Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

6. 24 H du Mans - Christian Bourgeois : "c'est le résultat d'un gros travail"

24 H du Mans - EWC : Kawasaki au bout du suspense

3e victoire consécutive pour l'équipe SRC Kawasaki. Au prise avec le SERT pendant 24h, ce sont les hommes de Gilles Stafler qui remporte la mise. Christian Bourgeois revient pour nous sur cette victoire.


C'est une très belle victoire qui fait suite à une belle bagarre sportive. La course a été bien géré à tous les niveaux, il n'y a pas eu de faute, donc nous sommes très satisfait.


Dans cette course à rebondissement, sur qui repose la pression ?


A partir du moment où on est une équipe de professionnel, j'estime qu'un grand sportif quel qu'il soit ne doit pas se mettre de pression. On se met de la pression quand on n'a pas bien fait son travail. Et puis on ne peut pas faire un bon travail quand on est stressé. Nous avons beaucoup travailler pour préparer cette course, donc nous sommes au niveau de l'application de ce qui est décidé en amont.


Comment avez-vous gérer cette semaine ?


C'est une course que nous avons bien préparé. Nous aurions pu prendre le départ dès les essais pré-mans au mois d'aout car on avait fait de très bons temps et la moto était réglée. Cette semaine, nous avons déroulé. Après, il y a toujours des situations à gérer mais c'est une chose que l'on connait et tout était prévu en fonction des situations. Il n'a a aucune improvisation.


Vous gagner cette course 3 fois de suite. C'est la cerise sur le gateau ?


Oui c'est très bien, mais pour nous, c'est de l'anecdotique. Chaque victoire individuelle est supérieure au fait d'avoir gagné 3 fois de suite. Il est certain que c'est une satisfaction, c'est un petit plus mais l'important était de gagner aujourd'hui pour la promotion de Kawasaki.


Quels sont les perspectives pour 2013 ?


Il n'y aura pas de changement à priori pour 2013. Les résultats n'ont aucune incidence sur les choix politico-sportive de l'usine Kawasaki que ce soit au Japon ou en Europe. La compétition d'endurance est fait avec un budget de Kawasaki France uniquement sans avoir d'aide de l'europe ou de l'usine, que ce soit financier ou technique. C'est aussi une autre satisfaction.


PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire