Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Qualité du réseau routier : la France n'est plus la référence.

Dans Moto / Pratique

Qualité du réseau routier : la France n'est plus la référence.

Longtemps 1re du classement international de l’entretien des routes, la France glisse, selon le rapport du Forum Économique Mondial, à la 18e place.

Les 11 600 km d’autoroutes, 389 000 km de routes départementales et nationales, 688 000 km de routes communales, 200 000 ponts et 900 tunnels routiers en France se dégradent. Les raisons ? La hausse du trafic, conjuguée à la hausse du poids des véhicules particuliers, mais également le désengagement de l'État ayant transféré cette responsabilité aux départements et régions.

Cette année, la France a perdu 11 places d’un coup dans le classement mondial de l’entretien des routes, selon le rapport du Forum Économique Mondial. Le temps où la France trônait en tête est bel et bien fini. C’est à partir de 2013 que l’état du réseau routier s’est détérioré. Aujourd’hui, Singapour est devenu la référence.

40 millions d’automobilistes demande un plan d’urgence

L'association 40 millions d'automobilistes s’inquiète. En 2015, sa campagne « J'ai mal à ma route » marquait le début de l’alerte. Désormais, l’association demande à l'état de lancer un plan d'urgence d'entretien du réseau routier. « Il n'est pas concevable que la France ne préserve pas la qualité de son réseau. Il s'agit de notre patrimoine de mobilité », insiste Daniel Quéro, le président. 

Un milliard d’euros par an en plus

Pour y parvenir, selon les dernières estimations, il faudrait au minimum un investissement d’un milliard d'euros supplémentaires par an jusqu'en 2037 pour que l'état global des routes soit à nouveau bon… Or, la réalité est bien loin de ces calculs. En sept ans, le montant des investissements pour le réseau routier en France est même passé de 15 à 12 milliards d'euros, tout secteur confondu.

L'association 40 millions d'automobilistes rappelle au passage « qu’en délaissant l'entretien, la France prend le risque d'une dégradation qui obligerait à une réfection totale de la voirie. » Des réparations vingt fois plus coûteuses qu’un entretien préventif.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

chaque weekend, je vois bien que les départementales sont de moins en moins entretenu.

c'est plus des nids de poules mais des nids d autruches.

et avec la météo d automne, il faut être très prudent.

Par

Et pendant ce temps là, les rond points de moins en moins rond poussent comme des champignons.

Je me disais bien que ça se dégradant aussi, les routes, en France. Des sauts partout, des tremplins, des zones 30, des chicanes aberrantes...

Ah ça, pour pourrir la route et créer des zones de danger, on est champions par contre. Mais pour faire une belle surface, un beau tracé et ménager la sécurité des usagers, on préfère les degouter.

La bêtise et l'incompetence, ça ne coûte jamais cher. Au départ du moins.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire