Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les motos françaises resteront bridées, l'Europe en a décidé ainsi!

Dans Moto / Pratique

Renaud Jouanny

Les motos françaises resteront bridées, l'Europe en a décidé ainsi!

Souvenez vous, il y a quelques semaines, la FFMC déposait les quelques 15400 plaintes venant de tous les coins de la France auprès de la commission européenne. L'objectif étant l'abrogation pure et simple de la loi sur le bridage à 100 ch des motos françaises, la FFMC avait bon espoir d'obtenir gain de cause, forte du soutient important d'un grand nombre de motards. Et bien sachez que l'Europe vient de refuser la demande de la FFMC! Un énorme coup de massue, et sachant que la commission européenne a estimé que la France « ne violait pas le droit communautaire » en imposant une limitation de puissance aux motos immatriculées sur son territoire, on peut maintenant se demander comment va faire l'association de défense du motard pour obtenir un jour ce qu'elle demande.


Selon la commission européenne, la France est tout à fait dans son droit, s'appuyant sur l'article 6 de la directive 95/1/CE qui autorisait effectivement les états membres a interdire les motos d'une puissance supérieure à 100 ch. La commission a du oublier que l'article 3 de cette même directive stipule clairement que l'article 6 avait une durée de 2 ans, période pendant laquelle les états devaient mener une étude approfondie pour permettre de déterminer si la puissance élevée sur les motos était responsable de nombreux accidents. Le rapport étant paru en 1997 et indiquant clairement qu'il n'y a aucun rapport entre l'accidentologie des motos et le fait qu'elles fassent plus ou moins de 100 ch, la loi sur le bridage aurait déjà du être annulée à cette époque, car totalement injustifiée.


L'affaire ne va pas en rester là, et voici la conclusion de la FFMC :


« Face à ce qu'elle considère comme de la mauvaise foi institutionnelle, la FFMC ne compte pas en rester là.


Forte de la confiance des 15499 motards qui ont signé la plainte, elle étudie actuellement toutes les solutions politiques et juridiques qui peuvent être mises en place pour continuer le combat. »


Mots clés :

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire