Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

La FFMC lance une pétition contre le stationnement payant des deux-roues motorisés

Dans Moto / Pratique

La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) a lancé une pétition pour le maintien du stationnement gratuit pour les motos et scooters à Paris. Plus de 6 000 personnes ont déjà signé le formulaire. Il sera adressé ensuite aux candidats des élections municipales de 2019.

Face aux propos de Pierre-Yves Bournazel, député de la 18e circonscription de Paris et candidat à la succession d’Anne Hidalgo, la FFMC de Paris et de la petite couronne a lancé une pétition pour maintenir la gratuité du stationnement des deux-roues motorisés sur Paris.
Face aux propos de Pierre-Yves Bournazel, député de la 18e circonscription de Paris et candidat à la succession d’Anne Hidalgo, la FFMC de Paris et de la petite couronne a lancé une pétition pour maintenir la gratuité du stationnement des deux-roues motorisés sur Paris.

Le titre de cette pétition de l’association de défense des motards, la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), est sous forme interrogative. « Stationnement 2-roues motorisés gratuit... Pourquoi ? » Une question qui sonne plutôt comme un cri de détresse.

L’antenne parisienne de la FFMC souhaite mobiliser le grand public contre la proposition de Pierre-Yves Bournazel, député de la 18e circonscription de Paris et candidat à la succession d’Anne Hidalgo, d’instaurer le stationnement payant pour les 2 et 3-roues motorisés à Paris.

Moins de bouchons et des transports publics moins saturés

Dans son texte, la FFMC dresse la liste des avantages du deux-roues dans une capitale déjà saturée par le trafic, « le 2RM est une des solutions à la fluidité du trafic de par son faible encombrement en circulation », et qui, si les parkings des motos et scooters deviennent payants, pourrait bien le devenir encore plus, « un budget de 900 € minimum par an pour le stationnement (selon les tarifs en vigueur à Charenton) risque de créer un report vers des transports en commun déjà saturés ».

Pierre-Yves Bournazel avait évoqué un prix de 1,30 €/h dans les arrondissements du 1er à 11e et de 0,80 €/h dans les arrondissements 12e au 20e. Certes moins cher que pour les voitures mais tout de même hors de prix.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire