Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les ventes de deux-roues en janvier et février progressent

Dans Moto / Pratique

Malgré des conditions climatiques difficiles, les mois de janvier et février 2020 ont été très favorables au marché moto. Au total, ce sont 26 962 deux-roues neufs qui ont été vendus durant cette période. Des chiffres en augmentation de 24 % qui voient le marché de l’électrique prendre de l’ampleur avec une croissance de 63 % sur les deux premiers mois de l’année.

Le C-Evolution de BMW continue de très bien se vendre.
Le C-Evolution de BMW continue de très bien se vendre.

L’engouement des derniers mois ne semble pas retomber. Il semble bien que les deux-roues aient la cote. Très dynamique, celui que l’on appelle à tort le « marché moto », car il ne recense pas QUE les motos, se porte très bien. Les chiffres de janvier et février en sont une nouvelle preuve. 26 962 deux-roues vendus, soit une augmentation de 24 % du volume des ventes par rapport à la même période en 2019.

Fort d’une offre qui se développe de plus en plus, de machines qui sont de plus en plus accessibles et performantes, le marché du deux-roues électrique profite également de la croissance globale du secteur pour se faire une place de plus en plus significative. Avec 506 modèles écoulés entre janvier et février, la progression atteint même 63 %, portée par le BMW C-Evo, qui représente à lui seul 21 % des ventes. Se démarquent également l’Orcal Ecooter (11 %) et l’Efun Pulse (10 %). Des modèles de scooters électriques très urbains.

Si l’âge moyen des acheteurs est de 45 ans chez les hommes et 41 ans chez les femmes, soit relativement proche, on note une plus grande disparité sur la localisation de ces mêmes acheteurs. Avec 25 % des ventes, l’Ile-de-France arrive largement en tête, confirmant l’essor du deux-roues en milieu urbain. On retrouve ensuite majoritairement des régions situées dans le sud de la France : PACA (14 %), Auvergne Rhône-Alpes (12 %) et Occitanie (10 %).

De fortes disparités entre régions.
De fortes disparités entre régions.

En phase ascendante, le marché moto devrait logiquement lui aussi grandement pâtir de la pandémie mondiale de Covid-19, et des mesures de confinement qu’elle impose. Les chiffres de mars et avril le confirmeront sans nul doute. Avant un emballement les mois suivants ? On l’espère, cela voudrait dire que le plus dur serait alors derrière nous.

 

Source : AAA DATA

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire