Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le marché européen des deux-roues confirme son dynamisme

Dans Moto / Pratique

Olivier Cottrel

Si les derniers chiffres du marché des motos et scooters en France laissent apparaître une légère baisse (-3 % en avril), en Europe, les deux-roues ont toujours le vent en poupe. Au premier trimestre, les immatriculations de deux-roues motorisés en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni ont ainsi progressé de 14,6 % par rapport à 2021.

Les marchés motos et scooters européens restent sur une bonne dynamique.
Les marchés motos et scooters européens restent sur une bonne dynamique.

Avec des ventes en augmentation de 7,8 % sur l’ensemble de l’année 2021 dans les cinq pays les plus importants en termes de volume (Allemagne, Italie, France, Espagne et Royaume-Uni), nous avions laissé le secteur du deux-roues sur une bonne note.

À l’instar des chiffres de 2021, l’année 2022 semble également partie sur des bonnes bases avec, au premier trimestre, une nouvelle augmentation de 14,6 % du volume de ventes de véhicules neufs dans les cinq pays cités précédemment.

Signe que les signaux sont au vert pour l’industrie moto, les chiffres du premier trimestre de 2022 sont même supérieurs à ceux de 2019, avant que la situation sanitaire ne se détériore et vienne chambouler notre quotidien et nos certitudes.

Alors même que le marché auto est en perdition, le marché des deux-roues poursuit sur sa lancée de 2021. Les scooters ont ainsi progressé de 3,5 % sur les principaux marchés européens (France, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Italie, Espagne), atteignant 57 755 unités, tandis que les modèles électriques ont continué leur progression, avec 8 936 motos et 19 045 scooters à batteries écoulés au premier trimestre 2022.

Pour Antonio Perlot, le secrétaire général de l'ACEM (l’association des constructeurs européens), certains indicateurs laissent toutefois craindre un « léger ralentissement sur certains marchés, lié à la pénurie de semi-conducteurs et des retards de livraison, affectant la disponibilité de certains modèles. Les ventes des prochains mois pourraient être touchées, à la hausse ou à la baisse, par des facteurs comme la hausse du prix de l'essence ou la situation économique en Europe. »

Comme en témoignent les chiffres d’avril en France (-3 %), la situation reste instable et les réactions des consommateurs difficiles à anticiper. Toutefois le printemps et l’été restent des saisons traditionnellement favorables à la pratique du deux-roues, et l’optimisme est donc de mise chez les professionnels du secteur.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire