastique « capacité d’emport » ne rouleront jamais avec une seule personne à bord ?

Raisonnement incomplet encore émis par un génie de l’internet qui pense qu’il est plus écologique de déplacer 2T d’acier qu’un deux roues de 200 kilos pour se balader en ville...

Mon véhicule thermique (Audi A2) pèse 950kg à vide et n'est quasi jamais utilisé pour moins de 2 personnes. Donc l'attaque personnelle a pour le moins échoué. Par ailleurs le multivan (que je ne possède donc pas...) est utilisé pour les taxis 7 places, à l'inverse d'une range ou X5 que remplit avec peine l'égo d'un cadre sup typique allant seul au boulot...

Je parle pollution locale. Ce qui est bien le sujet de l'article et des vignettes Crit'air qui n'ont aucun rapport avec la question des emissions GES (CO2). Absolument aucun rapport. D'un côté le CO2 qui réchauffe la planète mais n'a tué personne, jamais, dans aucune agglo. De l'autre les NOx, particules et imbrûlés dont les 2 roues sont globalement les champions (avec les tondeuses thermiques et voitures sans permis). Et ce même s'ils consomment pour certains moins de 3l/100...

Électrifier le 2 roues devrait être considéré comme une urgence de santé publique dans les grandes banlieues. En plus c'est faisable à un coût raisonnable (par rapport à l’électrification d'une voiture qui aura plus de chance d'être utilisée à l'occasion pour de vraiment longs trajets, d'où la coûteuse course au gigantisme côté batteries...).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire