Publi info

MotoGP : Brembo fête déjà les 40 ans de Rossi

Dans Moto / Sport

Le 16 février, Valentino Rossi soufflera ses 40 bougies sur un gâteau d’anniversaire qu’il dévorera seulement des yeux… Car il s’élancera une nouvelle cette année pour une campagne de MotoGP. Une longévité qui force le respect car elle s’accompagne d’une vélocité toujours affûtée. Un exploit qui a suscité l’attention de l’enseigne Brembo qui lui a écrit cette touchante lettre…

MotoGP : Brembo fête déjà les 40 ans de Rossi

Brembo n'est pas le seul fournisseur de systèmes de freinage en MotoGP, mais tout le monde a choisi Brembo pour être compétitif dans le championnat. La célèbre société de Bergame basée à Curno a tenu à féliciter Valentino Rossi, qui fêtera ses 40 ans le samedi 16 février. Mais l’âge n’arrête pas le champion de Tavullia, encore une fois déterminé à donner l’assaut sur le podium. Ci-dessous se trouve la lettre publiée par Brembo au nonuple Championne du Monde et portée à la connaissance de tous les fans du Vale.

Cher Valentino,

Il y a plus de 25 ans, nous sommes tombés amoureux de votre sensibilité au freinage et de votre insouciance après la ligne d'arrivée. Vous étiez un enfant aux prises avec l’une des motos les plus rêvées par les adolescents des années quatre-vingt et 90 : la Cagiva Mito 125 que vous avez pilotée dans les championnats d’Italie avec les freins Brembo.

Depuis lors, nous avons parcouru un long chemin, toujours main dans la main, bien que dans notre cas, il serait préférable de dire la main sur le levier. Vous êtes passé par Aprilia, Honda, Yamaha et Ducati, puis vous êtes revenu à Yamaha, mais vous ne nous avez jamais abandonnés pour une autre marque de systèmes de freinage. Rien ni personne n'a réussi à nous diviser. Nous avons passé de bons moments et de moins bons, mais toujours en restant proches, à portée de main, vous pourriez dire.

Vous avez démoli tous les records du Championnat du Monde, à quelques exceptions près : 383 GP disputés, 89 victoires dans la catégorie reine (et 115 au total), 232 podiums dans toutes les catégories (et 196 en 500 MotoGP), plus de 6 000 points gagnés. Des nombres fous, impossibles à atteindre sans un grand talent et un désir infini d’améliorer, jour après jour, comme dans notre philosophie.

Nous avons fait quelques calculs et avons découvert que ce n’est que pour les courses du championnat du monde que vous avez utilisé notre puissance de freinage près de 100 000 fois. Ajoutez à cela, le nombre de jours d’essais libres, les qualifications et l’échauffement qui ont consommé sans usure notre relation : plus de 400 disques avant, un peu moins de 900 plaquettes de frein et plus de 250 litres de liquide de frein.

Au fil des années, nous avons tous changé, mais notre chance a été de changer avec vous. Lorsque, en 1998, vous avez atterri en 250 après avoir remporté le Championnat du monde 125 avec 11 GP remportés sur 15, un record encore invaincu, vous avez été l’un des premiers à utiliser le dernier-né de notre famille, la pince radiale.

Aujourd'hui, la pince radiale est également montée sur les motos de série, mais cette innovation était révolutionnaire à l'époque. Vous vous êtes immédiatement senti à l'aise parce que vous saviez (et vous savez) que vous pouviez toujours compter sur nous : nous avons tout mis en œuvre pour que vous vous sentiez bien. Vous le remarquiez depuis le Japon GP 1998. Et pas par hasard, déjà à la troisième course sur 250 vous étiez sur le podium. Depuis lors, vous n’avez plus cessé d’utiliser des étriers radiaux.

De la même manière, nous avons été proches de vous et nous vous avons aidés à reprendre vos activités 22 jours seulement après la fracture du tibia et du péroné. Grâce à la commande avec le pouce, nous nous sommes occupés de votre jambe droite comme nous l'avions fait auparavant avec Mick Doohan.

Parfois, bien sûr, il y a eu des malentendus, comme en 2004 quand vous avez vaincu Sete Gibernau en déclarant à la fin de la course "J'ai freiné avec mes mains, mes pieds, mes oreilles" et en oubliant de nous citer. Mais nous vous avons pardonné.

Ou lorsque vous avez remporté le GP Sud Africa 2004, le premier avec Yamaha, et que vous vous êtes arrêté dans le tour d’honneur pour vous agenouiller devant la moto. Un instant, nous avons pensé que vous nous embrasseriez, mais vos lèvres ont caressé le petit dôme de la M 1. Surmontant la jalousie initiale, nous avons compris que c'était bien ainsi.

Vous avez toujours été très précis, comme quelqu'un qui veut gagner beaucoup et qui n'est pas satisfait d'un classement. Ce n’est pas un hasard si vous avez été le premier et jusqu’à présent le seul titré avec des moteurs de 5 cylindrées différentes : 125, 250, 500, 800 et 990 cm3.

Mais vous êtes surtout une longévité sans précédent : 20 ans et 311 jours entre le premier Grand Prix gagné au Championnat du Monde (Grand Prix République tchèque 1996) et le dernier succès (Grand Prix des Pays-Bas 2017), mais seulement pour le moment. Aucun autre pilote au monde, même en automobile, ne peut remporter un succès aussi long avec les freins Brembo.

Aujourd'hui, cher Valentino commence un nouveau grand chapitre de votre vie.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur dans tous les aspects de votre vie, sportive ou non.

Le meilleur reste à venir.

Vos freins Brembo

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire