Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

MotoGP : une saison c’est quatre tours et demi de la planète

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Une saison de Grand Prix, c’est dix-neuf meetings à travers le monde entre mars et novembre. Un périple qui a été détaillé par un team Angel Nieto dont les troupes sont à la fois engagées en MotoGP et en Moto3. Une expertise qui donne l’occasion de faire quatre fois et demi le tour du monde…

MotoGP : une saison c’est quatre tours et demi de la planète

184 000 km et 260 heures de vol ne sont que deux des chiffres impressionnants enregistrés par le MotoGP lors d’une saison de championnat du monde. L'équipe espagnole Ángel-Nieto a fait ses calculs. 19 Grand Prix, trois essais présaison et les premiers essais hivernaux après la finale de la saison à Valence ont permis aux pilotes, mécaniciens, membres de l'équipe, photographes, journalistes et à tous ceux qui travaillent dans le paddock MotoGP de passer 160 jours en 2018 étaient sur le terrain, bien que les motos aient été seulement 71 jours réellement sur la piste.

Le calendrier MotoGP est un véritable tour du monde : après l’ouverture de la saison au Qatar, la discipline se dirige vers l’Argentine et le Texas, puis vers les courses européennes, avant de migrer plus à l’est jusqu'au Japon, ou à Phillip Island en Australie.

Par exemple, l’équipe espagnole Ángel-Nieto, qui a présenté les pilotes des catégories Moto3 et MotoGP, a grimpé 54 fois en avion : 14 compagnies aériennes ont amené l’équipe dans 17 pays différents sur quatre continents. Dans les 260 heures de vol, le temps d’attente n’est pas inclus. Les quelque 184 000 km parcourus en une saison équivalent à quatre tours et demi de la planète.

En arrivant à l’un des 23 aéroports, le voyage est loin d’être terminé. La plupart du temps, c'est dans la voiture de location du circuit, qui n’est jamais à la même distance, que le voyage se poursuit. S’il faut seulement 15 minutes de route pour rejoindre le circuit, Ricardo Tormo à Valence, il faut jusqu’à cinq heures de route pour lier Bangkok à Buriram. Ensuite, tout est à préparer dans les stands pendant deux jours, avant que les pilotes puissent monter sur leur moto le vendredi et le week-end de course.

Mots clés :

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire