Publi info

Bering gant Rocket : l'essai

Dans Moto / Equipement

Looké, bien placé, soigné ce nouveau gant Bering a sur le papier tous les arguments pour séduire le motard à la recherche d'un équipement été non perforé. Que vaut ce Rocket ? C'est ce que nous allons découvrir dans cet essai mixant route et quelques excursions sur piste.

Bering gant Rocket : l'essai
Bering gant Rocket : l'essai

Été certes mais pas ventilé, le gant Rocket n'a pas la prétention d'être un sportif pur et dur même s'il a la capacité de donner le change lorsqu'on s'énerve sur la poignée droite. Bering équipe cette nouveauté 2019 de tout ce qu'il faut pour répondre aux besoins des motards au quotidien, le tout avec un look actuel surtout dans cette livrée que nous avons aujourd'hui en essai.

BERING SOIGNE SA COUPE

Il est plutôt bien fait ce Rocket, même très bien pensé avec une conception bien réalisée. Le fabricant français a soigné sa copie surtout au niveau du taillant, dégainant ici un gant bien ajusté qui se montre confortable dès l'enfilage.

Bering gant Rocket : l'essai
Bering gant Rocket : l'essai
Bering gant Rocket : l'essai

Le cuir de chèvre y est certes pour beaucoup mais il ne fait pas tout. Bering l'a compris et impose au niveau des fourches de doigts du textile permettant de jouer sur l'amplitude assisté de fronces d'aisance au niveau de la première articulation, résultat le fiting est sans fausse note.

Homologué comme EPI (1KP) le gant se veut aussi civilisé avec une compatibilité avec les écrans tactiles (Sensor System), une découpe bien pensée du haut de la manchette (courte) et des coques bien imposées se faisant oublier quel que soit le type de machine. Le serrage par bande velcro proposera suffisamment d'amplitude de serrage pour convenir au plus grand nombre tout en étant facilement manipulable. Rien à redire.

Bering gant Rocket : l'essai

ROUTE ET MÊME UN PEU DE PISTE

Routier, le gant dépasse les limites de la ville sans aucune difficulté. Capable d'un bon niveau d'agrément en situation urbaine avec un enfilage sans difficulté et un Sensor System convenable, le frenchy se révèle sur route. Léger avec ses 78 grammes vérifiés pour une taille 10, sécurisant pour le pilote, il offre un excellent retour d'informations et une bonne prise du guidon sans froncer au niveau de la paume. Sans être fatigant il se montre souple et confortable sur une sportive, un roadster sous hormones ou un supermotard énervé. L'occasion de faire quelques ronds pistards histoire de voir s’il courbe l'échine ? Que nenni, le Rocket passera sans encombre l'épreuve du circuit piémontais. Rien à redire même si on lui reproche un manque d'aération surtout dans ces conditions extrêmes. On ne lui en voudra pas car là n'est pas sa vocation première. Bonne nouvelle la doublure de confort en polyester reste douce et agréable tout en interdisant tout type de transfert de couleur dû à la sueur.

VERDICT

Le Rocket est un bon gant été capable de presque tout faire. Soigné, le Bering propose un bon taillant, une sensation de sécurité, un poids maitrisé et un confort omniprésent. Si on lui reprochera son manque d'aération, le Rocket passe haut la main nos différents tests...

Bering gant Rocket : l'essai

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire