Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Interview exclusive : Ana Carrasco nous parle du documentaire " Ride Your Dream" disponible sur Rakuten TV

Dans Moto / Sport

C’est le grand jour pour Ana Carrasco, puisque c’est aujourd’hui qu’est disponible sur la plateforme de streaming Rakuten TV le documentaire qui lui est consacré. Un évènement dont la jeune pilote espagnole nous parle, en exclusivité pour Caradisiac.

Un documentaire à voir sur Rakuten TV.
Un documentaire à voir sur Rakuten TV.

Elle avait sans doute rêvé ce jour autrement. Toujours en lutte pour le championnat du monde Supersport 300, comme elle nous l’annonçait dans la première partie de l’entrevue, Ana Carrasco a hélas fait une mauvaise chute lors d’essais privés la semaine dernière (fractures de deux vertèbres). Conséquence de quoi elle doit tirer un trait sur la fin de saison, et entamer une longue période de rééducation.

Quelques jours avant cette vilaine mésaventure, nous avions pu contacter la jeune pilote espagnole pour parler avec du documentaire qui lui est consacré, et qui est disponible dès aujourd’hui gratuitement sur la plateforme de streaming Rakuten TV : Ride Your Dream.

Ana, tu as commencé la moto très tôt, entourée par le cocon familial, comment as-tu vécu ton arrivée dans le monde professionnel ?

Pour moi c’était un moment difficile. Avant d’arriver dans le monde professionnel, tout était facile car j’allais sur les courses avec ma famille. C’était plus comme un jeu pour moi. Arriver dans un vrai team, faire face à des pilotes très compétitifs a été compliqué à gérer. J’étais très jeune, seulement 14 ans et j’ai dû apprendre très vite comment tout cela fonctionnait.

C’est la première fois que tu as senti un regard différent sur toi ?

Oui car avant c’était facile avec ma famille. Et d’un coup tu es dans une équipe et tu te rends compte que tu es la seule fille. C’est déstabilisant.

On a l’impression que tu avais besoin d’une équipe soudée autour de toi, d’un environnement familial, c’est ce que tu as trouvé chez Kawasaki Provec ?

Oui je leur dois beaucoup. Ils m’ont donné l’opportunité de me battre pour le championnat. Aujourd’hui c’est ma famille au quotidien. On habite près les uns des autres, l’équipe est très soudée. Ils me donnent tout ce dont j’ai besoin pour être compétitive. J’ai vraiment le sentiment d’être au bon endroit pour atteindre mes objectifs. J’ai aussi la chance de pouvoir côtoyer Jonathan Rea, qui est aussi très important pour moi. C’est super de pouvoir apprendre de lui, en le regardant, en l’écoutant.

Interview exclusive : Ana Carrasco nous parle du documentaire " Ride Your Dream" disponible sur Rakuten TV

Quelles sont les limites d’Ana Carrasco aujourd’hui ?

Mentalement, aucune. J’en aurai sûrement un jour, mais je suis encore jeune (23 ans), et je ne sais pas quelle est ma limite. Je suis encore en train de grandir, je veux me battre pour tous mes objectifs. Physiquement, dans ma catégorie je n’en ressens pas non plus. Pour piloter une moto il y a beaucoup de paramètres : tu dois être prêt physiquement et je le suis, ce n’est pas un problème. La limite physique serait peut-être par rapport à ma taille, car je suis petite (1m57), mais on peut essayer de compenser par la technique. Je pense que je peux piloter une Superbike ! J’ai eu l’opportunité de piloter la moto de Jonathan l’année dernière, et cela s’est bien passé. C’était un super moment pour moi car j’ai alors réalisé que je pouvais le faire.

C’est un objectif, le Superbike ?

Bien sûr. Je veux piloter en Superbike pour Kawasaki, mais la prochaine étape ce sera le Supersport 600. Je pense que j’ai encore besoin de temps pour arriver en WSBK. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Peut-être dans 3 ou 4 ans. Je vais travailler dur pour y arriver.

Tu as changé de statut en 2018 avec le titre de championne du monde de Supersport 300 !

Oui, et je pense que c’était un changement positif. Quand je suis arrivée, c’était bizarre de voir une fille, maintenant c’est normal. Tout le monde me traite comme un pilote et c’est ce que je voulais. Remporter le titre m’a beaucoup aidé à être respectée comme une pilote qui peut se battre pour gagner. Ça change tout.

 

Le documentaire sur Ana Carrasco et son parcours jusqu’au titre de championne du monde Supersport 300 est à découvrir gratuitement sur Rakuten TV.

Si elle ne perd pas le sourire, c’est malheureusement depuis son lit d’hôpital qu’elle continue de donner des nouvelles à tous ses fans. Une volonté qui force l’admiration et confirme qu’elle fait bien partie de cette confrérie spéciale, celle des pilotes de motos !

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Caradisiac change son forum et son gestionnaire de comptes utilisateurs. La connexion, le dépôt d'avis et de commentaires sont momentanément suspendus. Ils seront réactivés dans quelques jours, le temps d'effectuer la migration technique.