Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info

FFMC: les 80 km/h marquent une rupture entre le 1er ministre, les parlementaires et les usagers

Dans Moto / Loisirs

"Sauvez des vies par une mesure de rupture", le slogan publicitaire du gouvernement visant à faire accepter la baisse de 10 km/ h sur le réseau secondaire routier n'y changera rien: la pilule ne passe pas!!

FFMC: les 80 km/h marquent une rupture entre le 1er ministre, les parlementaires et les usagers

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère), la FFM (Fédération Française de Motocyclisme) et 40 millions d'automobilistes auditionnés hier par le Sénat ne feront pas changer les idées du gouvernement Philippe concernant la mesure routière prévue pour le 1er juillet prochain: le réseau routier secondaire verra sa vitesse maximale baisser de 10 km/ h et tant pis pour le rapport des sénateurs qui sera livré à la fin du mois de mars... l'avis des élus, des usagers et des représentants de la route n'intéresse pas le gouvernement d'Édouard Philippe...

"Avec la baisse des moyens pour les associations et les collectivités régionales, les fermetures de centres de secours et des services d’urgence dans les territoires déjà isolés, la « mise en concurrence » des petites lignes ferroviaires qualifiées de non-rentables qui va entraîner leur disparition (moins de trains de proximité = plus de voitures sur le réseau secondaire), l’ubérisation des écoles de conduite et la baisse liée de la qualité de l’enseignement de la conduite, toujours plus de téléphonie et d’écrans connectés dans les véhicules, les autoroutes hors de prix (le réseau le plus sûr !), sans oublier l’abandon de l’entretien des routes, précisément celles concernées par cette baisse des vitesses décrétée sans concertation, la rupture est en effet certaine pour les usagers de la route au bord du burn-out !" conclue la FFMC.

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Oui ok d'accord avec ça !

ON FAIT QUOI MAINTENANT ?

Comment bouger le Cul des gens ? On compte sur les autres ?

Ou sont les sociétés de transport ? les fédérations de taxi ? ambulancier ? auto ecole ? les professionnels de la route ?

QU'EST CE QU'ON FAIT ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire