Publi info

Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...

Dans Moto / Equipement

L'année dernière Michelin présentait son nouveau pneumatique sport/touring : le Road 5. Successeur du Pilot Road 4 (PR4), le Road 5 hérite des dernières prouesses technologiques du clermontois promettant une adhérence et une longévité toujours plus importantes ainsi qu'une constance dans la performance. Verdict après 1 an de test.

Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...

Grosse nouveauté 2018, le Road 5 marque une rupture dans la gamme sport/touring du français. Après 1,5 millions d'unités vendues en quatre ans d'existence, le PR4 (ou Pilot Road 4) passe en seconde ligne laissant les commandes de la catégorie à la cinquième version de Road qui perd par la même occasion son dénominatif "Pilot".

La gamme sport/trouring évolue sans cesse et pour garder la main sur ce segment, Michelin se doit d'être à la pointe de ce qui se fait. Le Road 5 en est l'illustration chez Michelin.

TECHNICITÉ ET PROTOCOLE D'ESSAI

À la place de réaliser un "essai presse" lors de sa sortie nous avons opté pour "rouler" ce pneu sur du long terme, histoire de le confronter à de vraies conditions réelles. Ici pas d'atelier ni de roulages orchestrés mais de la moto basique avec des ressentis fruits de nombreuses balades et autres déplacements urbains sur un peu plus d'un an.

Mais avant de passer aux tests proprement dits attardons-nous quelque peu sur la technologie embarquée dans ce Road 5. Michelin opte une nouvelle fois pour une conception avant et arrière bi-gomme à la chimie inédite (à l'avant 2CT et 2CT+ pour l'arrière) ainsi que sur les célèbres lamelles, signes distinctifs de ses aînés qui, dans cette dernière version, se veulent optimisées mais aussi plus discrètes.

Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...
Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...

Au programme, la nouvelle technologie XST Evo utilisant l'impression 3D (qui augmente le taux d’entaillement de surface, tout au long de la vie du pneu), promettant grâce à ses lamelles et puits un gain en drainage du film d'eau. Les kilomètres passant ces lamelles évolutives laisseront leur place à des sillons plus importants. Bref un gommard réellement nouveau, bien loin des Pilot Road version 3 et 4.

Les essais ont été réalisés sur des trajets mixant routes, départementales, autoroutes, villes avec une pression préconisée par le fabricant vérifiée tous les 15 jours. La performance pure et dure des pneumatiques n'est pas notre principale préoccupation du fait de sa vocation première : la route. Pluie, températures hivernales et estivales, bitume sec, en mauvais état, sale, ont fait partie de son quotidien.

BESOIN D'INFOS

Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...
Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...

Si ses aînés étaient plutôt orientés city avec une sensation de légèreté à basse vitesse devenant plus flou la vitesse augmentant, force est de constater que cette version gagne en comportement lorsque le rythme s'accélère. Acceptant un angle plus accentué sans impression de flottement, le gommard est plus sportif, capable de devenir agréablement "pétillant" lorsque l'on hausse le ton. Le confort général s'en ressentira quelque peu. Le Road 5 change d'orientation tout en gardant une bonne montée en température même en conditions hivernales flirtant avec un mercure affichant 0 °C.

Si le grip est bel et bien présent, le retour d'information l'est beaucoup moins… à mon grand dam. Les pneus tiennent le pavé mais n'arrivent pas à me mettre en confiance en courbe, une sensation dérangeante surtout au niveau du train avant qui pourtant se montre léger, nécessitant moins d'effort que par le passé. En ligne droite l'ensemble se veut stable et progressif lors de la mise sur l'angle.

Michelin Road 5 : l'essai longue durée. Un an après...

Après plusieurs milliers de kilomètres cette sensation ne m'a pas quitté, limitant sur le sec l'enjouement des courbes, m'interdisant de rouler sans me poser de question. On se rassurera par une bonne restitution de la puissance au niveau de l'arrière. La traction est bonne mais attention tout de même lors de la remise des gaz à bien relever votre moto, on reste sur du gommard touring et non track day. Le bon comportement sur le mouillé est dans la lignée de la concurrence sans pouvoir réellement s'en démarquer.

VERDICT

Michelin propose ici un sport/touring proche d'un pneu sportif au comportement pas forcément adapté aux balades qui ne se transforment pas en arsouille, un choix dans la tendance actuelle certes mais qui hélas n'a pas réussi à nous mettre en confiance du fait du manque de retour d'information… Dommage d'autant plus que la durée de vie est en hausse.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Niveau entretien, rien à dire de votre côté ?

J'avais la pression à refaire tous les 15j, comme beaucoup d'autres équipés de ces pneus d'après mon concessionnaire

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire