Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

Antonio Cairoli prend la tête du MX 1

Dans Moto / Sport

Antonio Cairoli prend la tête du MX 1

Dimanche en Turquie, le Team De Carli Yamaha a remporté sa deuxième victoire en trois courses. De fait, Tanel Leok s'était sorti avec succès du piège de Faenza et avait gagné le Grand-Prix limité à une seule manche. En Turquie, c'est l'autre pilote du Team qui est sorti victorieux, Antonio Cairoli a remporté les deux manches. En 2007, Cairoli avait déjà participé à une course en MX1 avec succès, c'était en Angleterre. En Turquie, Cairoli était déjà le plus rapide aux essais libres.


Le samedi après-midi, Cairoli a remporté sa manche de qualification devant tous ses adversaires.


Le dimanche, en première manche, à la suite d'un départ parfait, l'Italien s'est tout de suite porté en tête pour ne plus la quitter jusqu'au drapeau à damiers. Il termine facilement devant Ramon et Strijbos.


En seconde manche, Cairoli réussi une nouvelle fois un super départ et prend le commandement, mais au troisième tour, le champion du monde en titre David Philippaerts lui prend la première place. Ce n'est qu'aux deux tiers de la manche que Cairoli repasse en tête au prix d'une lutte acharnée pour s'imposer de nouveau et signer un superbe doublé. Et Cairoli se retrouve en tête du championnat.


Antonio Cairoli : C‘est une belle victoire, je suis sur la bonne voie. Je suis en pleine forme et j'ai bien piloté, mes départs ont été parfait et tout s'est déroulé comme prévu. En première manche, j'ai pris mon rythme et j'ai roulé avec une marge de sécurité sur mes adversaires.


En seconde manche, Philippaerts était très proche, je n'est pas insisté, je voulais garder des forces pour la fin de la course. Quand Philippaerts est passé, j'ai étudié ses trajectoires et j'ai vu que Ramon se rapprochait. Je ne voulais pas d'une lutte à trois et j'ai décidé de reprendre la tête. Je suis en tête du championnat mais je n'y pense pas, la saison est longue.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire