Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

MotoGP: Xavier Simeon est l'aboutissement de la filière belge

Dans Moto / Sport

MotoGP: Xavier Simeon est l'aboutissement de la filière belge

Après une saison difficile en Moto2 où Xavier Simeon a connu quelques désillusions au sein de son team, avec quelques chutes à la clé, la fin d’année a été marquée par l’aboutissement des négociations qui ont scellé son arrivée en MotoGP...En lieu et place de Loris Baz. Le pilote belge né le 31/08/1989 à Etterbeek roulera en effet dans le team espagnol Reale Avintia Racing au guidon d’une Ducati Desmosedici 2016. Ce contrat, qui porte sur deux ans, est le symbole de la filière belge en Grand Prix, enclanchée par l’enseigne Zelos.

Pour optimiser ses capacités, Xavier Siméon pourra compter sur le coaching personnalisé de Ruben Xaus. L’ancien pilote espagnol (38 ans) - plusieurs victoires en Superbike et une incursion de deux ans en MotoGP - , va suivre Xavier pas à pas tout au long de la saison pour le conseiller, tant sur le plan technique que psychologique. Xavier pourra bien entendu également compter sur les précieux conseils de Didier de Radiguès.

Xavier Siméon : "c’est une opportunité à laquelle je travaille depuis toujours. Je suis donc extrêmement heureux de concrétiser ce rêve qui me suit depuis mon enfance. Jour après jour, j’ai tout mis en œuvre pour y arriver. Mes efforts combinés à ceux de toute l’équipe Zelos ont fini par payer et je les en remercie vivement. Je suis très fier d’être le premier bénéficiaire de cette filière belge que Zelos a mis en place.

J’ai conquis mon titre Superstock avec Ducati, je suis très heureux de retrouver la marque de Bologne avec le Team Avintia.! Mes deux premières journées d’essai, qui se sont déroulées dans la foulée du dernier Moto GP à Valence, se sont parfaitement déroulées. Le but était de prendre possession de ma machine, de m’adapter à la puissance supplémentaire, au grip des pneus Michelin et à la puissance des freins carbone. J’en ai également profité pour parfaire ma position de conduite. Pas question de chronos dans cette première approche.

Il reste suffisamment de tests prévus pour aborder le début de la saison au Qatar en mars prochain dans les meilleures conditions. Le fossé entre la Moto 2 et la Moto GP est très grand et mon épaule blessée a pu le constater… Il s’agit d’avoir une condition physique impeccable pour aborder la saison 2018. Je suis motivé comme jamais et je me sens déjà bien à l’aise au sein de mon team qui est très professionnel.’’

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire