Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

Dans Moto / Loisirs

Alors que le confinement semble toucher à sa fin (que nous espérons définitive), profitons de notre temps libre pour tester ce nouvel opus de MotoGP édition 2020… Passionnés de compétitions de motos sportives et de challenges corsés vous allez être servis. En piste…

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

MotoGP 19 avait soufflé un vent nouveau dans la licence, MotoGP 20 souffle encore plus fort ! Depuis maintenant 2 ans, les jeux de simulations ont passé un nouveau cap que ce soit en termes de graphismes, d’immersion, de réalisme ou de configuration. Les nouveaux standards poussés par les compétitions « e-sport » (compétitions de jeux vidéo en ligne) nous font accéder à une expérience dont on n’aurait à peine pu rêver il y a 10 ans. Et ce MotoGP 20 n’échappe vraiment pas à la règle. Sans être révolutionnaire par rapport à l’excellente version 2019, l’habitué s’y retrouvera facilement par contre « le novice » et c’est surtout à lui que nous aimerions parler ici se doit d’être prévenu : il est face à un jeu très très abouti en termes de simulation.

Pour commencer aimez-vous vraiment le MotoGP ? Question qui semble bête mais il y a jeux de motos (Ride, Trial Fusion…) et jeux de motos GP qui, à l’instar des jeux de F1, ne répondent pas tellement présents côté « fun »… Posez-vous vraiment cette question car sinon vous risquez de passer à côté de l’expérience.

Marquez au bout des pouces !

MotoGP 20, c’est du temps, de la patience, de la sueur et surtout de la persévérance ! Vous n’avez pu devenir pilote professionnel dans la réalité, il vous reste le rêve et c’est ce que ce jeu vous propose, avec pourquoi pas, un jour une place de champion du monde e-sport à la clé. Mais pour y arriver,  il va falloir travailler des pouces.

Comme indiqué précédemment, les jeux de simulation sont entrés dans une autre ère. Véritables outils de formation, on retrouve dans ce MotoGP édition 2020 les plus grands circuits officiels fidèlement reproduits que ce soit le Red Bull Ring en Autriche ou celui du Mans en passant par Sepang en Malaisie… Mais bien sûr, ce n’est pas tout, une multitude de disciplines et de défis vous sont proposés.

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

Le schéma classique, qui fera l’essentiel du jeu, est bien sûr le mode carrière. Dans ce dernier, il vous sera demandé d’être bien plus qu’un simple pilote car en plus de faire les meilleurs temps et d’arriver premier, il vous faudra gérer votre progression avec le recrutement de personnel afin d’être le mieux entouré. Vos mécaniciens et vos ingénieurs vous aideront à régler votre moto pendant que vos agents se démèneront pour vous trouver les meilleurs contrats et autres engagements. Chaque victoire et progression vous rapporteront des points et des crédits à utiliser judicieusement à défaut de quoi, comme dans la vraie vie, vous n’y arriverez pas.

Si vous êtes débutant, il vous sera conseillé de commencer votre carrière en Moto3, pour les plus expérimentés, ce sera directement en GP. Mais dans ce dernier cas, ce sera vraiment très difficile car une intelligence artificielle améliorée (I.A) et une moto délicate à piloter ne vous laisseront pas arriver premier facilement surtout en mode réaliste avec rapports manuels et sans aucune assistance. Milestone nous a parlé d’un mode « Rookies cup » pour les grands débutants comme sur la version 2019 mais nous ne l’avons pas vu dans le mode carrière…

Au millimètre près.

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

Les réglages sont très poussés également et il faudra bien prendre soin de faire des tours d’essais pour affiner votre moto. Tout peut y être géré, la quantité d’essence, les suspensions, l’étagement de la boîte de vitesses mais aussi les aides au pilotage comme l’anti-wheeling (qui empêche la moto de se cabrer) ou encore la cartographie moteur. Les dégâts peuvent rendre votre engin hors d’usage si vous avez l’habitude de vous servir de vos adversaires comme redresseurs de trajectoires. Et il en est évidemment de même de la gestion de vos pneus avec la prise en compte de leur usure asymétrique.

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

Le mode historique vous proposera des défis plus ou moins difficiles pour revivre les grands moments des Grands Prix et débloquer les grands noms de la moto.

Test MotoGP 20 : il va falloir être fort (Vidéo)

Enfin le mode personnalisation vous donnera via une infinité de possibilités les moyens de vous faire une moto, une combinaison et un casque à votre image.

Bien sûr, le multijoueur est là avec le choix de faire une simple partie entre amis ou rentrer dans l’arène mondiale avec des joueurs présents pour la gagne sans aucune pitié… Bon courage.

Pour conclure, MotoGP 20 sans révolutionner le genre s’inscrit remarquablement dans cette nouvelle ère « pédago-simulation » où les courses ne s’enchaînent plus bêtement mais où chaque étape du développement a été soumise à des pilotes et autres ingénieurs pour coller le plus possible à la réalité. Tous ces efforts se retrouvent directement dans la qualité de ce jeu et sa force immersive.

MotoGP 20 sera disponible dès le jeudi 23 avril 2020 sur PS4, XBOX ONE, Nintendo Switch, PC et Google Stadia. Comptez 69,99 € sur PS4 et Xbox.

Portfolio (3 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire