Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Interdiction des véhicules à moteur : qu'en est-il de la moto ?

Dans Moto / Pratique

Comme dans d'autres pays, le gouvernement anglais de Boris Johnson a annoncé le 4 février dernier vouloir interdire la vente de véhicule à moteur dès 2035, outre-Manche. Les motos ne seront pas visées, mais cela mérite de se pencher sur la situation en France.

La mobilité électrique deviendra la norme à échéance 2040 pour les deux roues motorisés.
La mobilité électrique deviendra la norme à échéance 2040 pour les deux roues motorisés.

Coup de tonnerre en Angleterre la semaine dernière lorsque le Premier ministre a annoncé vouloir accélérer la transition écologique et interdire la vente de véhicules neufs à énergie thermique dès 2035 et non pas en 2040, comme initialement prévu.  En France le gouvernement a voté une loi le 12 juin 2019 interdisant la vente des véhicules à carburants fossiles pour 2040. Des députés ont bien essayé de faire avancer la date à 2030, sans réussite.

 

L’Angleterre accélère la cadence. D’autres pays en Europe et dans le monde sont encore plus rapides dans leur changement énergétique.
L’Angleterre accélère la cadence. D’autres pays en Europe et dans le monde sont encore plus rapides dans leur changement énergétique.

Quid de nos deux roues à moteur ? La ville de Paris et sa maire Anne Hidalgo sont précurseures pour empêcher les vieilles motos de rouler dans le centre de la capitale. En effet, il est interdit pour rappel aux motos, scooters, tricycles et quads immatriculés avant le 1er juillet 2004 de circuler dans Paris intra-muros depuis le 1er juillet 2019. En projet, une deuxième phase en 2024, pour interdire les motos immatriculées avant 2017 et enfin une interdiction de tout véhicule thermique en 2030, dix ans avant l’interdiction envisagée au niveau national.

La cause est entendue pour les R2M de plus de 20 ans d’âge à Paris. Au nouveau national les motos ont encore un répit.
La cause est entendue pour les R2M de plus de 20 ans d’âge à Paris. Au nouveau national les motos ont encore un répit.

A l’échelle du pays c’est toujours la date de 2040 qui semble être tenue mais nous ne sommes pas à l’abri de restrictions plus draconiennes, notamment dans les grandes villes comme Paris. Des métropoles qui de plus en plus chassent les véhicules à moteur de leur centre-ville.

Les motos sont souvent oubliées dans les grandes réformes nationales car nous ne représentons que 2% du trafic automobile.  Reste à savoir jusqu’à quand nos chères motos thermiques seront encore tolérées sur les routes françaises et européennes. Chaque pays et chaque ville ayant ses propres critères.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

et Pourquoi les motos ne seraient pas touchées au même titre que la voiture, alors que les normes de pollutions y sont moins sévères ?

Par

L'idée n'est pas à rejeter a priori...à condition toutefois que nos dirigeants se penchent de temps en temps sur les aspects pratiques : pratiquement pas de bornes de recharge installées en surface, procédure d'autorisation par l'AG des copropriétaires pour installation de bornes dans les garages d'immeubles privatifs ( durée minimum de cette joyeuse procédure un an). Il serait peut être temps d'arrêter de se contenter de pourrir la vie des gens sans offrir de réelles alternatives

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire