Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le marché moto dévisse complètement en avril

Dans Moto / Pratique

Olivier Cottrel

Sans être devin, on avait déjà une petite idée de la courbe du marché moto du mois d’avril. Après des chiffres en baisse de 50 % en mars, la tendance s’est accentuée en avril avec une dégringolade de plus de 80 % (83,2 % exactement) des ventes par rapport à la même période en 2019. La fin du confinement et les températures printanières devraient permettre au marché moto de reprendre quelques couleurs dès le mois de mai.

Des venets en chute libre pour tous les constructeurs.
Des venets en chute libre pour tous les constructeurs.

Le cataclysme annoncé a bien eu lieu. Motards confinés, concessions pour la plupart fermées ou partiellement ouvertes, l’équation est plutôt simple et ne pouvait déboucher sur une autre issue que des ventes de véhicules neufs en chute libre. Sans surprise, le marché moto a dévissé et les immatriculations ont baissé de 83,2 % en avril 2020 par rapport à avril 2019.

En termes de chiffres, cela se traduit par seulement 3 617 ventes de véhicules neufs en avril (21 589 il y a un an) : 933 immatriculations pour le marché des 125 cm3 (contre 7 331 en avril 2019) et 2 684 sur le segment des moyennes et grosses cylindrées (14 258 en avril 2019).

Tous les constructeurs ont subi cette baisse des ventes. Royal Enfield est celui qui s’en sort le mieux avec « seulement » 59,9 % de baisse, suivi par KTM : -71,3 % et Yamaha à -76,9 %. Pour Honda, Kawasaki, Suzuki, BMW, Triumph ou Harley, la baisse se situe entre -80 et -90 %.

Bonne nouvelle tout de même pour Yamaha, le nouveau TMax 560 est le meilleur élève du mois avec 252 unités, très loin devant la MT-07 et ses 156 immatriculations ou les 72 Kawasaki Z900 écoulées. Un beau succès pour la nouvelle génération du TMax.

La fin du confinement, la reprise d’une activité plus habituelle, les températures printanières mais aussi la volonté de nombreux Français d’investir dans un deux-roues, particulièrement en milieu urbain, devraient en toute logique relancer de façon dynamique le marché dès le mois de mai. Nul doute que ces chiffres seront scrutés de près par tous les constructeurs. Réponse dans quelques semaines.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire