Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

MotoGP, Marquez : "avoir deux équipiers forts c’est bon pour l’écurie"

Dans Moto / Sport

La saison 2018 n’est pas encore terminée que, déjà, l’attention se porte sur celle de 2019. Il faut dire qu’avec 59 points d’avance sur son plus proche poursuivant à sept Grand Prix du but, les chances de Marc Marquez de ceindre une septième couronne absolue sont certaines. En revanche, l’incertitude est de mise sur qui sera son dauphin au terme de cette campagne. Jorge Lorenzo pourrait être celui-là, soit son futur équipier chez Honda

MotoGP, Marquez : "avoir deux équipiers forts c’est bon pour l’écurie"

On le disait moribond, et il n’était en effet jusqu’au Mugello que l’ombre de lui-même. Mais depuis l’Italie, tout a changé. Jorge Lorenzo a repris sa place dans le groupe de tête des meilleurs pilotes en MotoGP. Et c’est avec cette redoutable forme retrouvée qu’il fait en sorte de parfaire sa sortie de chez Ducati pour mieux préparer son entrée chez Honda…

Une situation générale que le maître des lieux au HRC Marc Marquez analyse ainsi : « actuellement, j’ai 59 points d’avance sur Valentino, 71 sur Jorge et encore 72 sur Andrea. Sur le papier, c’est une situation rêvée. Nous avons fait un pas en avant avec notre moto lors des trois ou quatre premières courses, après quoi la Ducati s’est améliorée. Nous devons continuer à travailler pour progresser davantage ».

Il précise : « Andrea est plus rapide cette année, mais il a également commis des erreurs, il est donc seulement quatrième du Championnat du monde. Néanmoins, la lutte contre les pilotes Ducati sera difficile jusqu'à la fin de la saison. Ils sont très forts en freinant et en accélérant ».

Reste le cas de Lorenzo à qui il a donné les coudées franches pour s’installer à ses côtés. Une erreur ? Que nenni ! « Honda m'a toujours informé. Dès le premier moment où ils ont commencé à parler avec d’autres pilotes. Ils m'ont demandé si le fait d’avoir Lorenzo comme équipier me gênait. J'ai immédiatement répondu non parce que j'ai toujours dit que je voulais avoir les meilleurs coéquipiers. Lorsqu'une rivalité se développe, les deux tentent de se surpasser. Vous pouvez voir ça chez Ducati maintenant. Le niveau s’est élevé ». Et l’ambiance est aussi montée d’un cran !

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire