Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Michele Fabrizio annonce sa retraite et avertit sur les dangers du "style Marquez" !

Dans Moto / Sport

Figure du championnat du monde Superbike et des circuits depuis vingt ans, le pilote italien Michele Fabrizio vient d’annoncer sa retraite. À 37 ans, choqué par la mort tragique ce week-end du jeune Dean Berta Viñales lors d’une course de Supersport 300, Fabrizio met en cause les instances ainsi que l’agressivité en course de la nouvelle génération de pilotes.

Fabrizio dit "stop".
Fabrizio dit "stop".

À 37 ans et après vint ans de carrière, partagés entre le paddock MotoGP et celui des championnats du monde Superbike et Supersport, Michele Fabrizio a dit « stop ».

Une décision inattendue et soudaine de la part de celui qui était encore engagé dans la catégorie Supersport, et qui a fait le choix de ne pas s’aligner sur la course de ce dimanche. Choqué par le décès de Dean Berta Viñales (15 ans) lors de l’épreuve de Supersport 300.

L’Italien accompagne sa décision de plusieurs griefs envers la FIM, mais aussi en mettant directement en cause le « style Marquez », agressif et dangereux.

« Demain, je refuserai de courir par respect pour la vie humaine », a ainsi écrit Fabrizio samedi soir sur les réseaux sociaux, avant de compléter : « Et je prends ma retraite. Aujourd'hui, j'ai été témoin d'une mauvaise journée, la perte d'un pilote de seulement 15 ans. Des courses comme celle-ci, j'en ai vu beaucoup dans cette catégorie, et chaque fois que nous terminions, nous pouvions pousser un soupir de soulagement parce que cela s'était bien passé.
Mais malheureusement, cela ne se passe pas toujours bien et aujourd'hui, l'imprévisible s'est produit ou peut-être ce que nous savions qui aller arriver un jour.

Je suis allongé sur mon lit d'hôtel depuis plus de 5 heures à regarder le plafond, à me remémorer les beaux moments que ce sport m'a procurés. Mais en 6 ans, j'ai vu ce monde changer. J'ai vu une indifférence de la part de la Fédération internationale : aligner 42 enfants en Coupe Yamaha (heureusement tout s'est bien passé en 2021) et 42 autres en WorldSuperSport 300. Trop, trop de pilotes avec peu ou même très peu d'expérience, et cela n'arrive pas seulement dans le championnat du monde, mais aussi dans les championnats nationaux, où pour gagner de l'argent on prend tout, jusqu'à la dernière place disponible. »

Plus que les griefs envers les instances, Michele Fabrizio pose aussi la question du style agressif et repoussant les limites de Marc Marquez, une attitude dangereuse pourtant plusieurs fois pointée du doigt par le passé mais aujourd’hui copiée par de nombreux jeunes pilotes :

« Lorsque Marquez est arrivé en MotoGP, Valentino Rossi a été critiqué lorsqu'il se plaignait des manœuvres "incorrectes" de Marquez. Il devait avoir raison. Marc est devenu une référence : ces jeunes imitent ses exploits, faisant trop de dépassements à la limite, s'appuyant sur leur adversaire, risquant chaque centimètre. »

Par l’annonce de son retrait des courses, Fabrizio entend faire bouger les choses :

« Je me retire du monde de la course pour envoyer un message de protestation fort ! Pour que les règles changent pour sauvegarder des vies humaines. Le problème est en Moto3, la Talent Cup et les Championnats Nationaux ! En plus de cela, nous devons également revoir les pistes, qui doivent offrir de meilleurs dégagements ! Tout cela dépend de la FIM qui ne joue pas un rôle de garde-fou face à la vie mais préfère simplement le business ! Il est temps que la politique de chaque nation intervienne ! Le premier à envoyer un message fort a été Ayrton Senna, qui a dit que certaines pistes étaient dangereuses, et ce n'est qu'après sa mort qu'il y a eu une intervention. À ce jour, il y a moins de morts en Formule 1, mais en moto ces derniers temps c’est une hécatombe ! » (Viñales en WSSP 300, Hugo Milan en European Talent Cup et Jason Dupasquier en Moto3 rien que ces derniers mois, ndr).

Des mots forts de la part d’un pilote qui compte près de 300 départs dans tous les championnats du monde moto, MotoGP et Superbike confondus, et qui, on l’espère permettront de faire avancer les choses en matière de sécurité.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire