Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

MotoGP - Malaisie J.3 Lorenzo : « je savais ce que je devais faire »

Dans Moto / Sport

MotoGP - Malaisie J.3 Lorenzo : « je savais ce que je devais faire »

Qu’aurait décidé Lorenzo s’il n’avait pas fait sa faute au virage 15 qui a permis à Dovizioso de prendre les commandes de la course en Malaisie ? À seulement quatre tours du but. Au final, on ne sait vraiment. Son tableau de bord lui disait depuis un moment de lâcher l »affaire au point que la consigne a été ensuite doublée par un panneautage en règle sur un mystérieux « mapping ». Mais tout est bien qui finit bien chez Ducati, avec même un mot du patron sur le terrain, Gigi Dall’Igna…

Jorge Lorenzo : « j’ai pris un bon départ mais Marc s’est montré assez agressif au premier virage. Du coup j’ai dû redresser la moto. Néanmoins je me sentais à l’aise, tout particulièrement au freinage, ce qui m’a permis de revenir sur Johann, même s’il attaquait fort. Et puis je me suis emparé des commandes. Je restais toutefois concentré, j’essayais de conserver mon rythme sans trop taper dans mon pneu arrière… Mais après quelques tours je me suis retrouvé en difficulté avec l’avant. »

« Je me suis fait quelques frayeurs et notamment au virage 15 où j’ai manqué de chuter. C’est à ce moment-là que Andrea m’a doublé. J’essayais d’être prudent au freinage pour pas qu’un drame arrive. Car dans cette situation, il y a toujours un risque d’accrochage ! »

« Je savais déjà quel comportement adopter dans cette situation. Je savais que le titre mondial était important, que si Marc tombait, que s’il terminait quatrième ou cinquième… Oui je voulais gagner et attaquer jusqu’au bout mais le pneu avant montrait des signes de faiblesses grandissants. Lorsque la pluie s’est accentuée dans le dernier tour, j’ai vu qu’Andrea avait ralenti… Mais au point de tenter quelque chose ? Non, il y aurait eu 90 % de chances de tomber ! »

Luigi Dall’Igna, General Manager chez Ducati Corse, ajoute… : « Je pense que nous avons réalisé une superbe course, étant donné les conditions. Nos pilotes ont très bien roulé, je suis heureux. » Concernant d’éventuelles consignes d’équipe, ce dernier indiquait que Andrea tout comme Jorge avaient compris l’enjeu de la victoire, mais aussi du titre : « Je pense que tous deux sont suffisamment intelligents pour comprendre ce qui est important pour un team comme Ducati. Jorge est un excellent pilote et il a pris la bonne décision. »

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire