Publi info

Scandale : Yamaha avoue avoir triché comme Volkswagen !

Dans Moto / Pratique

C’est le genre de manipulation que l’on croyait réservé aux constructeurs automobiles. Mais voilà que du japon nous vient la découverte que l’on peut aussi falsifier les contrôles d'émissions des véhicules lorsque l’on est une marque de moto. Yamaha en est le précurseur…

Scandale : Yamaha avoue avoir triché comme Volkswagen !

On appelle ça le « dieselgate » mais le scandale ne se limite plus aux moteurs diesels. La preuve. Au Japon, Mazda Motor, Suzuki Motor et le constructeur de motos Yamaha Motor ont été pris à leur tour dans le scandale des falsifications de niveaux de consommation et d'émissions polluantes qui ébranle l'industrie japonaise. Ceci à l’issue d’une procédure ordonnée par le gouvernement japonais aux 23 constructeurs d'automobiles et de deux-roues en vue d'effectuer des vérifications, après la découverte de falsifications de tests chez Subaru et Nissan l'an dernier.

Suzuki automobiles, Mazda et Yamaha ont certifié des véhicules même dans des cas où leurs niveaux de consommation ou d'émissions polluantes avaient été testés dans des conditions non valables par des "méthodes inappropriées", a précisé le ministère des Transports dans un communiqué.

Le ministère a précisé que ses inspections chez Yamaha avaient révélé un taux de falsifications de 2,1 % pour le constructeur de motos Yamaha, qui a présenté ses excuses. C'est bien le moins. 

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le titre de votre article est détestable et proche de la diffamation comparé à la réalité de la situation que vous décrivez vous même:

Jusqu'à preuve du contraire, on sait que Yamaha a laissé passé un nombre négligeable d'essai alors que la procédure n'avait pas été bien respectée.

On ne parle en aucun cas de l'utilisation d'un logiciel uniquement développé afin de pouvoir répondre à une norme de pollution durant les essais en laboratoire et qui se désactive dans tout autre situation. La division auto avait déjà fait la même erreur en ne diffusant pas les taux de test ayant subi ce qui ressemble à des dérogations sauvages.

Par

En réponse à gumpert02

Le titre de votre article est détestable et proche de la diffamation comparé à la réalité de la situation que vous décrivez vous même:

Jusqu'à preuve du contraire, on sait que Yamaha a laissé passé un nombre négligeable d'essai alors que la procédure n'avait pas été bien respectée.

On ne parle en aucun cas de l'utilisation d'un logiciel uniquement développé afin de pouvoir répondre à une norme de pollution durant les essais en laboratoire et qui se désactive dans tout autre situation. La division auto avait déjà fait la même erreur en ne diffusant pas les taux de test ayant subi ce qui ressemble à des dérogations sauvages.

Le titre à en effet un double sens, vous l'avez compris de cette manière. Mais on peut aussi comprendre que Yamaha a avoué avoir triché, tout comme vw a avoué avoir triché !

Par

Titre putaclic.

Par

Avec cet article Caradisiac désinforme complément ses lecteurs en laissant croire que Yamaha a triché comme VW.

A ce jour, il n'est absolument pas question pour Yamaha d'avoir utilisé un logiciel tricheur pour fausser les contrôles comme l'a fait VW par 2 fois aux USA.

De plus, il s'agit de procédures de contrôles japonaises !!!!

De qui se moque t'on et quel est l'intérêt de Caradisiac de mélanger cette affaire purement japonaise avec le scandale de VW aux USA ???

Dans le magazine "Le Point" on peut lire des commentaires nettement plus crédibles, cf ci-dessous:

"C'est très différent de l'utilisation par Volkswagen d'un logiciel capable de fausser » le résultat des tests antipollution, une fraude qui portait sur 11 millions de voitures diesel, a estimé Janet Lewis, chez Macquarie Capital Securities à Tokyo, citée par l'agence Bloomberg.

« Cela peut révéler la difficulté [pour les constructeurs] de satisfaire les procédures de contrôle japonaises », considérées comme très strictes, a-t-elle ajouté. Selon l'analyste, leurs ventes ne devraient pas être beaucoup affectées, car les normes de sécurité semblent avoir été respectées.

Par

En réponse à phil880

Avec cet article Caradisiac désinforme complément ses lecteurs en laissant croire que Yamaha a triché comme VW.

A ce jour, il n'est absolument pas question pour Yamaha d'avoir utilisé un logiciel tricheur pour fausser les contrôles comme l'a fait VW par 2 fois aux USA.

De plus, il s'agit de procédures de contrôles japonaises !!!!

De qui se moque t'on et quel est l'intérêt de Caradisiac de mélanger cette affaire purement japonaise avec le scandale de VW aux USA ???

Dans le magazine "Le Point" on peut lire des commentaires nettement plus crédibles, cf ci-dessous:

"C'est très différent de l'utilisation par Volkswagen d'un logiciel capable de fausser » le résultat des tests antipollution, une fraude qui portait sur 11 millions de voitures diesel, a estimé Janet Lewis, chez Macquarie Capital Securities à Tokyo, citée par l'agence Bloomberg.

« Cela peut révéler la difficulté [pour les constructeurs] de satisfaire les procédures de contrôle japonaises », considérées comme très strictes, a-t-elle ajouté. Selon l'analyste, leurs ventes ne devraient pas être beaucoup affectées, car les normes de sécurité semblent avoir été respectées.

Je plussoie mon message

Par

En réponse à ZYXW

Le titre à en effet un double sens, vous l'avez compris de cette manière. Mais on peut aussi comprendre que Yamaha a avoué avoir triché, tout comme vw a avoué avoir triché !

Non non, plus que trompeur, le titre est bel et bien explicitement et volontairement MENSONGER pour plusieurs raisons.

Premièrement : si le magazine avait voulu insinuer que Yamaha a avoué de la même façon que VW avoir triché ( mais pas forcément de la même façon sur le point de vue technique) un français correct il eût fallu écrire "Yamaha à la façon de Volkswagen avoir triché !" ;

Deuxièmement, sur le point de vue technique rédactionnel lorsqu'on dit comme ça veut dire absolument "pareillement" en façon ET grandeur, alors que là c'est simplement en façon.

Troisièmement, il est pas croyable une telle ambiguïté digne d'un poste de français moyen sur Facebook soit involontaire et n'est pas tolérable de la part du professionnel André Lecondé. Il se doit d'être sans possibilité d équivoque. On ne peut pas en déduire que cette ambiguïté est voulue. C'est lamentable et digne d'un journal de potin com Voici ou Paris Match.

Par

En réponse à ZYXW

Le titre à en effet un double sens, vous l'avez compris de cette manière. Mais on peut aussi comprendre que Yamaha a avoué avoir triché, tout comme vw a avoué avoir triché !

☆Versión corrigée☆ (caprice de correcteur automatique).

Non non. Plus que trompeur, le titre est bel et bien explicitement et volontairement MENSONGER pour plusieurs raisons.

Premièrement : si le magazine avait voulu insinuer que Yamaha a avoué "de la même façon" (l'aveu) que VW avoir triché (mais pas forcément de la même façon sur le point de vue technique) en français correct il eût fallu écrire "Yamaha À LA FAÇON DE" Volkswagen avoir triché !" ;

Deuxièmement, sur le point de vue technique rédactionnel lorsqu'on dit "comme" ça veut dire "absolument "pareillement" en façon ET en grandeur, alors que là c'est simplement en façon.

Troisièmement, il n'est pas croyable qu'une telle ambiguïté digne d'un post de français moyen sur Facebook soit involontaire et n'est pas tolérable de la part du professionnel André LeCONDÉ. Il se doit d'être sans possibilité d équivoque. On ne peut pas qu'en déduire que cette ambiguïté est réellement voulue. C'est lamentable et digne d'un journal de potin comme Voici ou Paris Match !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire