Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Paris lance la chasse aux nuisances sonores des deux-roues

Dans Moto / Pratique

La Ville de Paris semble décidément sur tous les fronts pour faire la chasse aux deux-roues. Après le stationnement, c’est maintenant au bruit des deux-roues motorisés que la municipalité s’attaque. Elle entend pour cela aller jusqu’à modifier la réglementation en place.

Équipés d'un sonomètre dernière génération, les agents de la Ville de Paris font désormais la chasse aux deux-roues trop bruyants.
Équipés d'un sonomètre dernière génération, les agents de la Ville de Paris font désormais la chasse aux deux-roues trop bruyants.

Alternative pourtant avantageuse quant aux encombrements routiers, et moins polluante que certaines voitures, la circulation des deux-roues dans Paris semble être un véritable cheval de bataille pour la municipalité. Outre l’inflation galopante des verbalisations pour stationnement gênant, la Ville de Paris oriente désormais sa lutte vers le bruit produit par les deux-roues motorisés.

Charge est donnée aux agents de la ville de verbaliser (90 euros) les motos et scooters trop bruyants à l’aide d’un sonomètre, récemment acquis et d’une valeur de 8 000 €. Un premier contrôle a même déjà eu lieu Place du Châtelet. Néfaste pour la santé des parisiens, le bruit des deux-roues semble donc prendre le pas sur toutes les autres nuisances sonores urbaines (travaux en tête…). En fonction de la cylindrée de la moto, ou du scooter, le seuil varie. Il ne faut simplement pas dépasser la valeur indiquée par le constructeur sur la carte grise du véhicule. Pour l’instant…

Dans sa lutte, la municipalité a également envoyé une requête afin de faire évoluer l’arrêté de 1985 qui permet une tolérance de 5 dB lors des contrôles. Trop permissive sans doute. Autre demande, revoir les niveaux sonores autorisés sur les cartes grises. Les élus souhaitent en effet connaître les motifs pour lesquels certaines motos bénéficient de dérogations permettant jusqu’à 100 décibels, là encore en vue d’y mettre fin.

Enfin, la Ville de Paris se porte naturellement candidate pour l’expérimentation des premiers radars antibruit, dans le cadre de la future « loi mobilités ». Avec les radars « méduses » l’association Bruitparif dispose déjà du matériel nécessaire à des sanctions automatisées.

Stationnement payant, lutte contre le bruit, la municipalité de la capitale semble déterminée à faire la chasse aux deux-roues motorisés.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

enfin les Tmax et trois roues avec leurs pots modifiés, c'est juste une horreur.

ça fait un barouf. son horrible.

rien a voir avec une fireblade et sa ligne, au moins ça chantait.

Par

je ne peux qu'aprouver ce genre d'initiative. au bout d'un moment le bruit de tous ces pseudo pilote qui croit aller plus vite parce qu'il font du bruit .............. y en a marre.

Par

On ne voit toujours pas pourquoi on tolérait la nuisance sonore des deux roues motorisées qui pourrissent la vie des riverains, à la ville comme à la campagne...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire