Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

Dans Moto / Loisirs

Au fil des prépas, l'atelier Duke Motorcycles s'est fait un nom grâce notamment à la précision et à la finition exemplaire de son travail. Omniprésentes sur la scène actuelle les customisations du préparateur sudiste font le tour de l'Europe. Rencontre avec l'univers de Lionel, maître des lieux et maître de cérémonie.

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

Exit le tuning à la connotation ringarde sauce Jacky, la scène actuelle fait désormais des prépas ou de la customisation selon le style de machine. À quelques encablures de la mer Méditerranée, l'atelier de Duke Motorcycles (clin d'œil à la série "The Dukes of Hazard" ou "Shérif fais moi peur" et à sa Dodge Charger 69) semble avoir été épargné par le temps… du moins dans sa façon de travailler. À l'ancienne avec un résultat qui parle de lui-même. Un style épuré, une précision digne de l'horlogerie ou de la marbrerie, les machines de toutes marques se réinventent suivant un axe précis. Orienté haut de gamme le résultat final des café racers, bobbers, scramblers sera avant tout classieux… avec de l'inox, de l'aluminium, de l'alcantara ou de la feuille d'or.

À LA MAIN

Pour une petite ou une grosse prépa, pas question de se servir en assemblant différentes pièces issues des catalogues.

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

Le montage laisse ici sa place à la création, la vraie, pas celle qui permet de faire coller une pièce avec autre, non, celle faite à la main, façonnée, bichonnée… reprise pour offrir une finition soignée. Inventer et non assembler des pièces d'after market, l'idée semble évidente lorsque l'on parle de prépa mais hélas elle est loin de faire légion dans ce petit monde qu'est celui de la customisation. Bien entendu on pourra trouver un avant de Ducati 900 SS sur une Honda CB 750 Seven Fifty ou encore un train roulant de Ducati Panigale sur un Honda CB 750 Four mais pas grand-chose de plus. Té de fourche dessiné puis usiné sur mesure pour offrir une cohérence à la moto. Si le design est primordial la sécurité l'est tout autant : les éléments se doivent d'être résistants et fiables pour rouler sans danger ni doute. Pas de show-bike mais des motos capables de rouler tous les jours si l'envie vous en prend.

"J'essaie toujours de sortir du lot et de "réinventer" l'objet, même lorsqu'il s'agit de tés de fourche qui au final tiendront deux fourreaux…" souligne notre hôte "j'aime beaucoup les petits détails qui font au final la différence, permettant de sortir du lot."

Dis Lionel, c'est quoi une petite prépa ? "Pour imaginer la petite prépa dans notre milieu c'est un peu la révision du mécanicien : une boucle arrière faite main, une selle maison, un guidon et peut-être une peinture… quelque chose d'assez rapide en somme". Du standard en quelque sorte... à la différence d'une grosse modification pouvant comprendre un habillage complet en aluminium, un réservoir maison, la greffe d'un bras oscillant de dernière génération… Mais que l'on soit sur une petite ou une grosse prépa, la finition générale est réellement de haut vol pour l'oeil mais aussi pour la main, qui ne trouvera ni aspérités ni raccordements hasardeux.

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

PROTOCOLE

Pas toujours facile de savoir ce que veut le client. Pour avoir une idée la plus précise possible Lionel lui demande des photos de ce qu'il aime mais aussi de ce qu'il n'aime pas… Après, tout est question de confiance, d'autant plus qu'il est difficile pour les clients de se projeter et d'imaginer le résultat final. Explications, gabarits en carton et le travail peut débuter. L'esthétique et la création du design seront les maîtres-mots.

Seront sous-traités et faits sur-mesure la sellerie, les tés de fourches ainsi que les divers accessoires tels que les jantes, les freins, les amortisseurs, slip-on… issus des catalogues after market. Le travail portera également au niveau de la mécanique cantonnée à l'échappement et à l'admission. La reprogrammation se fera également à l'extérieur.

ALUMINIUM FOR EVER

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

Malléable, l'aluminium fait partie intégrante des prépas signées Duke Motorcycles, s'invitant comme support de selle, fond de selle, ossature de réservoir avec une épaisseur de 3 mm (pour sa rigidité). Découpe, meulage, mise en forme, soudure au TIG intérieur et extérieur (qui seront par la suite meulées pour revenir à 0) la pièce prend forme petit à petit, millimètre par millimètre. Un galbe de roue repris pour la création de la coque arrière, une ligne de réservoir dans le prolongement du cadre… rien n'est laissé au hasard pour une vraie unité et une unicité omniprésente.

Se limiter à l'axe de roue arrière. La moto sera courte, dépouillée. Certes le respect des proportions est primordial mais la coque arrière ne dépassera pas (ou très peu) la limite de l'axe arrière, telle est la patte Duke Motorcycles. Harmonieuse partie par partie mais aussi dans son ensemble, le préparateur part en quête de finesse pour obtenir une moto à la silhouette délicate, légère... sans gros éléments... mettant un peu de grâce dans ce monde de métal.

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

Une grugeuse, soudure TIG, un coussin de cuir, une sableuse, une bordureuse, des maillets, des marteaux, une roue anglaise seront nécessaires pour transformer une feuille d'aluminium en coque autoporteuse. Ici on façonne à l'artisanal… à l'ancienne, avant de passer le résultat final à la peinture et à l'aérographe pour une finition sans reproche…

Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles
Reportage : rencontre avec le préparateur Duke Motocycles

CONTACT LECTEURS

  • www.dukemotorcycles.com

CRÉDIT PHOTOS (dr)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire