Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot revient à la moto !

Dans Moto / Nouveauté

C’est un plan de relance qualifié d’ambitieux qui a été dévoilé par le PDG de Peugeot Motocycles, Costantino Sambuy pour un site de Mandeure dans le Doubs qui est à la fois son siège et son usine. On y apprend en effet le meilleur avec notamment le retour du lion à présent dompté par le tigre indien Mahindra dans le monde de la moto. Les scooters ne seront donc plus seuls dans la gamme. Mais pour en arriver là, il faudra qu’un quart des effectifs disparaisse…

Peugeot revient à la moto !

De fait, l’entreprise, qui emploie 373 salariés à Mandeure, va mettre en place une "nouvelle organisation industrielle" à partir du premier trimestre 2019, "qui entraînerait la suppression nette de 90 postes", a annoncé la direction dans un communiqué. Ces départs interviendront jusqu'en mars 2019, avec l'objectif qu'ils se réalisent "au maximum" par le volontariat.

"Ce projet est difficile mais crucial si nous voulons redresser durablement la situation financière de l'entreprise et assurer de réelles perspectives d'avenir au site de production de Mandeure dans un contexte de marché de plus en plus tendu", a commenté le PDG.

Un prix social à payer afin que sept nouveaux produits carrément qualifiés de « rupture » sortent d’ici à 2020. Le but sera de faire revenir le constructeur à l'équilibre financier après avoir cumulé 70 millions d'euros de pertes depuis 2015. Quels seront ces modèles ? Des scooters haut de gamme, des modèles électriques et, surtout, des motos de moyenne cylindrée allant de 125 à 300 cm3 La grande évolution, est donc ce retour de Peugeot sur le marché de la moto.

Pour réussir, l'entreprise va investir dans ce but 47 millions d'euros sur trois ans en recherche-développement et en production. Côté partenaires sociaux on signale que c'est le cinquième plan de réduction d'effectifs depuis 2003, et qu’il restera moins de 300 salariés. On rappellera que Peugeot Scooters, qui se rebaptise Peugeot Motocycles, est depuis 2015 contrôlé à 51 % par le groupe indien Mahindra, tandis que le groupe PSA a conservé le solde des parts.

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire