Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Essai Buell XB12SX - La route: Prête à tous les combats

Essai Buell XB12SX: Raging Buell

Au moment de prendre le guidon de notre combattant, on se remémore la pub de l'engin voulant que les bâtiments, les parcmètres, les bouches d'égout et autres bordures de trottoir soient autant d'éléments d'un terrain de jeu en pleine ville. Et il est vrai qu'une fois assis sur une selle bien ferme qui vous fait culminer à 765 mm du sol, on sent comme délicatement moulé autour de l'engin. La prise en main se fait très facilement et il n'y a aucune appréhension à craindre dès la première enclenchée. L'idée de plaisir s'installe direct et heureusement d'ailleurs puisque ces réjouissantes sensations évitent de s'attarder sur des commodos surannés et un tableau de bord pas très valorisant.


La mécanique badgée Thunderstorm constitue une bonne force de frappe pour notre athlète qui a aussi un beau jeu de jambe. Entendez par là que son agilité est exemplaire et qu'il ne se révèle guère fatigant dans le trafic. Intuitif, il se laisse guider au doigt et à l'œil avec cette étrange sensation de tenir l'axe de roue avant entre les mains. Il s'en faut d'une sélection de boite un peu rugueuse associée à un rayon de braquage modeste pour que le concurrence ne se retrouve pas K.O dès le premier round. Mais la cloche vient de sonner, annonçant un nouveau compartiment de terrain.


Essai Buell XB12SX: Raging Buell


La route avec son espace et son relief permet de découvrir une mécanique pleine de bonne volonté à tous les régimes. Tant mieux car ouvrir en grand sans préliminaire demandera un parcours initiatique pour être totalement assumé. Au passage, le son des Buell s'est certes étouffé au fur et à mesure des couches réglementaires passées, mais il reste néanmoins bien spécifique et reconnaissable entre tous. Ces gammes font aussi partie de son charme.


Les suspensions font leur office. Déjà de dotation sur la XB9, ils ont certes, ici, un peu plus de travail, mais ils s'en sortent avec force et honneur. Deux mots qui correspondent aussi au freinage qu'il ne vaut mieux pas titiller à mauvais escient. Pour sûr, en ligne droite, sur revêtement sec, c'est l'un des systèmes d'arrêt les plus efficaces qui existe. Maintenant, vous l'oubliez sur l'angle, où il ne faudra compter, au pire, que sur son homologue arrière relégué au rang de simple ralentisseur, et lorsque la pluie poindra, vous vous imprégnerez de toute la science du dosage. Ceci assimilé, il vous sera virtuellement décerné le diplôme du freine tard mention court à chaque occasion.


Son ring, c'est la nationale ou la bonne départementale. Là, on peut profiter de la plage d'utilisation de son cœur, enrouler avec facilité même si, finalement, les changements de direction ne sont pas aussi vifs qu'escomptés. Il n'est qu'au moment d'engager le jeu interdit de la vitesse pure qu'elle vous fera jeter l'éponge à cause d'une protection par trop minimaliste pour ce genre d'activité délinquante. Mais vous arriverez quand même dans des zones immédiatement fatales pour le sésame rose.


Photos (15)

SPONSORISE

Actualité Buell

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire